Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs du jardin / Lunaria : leurs fruits sont éclatants

Lunaria : leurs fruits sont éclatants

0

Qu’elle soit vivace ou bisannuelle, la Lunaria est une plante décorative à la fois pour votre jardin et votre intérieur grâce à ses fruits qui permettent de créer de jolis bouquets secs.

Lunaria en résumé :

Nom latin : Lunaria sp.
Nom commun : Lunaire
Famille : Crucifères, Brassicacées
Type
 : Bisannuelle ou vivace

Hauteur : 50 cm à 1 m
Densité de plantation : 3 à 4 pieds par m2
Exposition : Ensoleillée à mi-ombragée
Sol : Léger, tout pH, humide, bien drainé

Floraison : Printemps, été – Fructification : Automne – Feuillage : Caduc

Présentation de la Lunaria

Le genre botanique Lunaria regroupe à la fois des plantes bisannuelles et vivaces. Elles sont principalement connues et cultivées pour leurs fruits (ou siliques) ronds et plats, à la cloison intérieure argentée voire nacrée.

La lunaire présente une silhouette en touffe dressée pouvant atteindre 50 cm à 1 m selon l’espèce. Les feuilles, vert clair à vert foncé, ont un aspect cordiforme plus ou moins prononcé et des contours finement dentés.
Les fleurs apparaissent en fin de printemps, à l’extrémité de longues hampes florales. Leur coloris varie de blanc à violet selon la plante.

Les espèces les plus répandues dans les commerces et jardins sont L. annua et L. rediviva.

Lunaria annua (syn. : L. biennis)

Lunaria annuaPlus connue sous les noms de Monnaie-du-pape, Monnayère ou encore Herbe aux écus, cette espèce bisannuelle à la croissance rapide se pare de fleurs blanches à pourpre foncé au printemps et au début de l’été. La plante atteint en moyenne 75 cm de hauteur, pour 30 cm de largeur.

À noter qu’il existe un cultivar ‘Variegata’ dont les feuilles sont bordées d’un fin liséré blanc du plus bel effet.

Lunaria rediviva

Lunaria redivivaContrairement à sa cousine, L. rediviva est une vivace qui repousse tous les ans. Elle mesure environ 60 à 75 cm de hauteur et 30 cm d’épaisseur.

Les feuilles sont de couleur vert moyen, pouvant se teinter de marron. Les fleurs, quant à elles, ont un coloris allant du blanc au lilas.

Plantation de la lunaire

Les Lunaria n’apprécient pas les sols trop lourds. Les terres argileuses sont donc en général à proscrire. En dehors de cette exigence, la plante s’adapte à tous les types de terrain, pourvu que celui-ci soit suffisamment drainé.

Pour l’exposition, même si la lunaire peut se contenter d’une ombre partielle, privilégiez plutôt un espace ensoleillé.

En fonction de l’espèce que vous aurez choisie, la plantation ne sera pas la même.

Pour les bisannuelles (Lunaria annua)

  • En milieu de printemps (mai-juin), réalisez un premier semis dans une terrine déposée ensuite sur un rebord de fenêtre ou en pépinière.
  • Lorsque les plantules font quelques centimètres de hauteur, sélectionnez les plus vigoureuses et repiquez-les en godets. Conservez toujours vos cultures sous abri.
  • En fin d’été (août-septembre), vous pouvez repiquer vos plants de Lunaria en pleine terre. Ils fleuriront le printemps suivant.

Pour les vivaces (Lunaria rediviva)

  • Creusez un trou de 10 à 20 cm de profondeur.
  • Incorporez du sable et un peu de terreau afin d’améliorer le drainage et la fertilité du sol.
  • Retirez le godet de la motte et désagrégez un peu sa base pour faciliter la reprise.
  • Installez la plante dans le trou et rebouchez celui-ci en tassant bien la terre.

En ce qui concerne la quantité à planter, prévoyez 3 à 4 pieds pour garnir 1 m2. Ne les serrez pas trop, l’air doit pouvoir circuler entre chaque plant.

 

Conseil malin : pour parachever la plantation, disposez une épaisse couche de paillis naturel aux pieds de vos Lunaria. En effet, même si elles réclament un sol bien drainé, elles apprécient malgré tout d’avoir les pieds au frais.

Entretien de la Lunaria

Lunaria entretienL’entretien se limite à surveiller les arrosages, notamment en période sèche. Si le feuillage commence à se flétrir, c’est le signal pour intervenir.

Pour la taille, celle-ci se déroule en fin d’automne, en rabattant la touffe à la base.

Multiplication

Les Lunaria se ressèment très bien spontanément. Pour propager la plante, il suffit alors de repiquer les jeunes plants là où vous le souhaitez. Vous pouvez aussi récolter les graines pour créer vos propres semis.

Pour les espèces vivaces, il est également possible de procéder par division du pied au printemps.

Maladies et ravageurs

Si les insectes ne semblent pas poser de problèmes majeurs, la Lunaria se montre néanmoins sensible à l’oïdium. Agissez préventivement au moment de la plantation, en espaçant bien les pieds. Si jamais la maladie se déclarait, éliminez les feuilles contaminées au fur et à mesure.

Emplois et associations

Les Lunaria sont idéales en garniture de massif de fleurs ou dans l’aménagement de mixed-border.

Elles sont également très intéressantes pour la confection de bouquets secs, grâce à leurs fruits si particuliers. Pour cela, il suffit de récolter les hampes dont les siliques jaunissent. Faites-les sécher quelques jours au soleil et éliminez la paroi extérieure en la frottant délicatement entre votre pouce et votre index. Vous dévoilerez ainsi l’intérieur du fruit, éclatant comme de la nacre.

Pour accompagner vos lunaires, jouez sur l’harmonie et optez pour des plantes au feuillage ou aux fleurs proches, comme le doronic ou le phlox haut des jardins.
Sinon, contrastez vos créations en choisissant par exemple un Coreopsis (verticillata ou grandiflora). D’autres vivaces, comme la renouée, la santoline ou encore la campanule, apporteront de la diversité à votre jardin.


©Noverodus, ©Weha, ©MichelEursi, ©Markéta Machová


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
0
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *