Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Finie la corvée de désherbage, plantez de jolies plantes couvre-sols !

Finie la corvée de désherbage, plantez de jolies plantes couvre-sols !

0

Les plantes couvre-sols, constituées de plantes vivaces ou d’arbustes rampants offrent de nombreux atouts. Ils limitent la corvée de désherbage, préservent le sol de l’érosion, fixent les berges mais servent aussi à mettre en valeur une plante isolée. Ils remplacent tout aussi bien un gazon dans les sols médiocres ou les zones trop ombragées…

1- Les qualités d’un couvre-sol

Il s’agit d’arbustes ou de plantes vivaces, persistants ou non, qui ont la faculté de s’étendre rapidement. Ils peuvent émettre des pousses à croissance horizontale comme le Juniperus x media ou bien s’étendre par l’émission de drageons en formant de nouveaux pieds comme le millepertuis (Hypericum calycinum). L’important est d’adapter le couvre-sol aux conditions du milieu s’agissant du sol, des températures, de l’ensoleillement et de l’humidité.

Les couvre-sols sont en général utilisés pour végétaliser des zones difficiles :

  • difficilement accessibles comme un talus, une rocaille,
  • peu ou pas arrosées,
  • au sol médiocre comme du remblai,
  • très ensoleillé ou trop à l’ombre s’agissant d’un sous-bois ou d’une plantation au pied d’arbres ou d’arbustes, etc.

Les couvre-sols servent aussi de toile de fond à des végétaux au port élancé. Ainsi les Nepeta sont souvent utilisés au pied des rosiers buissons pour masquer la terre et mettre en valeur leur floraison. Peu exigeants, ils n’entrent pas véritablement en concurrence avec le rosier mais offrent un tapis grisonnant bleuté très décoratif pendant la belle saison.

2- Les feuillages décoratifs persistants

Sont privilégiés les arbustes ou les vivaces à feuillage dense persistant, de peu d’entretien et qui restent décoratifs en hiver.

Les conifères rampants

plante rampante contre anti mauvaise herbeFaites attention à bien choisir l’espèce et le cultivar car l’ampleur de l’arbuste est très variable : 5-6 m de diamètre pour le Juniperus x media ‘Pfitzeriana’, 1 m pour le Juniperus squamata ‘Blue Carpet’

Ci-contre, un Juniperus x media pfitzeriana

Les lierres

Le lierre constitue un couvre-sol facile à installer même dans un sol sec, au soleil comme à l’ombre. Il existe plusieurs dizaines de variétés, à petites ou grandes feuilles, vert foncé ou panaché. Le feuillage peut ressembler à une feuille d’érable, être très échancré comme un pied de poule, frisotté… Les cultivars sont en général beaucoup moins vigoureux que les espèces sauvages. Ils peuvent ainsi servir à recouvrir une souche d’arbre ou une jardinière.

Les ronces ornementales

Rubus tricolorLe Rubus tricolor est une ronce sans épine qui convient bien aux situations ombragées ou mi-ombragées. Ses rameaux peuvent croître de 2 m par an. Son feuillage fin en forme de cœur est vert foncé brillant avec une floraison assez insignifiante.

Pour des situations plus ensoleillées, choisissez les Rubus ‘Betty Ashburner’ ou Rubus pentalobus ‘Emerald Carpet’ (fruits comestibles), au feuillage gaufré, semi-persistant, dotés d’une belle écorce couleur cannelle. Ils peuvent s’employer dans les bacs pour masquer la terre au pied d’un arbuste.

3- Les couvre-sols à fruits décoratifs

Les Cotonéasters

Cotoneaster horizontalis rampant couvre solLes Cotoneaster ont une réputation de robustesse et d’adaptation à n’importe quelles conditions. Utilisez le Cotoneaster procumbens ‘Streib’s Findling’ dans les rocailles car il épouse étonnamment le relief des rochers. Haut de 10 cm, ses petites baies rouge vif égayent son feuillage lustré dès le mois de septembre.

Pour obtenir un effet de masse, optez pour des formes plus vigoureuses comme Cotoneaster ‘Skogholm’, horizontalis ou dammeri ‘Major’ qui s’élèvent jusqu’à 0,5 -1 m.

Les symphorines

En sous-bois, la symphorine Symphoricarpos x chenaultii ’Hancock’ déploie une ribambelle de perles rouge clair dès l’automne. Cet arbuste caduc de 60 cm de haut, s’étend sur plus de 2 m de diamètre.

4- Les vivaces pour zones ombragées

Les vivaces à rhizomes traçants ou à stolons permettent de maintenir une certaine fraîcheur et d’éclairer les sous-bois avec des feuillages panachés ou des floraisons acidulées. Les plantes citées s’accommodent de terrains secs, pauvres et d’une luminosité faible.

Les pervenches

Vinca major_pervenche couvre sol qui bloque les mauvaises herbesLes pervenches (Vinca major et minor) apprécient les sols bien travaillés. Un certain nombre de cultivars à fleurs blanches, roses, bleu intense et à feuillage panaché permettent d’agrémenter les coins obscurs d’étoiles colorées 10 mois sur 12.

Ci-contre, un joli tapis de Vinca major

Les lamiums

Le Lamium est une vivace au feuillage mousseux argenté d’où surgissent de petits épis roses ou blancs au printemps. Il constitue une jolie toile de fond, associé à des touffes de lunaire (Lunaria rediviva) ou d’heuchères (Heuchera).

Les bugles

Bugle - Ajuga reptans - plante qui couvre les mauvaises herbesUtilisez la bugle (Ajuga reptans) pour mettre au pied des hortensias par exemple. Elle arbore en été des épis de 20 cm de haut, aux bractées pourprées et fleurs bleu clair. Son feuillage pourpre brillant, bronze ou panaché forme une véritable moquette sur le sol. En sol sec, préférez Ajuga pyramidalis (sol sablo-limoneux acide) ou genevensis (sol calcaire).

Les géraniums vivaces

Geranium macrorrhizum est idéal pour conquérir les endroits peu lumineux, même si sa floraison y est moins abondante. Son feuillage aromatique et semi-persistant présente de très belles couleurs automnales notamment chez le cultivar Spessart’, à fleurs blanches.

Conseil malin

Afin d’accélérer l’expansion des couvre-sols, épandez de la tourbe ou du terreau en surface.

Les pépiniéristes ont développé par ailleurs beaucoup d’arbustes à fleurs de forme prostrée qui font de parfaits couvre-sols pour zone ensoleillée !


Eva Deuffic

A lire aussi :

©InfoFlowersPlants


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *