engrais vert

Ils protègent le sol des mauvaises herbes et l’enrichissent en azote et humus : les engrais verts ont tout bon.

Semez-les au potager dès qu’une planche se libère.

On appelle engrais verts les plantes à croissance rapide utilisées pour couvrir le sol lorsqu’une culture est terminée. Luzerne, trèfle, moutarde, phacélie, lupin blanc, colza… font partie de ces végétaux utiles.

Semés au potager dès que la terre est nue, ils empêchent les mauvaises herbes de s’installer, évitent aux pluies de lessiver le sol et, pour les jardins en pente, luttent contre les glissements de terrain. Leurs racines retiennent la terre et aèrent le sol. Une fois enfouis, ils apportent des éléments nutritifs pour l’enrichir.

Mise en place des engrais verts

Les engrais verts se sèment comme le gazon, à la volée, sur une terre juste griffée, au début du printemps, à la fin de l’été ou à l’automne avant les gelées, dès qu’une récolte est terminée.

  • Recouvrez d’une fine couche de terre, tassez et arrosez.
  • La germination ne prend que quelques jours.
  • Les plantes peuvent rester en place de deux à six mois selon leur espèce.

Ensuite, avant que les fleurs ne montent en graines, tondez ou fauchez vos engrais verts, laissez-les sécher quelques jours avant de les enfouir dans le sol avec une bêche. Quatre à huit semaines après selon la plante, vous pouvez entamer vos semis et plantations.

  • Il est également possible d’utiliser les engrais verts fauchés en paillage, pour protéger les plantations de printemps.

Quel engrais vert choisir ?

En fonction du type de sol, certaines plantes sont mieux indiquées que d’autres. La luzerne et la moutarde conviennent bien en terre argileuse, la phacélie s’adapte à tous les sols. Le choix peut différer selon ce que vous avez l’intention de semer après.

Mieux vaut éviter de cultiver des crucifères (radis, choux, navets…) après la moutarde, le colza ou la navette, car ces espèces ont des maladies en commun. À l’opposé, le trèfle est conseillé après ce type de cultures, car il fixe l’azote – dont les crucifères sont gourmands – au sol.

L. H.