Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / La moutarde blanche : culture, récolte et utilisation

La moutarde blanche : culture, récolte et utilisation

Moutarde blanche
0

La moutarde blanche en résumé :

Nom latin : Sinapis alba

Nom commun : Moutarde blanche
Famille : Brassicacées
Type : condimentaire

Hauteur : de 70 cm à 120 cm
Distance de plantation : 2 g de graines/m2

Exposition : ensoleillée
Sol : frais, riche et léger

Plantation : mars à mai, août à septembre – Récolte : mai à août

La moutarde blanche est une plante herbacée annuelle qui produit des tiges ramifiées et pubescentes (velues), des feuilles dentées et lobées, ainsi que des grappes de petites fleurs jaunes.

On la cultive comme engrais vert afin d’améliorer la qualité du sol. La moutarde blanche permet en effet d’enrichir la terre, tout en absorbant les nitrates et en luttant contre les nématodes. Mais cette herbacée est aussi une plante condimentaire. Ses grosses graines jaune pâle sont utilisées pour préparer les fameuses moutardes fines.

Originaire d’Afrique du Nord, d’Europe et du Proche-Orient, la moutarde blanche est facile à cultiver et demande peu d’entretiens.

Attention de ne pas confondre la moutarde blanche et la moutarde de Chine.

Semis de la moutarde blanche

Le semis de moutarde blanche intervient toujours en pleine terre. Procédez entre les mois de mars et de mai pour en récolter les graines, ou entre les mois d’août et de septembre pour l’utiliser comme engrais vert.

  • Commencez par griffer et niveler le sol avant d’humidifier la terre de façon à semer vos graines de moutarde dans un sol bien frais.
  • Semez ensuite à la volée, à raison de 2 grammes de graines par mètre carré.
  • Maintenez les semis au frais jusqu’à germination, en veillant à ne pas apporter trop d’eau.

Culture et entretien

Peu exigeante et très tolérante (voire même opportuniste), la moutarde blanche est une plante rustique à cycle végétatif annuel qui supporte tous les types de sols. Elle préfère néanmoins les sols riches, légers et frais, et elle est sensible à l’excès d’humidité, de sècheresse ou d’ombre. On la cultive donc de préférence en situation ensoleillée ou mi-ombragée.

Du moment qu’elle bénéficie de pluies régulières et d’un bon ensoleillement, la moutarde blanche ne demande aucune intervention humaine pour prospérer une fois qu’elle est bien en place.

Procédez simplement à de légers arrosages ponctuels de manière à maintenir le sol frais lorsque les pluies se font attendre.

Maladies et ravageurs :

La moutarde blanche est une plante résistante aux maladies. Elle craint cependant certains ravageurs, dont les limaces qui mangent ses jeunes pousses, et la mouche du chou.

Elle peut aussi être sujette à la hernie du chou.

Récolte et conservation

Moutarde blanche utilisationSi vous cultivez la moutarde comme condiment, récoltez les siliques une fois celles-ci bien sèches, soit environ deux mois après le semis de printemps.

  • Attention à couper les tiges avant que les gousses ne prennent une teinte brune.
  • Faites ensuite sécher les tiges la tête en bas, puis battez-les au-dessus d’un récipient afin d’en récolter les graines.
  • Pour les conserver, faites sécher les graines à l’abri de la lumière dans un espace bien sec.

Utilisation comme engrais vert :

Si vous souhaitez utiliser la moutarde blanche comme engrais vert, fauchez et broyez les tiges dès la fin de la floraison, avant qu’elles ne montent en graines. Utilisez pour cela votre tondeuse, et laissez vos résidus de tonte en place sous forme de mulch.

Comment cuisiner la moutarde blanche ?

Comestibles et goûteuses, les jeunes pousses vertes et encore tendres de la moutarde blanche relèvent agréablement la saveur des salades, sandwich et pizza.

Quant aux graines condimentaires, on les utilise principalement à la confection de la sauce moutarde. Elles sont alors broyées avant d’être mélangées à de l’eau et du vinaigre. On consomme également les graines de moutarde blanche crues ou grillées, alors utilisées pour agrémenter les plats.


©_Jamie92, ©Enotovyj


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *