Connexion
Accueil / Jardinage / Potager et légumes / Cultiver des haricots en pot : les 5 clés du succès

Cultiver des haricots en pot : les 5 clés du succès

haricot en pot
1

Cultivés pour leurs gousses fraîches ou leurs grains secs selon les variétés, les haricots se cuisinent de bien des façons, et ce partout dans le monde. Les haricots grimpants et les haricots nains ont en outre le grand avantage de se cultiver aussi bien en pleine terre au jardin, qu’en pot sur un balcon, un patio ou une terrasse.

Voici cinq astuces pour réussir vos cultures de haricots en pot à tous les coups.

Choisir les bonnes variétés de haricots

Les haricots nains comme les haricots à rames sont adaptés à une culture en pot.

Avec leur port compact et leur hauteur limitée entre 40 et 60 cm, les haricots nains sont bien adaptés aux espaces réduits. D’autant qu’ils ne demandent aucun tuteurage et profitent d’une croissance rapide. Parmi eux, citons par exemple le haricot nain beurre à filet, le haricot nain à écosser ‘Splendido’, le haricot nain mangetout ‘Contender’, ou encore le haricot d’Espagne nain ‘Hestia’.

Si les variétés à rames nécessitent quant à elles un tuteurage, elles restent toutefois très faciles à cultiver dans un pot installé contre un mur, un grillage ou une palissade. Surtout que les haricots à rames sont très productifs et que leur végétation permet d’apporter de l’ombre au balcon. Parmi eux, citons par exemple le haricot à rames mangetout beurre ‘Merveille de Venise’, le haricot à rames mangetout ‘Blauhilde’, ou encore le haricot à rames mangetout ‘Melissa’.

Choisir le bon pot et le bon substrat

Pour cultiver vos haricots en pot, optez pour un container (pot, jardinière ou bac) de minimum 40 cm de diamètre pour 30 cm de profondeur. Préférez les pots en terre cuite aux pots en plastique, car les premiers offrent une meilleure aération du substrat (veillez alors absolument à ce que votre balcon soit en mesure d’en supporter le poids).

  • Remplissez votre contenant avec un substrat léger et drainant.
  • Bien que les haricots ne soient pas des plantes très gourmandes, le substrat a tendance à s’épuiser plus rapidement en pot qu’en pleine terre.
  • Pensez donc à l’enrichir régulièrement avec du compost bien mûr.

Le conseil malin

Afin de les stabiliser dans leur pot, buttez vos pieds de haricots lorsqu’ils atteignent 20 cm de haut. Pour ce faire, ajoutez simplement du terreau autour du pied avant de tasser légèrement de façon à recouvrir toutes les nombreuses petites racines de la plante.

Opter pour une exposition adaptée

Haricot en pot expositionBien que les haricots ne soient pas très exigeants, ils ont toutefois besoin de soleil et de chaleur pour se développer convenablement.

Veillez donc à les installer en situation ensoleillée, mais sans soleil brûlant. Dans la mesure du possible, évitez donc les expositions plein sud, en particulier dans les régions méridionales où les étés sont très chauds et secs.

Tuteurer les haricots à rames cultivés en pot

Si les haricots nains n’ont pas besoin d’être tuteurés, les haricots à rames ont en revanche besoin d’un support sur lequel s’appuyer pour se développer en hauteur.

En fonction du matériel à votre disposition, deux options s’offrent ici à vous :

  • Haricot en potVous pouvez installer vos pots de haricots grimpants devant un treillage, un grillage ou une balustrade ;
  • Il est possible d’installer des tuteurs directement dans le pot au moment de la plantation. `
  • Ces tuteurs peuvent être plantés tout droit, ou installés de manière à former un tipi.

Arroser les haricots en pot

haricot en pot entretienTrès faciles à cultiver, les haricots ne demandent pratiquement pas d’entretien. Ils ont toutefois besoin d’eau, en particulier lorsqu’ils sont cultivés en pot où l’humidité s’évapore plus rapidement.

  • Arrosez donc vos pots de haricots dès que le substrat commence à s’assécher.
  • Veillez toutefois à ne pas le détremper, et pensez à vider la soucoupe après l’arrosage afin de limiter les risques de pourrissement des racines.
  • Arrosez au pied, sans mouiller le feuillage afin d’éviter les maladies comme la graisse du haricot.

Pour maintenir le substrat humide entre deux arrosages, paillez la surface du pot à l’aide de matières organiques qui viendront nourrir la terre en se décomposant.

Ceci devrait aussi vous intéresser :


© Anastasia R – Flickr


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *