Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs du jardin / Persicaria, renouée : une plante aux multiples visages

Persicaria, renouée : une plante aux multiples visages

Persicaria - persicaire - renouée fleur
0

Le genre botanique Persicaria regroupe des plantes si différentes que vous trouverez forcément celle qu’il vous faut pour votre jardin.

En résumé :

Nom latin : Persicaria spp.
Synonyme : Polygonum spp.
Noms communs
 : Persicaire, Polygonum, Renouée
Famille : Polygonacées
Type
 : Plante vivace

Hauteur : 10 cm à 2 m selon l’espèce
Densité de plantation : 1 à 10 pieds par m2 selon l’espèce
Exposition : Soleil à mi-ombre
Sol : Tout type, frais, bien drainé

Floraison : Du printemps à l’automne en fonction de l’espèce
Feuillage : Caduc à persistant

Présentation du genre botanique Persicaria

Les renouées regroupent un grand nombre de plantes allant de l’annuelle à la vivace, en passant par la grimpante. Néanmoins, les espèces les plus représentées dans les jardins sont majoritairement des vivaces.

Une des caractéristiques principales des Persicaria est la grande variété de formes et de couleurs qu’elles proposent. En effet, en dehors de leur pouvoir tapissant et de la longévité de leur floraison, il est difficile de leur trouver un point commun.

Pour les fleurs, si beaucoup dressent fièrement leurs épis durant de longs mois, d’autres, en revanche, sont plutôt rondes (P. capitatum), ou très aérées comme P. campanulatum ou encore P. weyrichii dont la floraison ressemble à celle de l’astilbe.

Le feuillage est souvent de forme ovoïde ou elliptique, plus ou moins allongée. Les feuilles peuvent également avoir plusieurs tailles, allant de quelques centimètres à plusieurs dizaines.

Parmi les espèces les plus fréquentes, on retrouve :

Persicaria amplexicaulis

Persicaria amplexicaulis - persicaire rougeDe taille moyenne, cette persicaire peut atteindre 80 cm de hauteur et de largeur.

De l’été à l’automne, elle porte de nombreux épis regroupant de petites fleurs rose-rouge. Les feuilles, à la silhouette ovale ou cordée, arborent un joli vert clair et se teintent de rouge orangé à l’automne.

Persicaria affinis (Syn. Polygonum affinis, Bistorta affinis)

Persicaria affinis - renouéeProbablement la plus répandue dans les jardins, la renouée de l’Himalaya est une espèce à feuillage persistant. Ce dernier, composé de petites feuilles lancéolées, prend d’ailleurs un magnifique coloris bronze en automne.

Les fleurs s’épanouissent vers la fin de l’été et sont regroupées en épis denses, rouge rosé.

Persicaria bistorta

Persicaria bistorta - persicaire - renouée bistorteLa renouée bistorte est assez proche de P. amplexicaulis, quoiqu’un peu plus petite.

La floraison diffère quelque peu également, puisque les fleurs s’épanouissent plutôt en début d’été et sont colorées d’un joli rose clair.

Le saviez-vous ?

La renouée du Japon, plante considérée comme peste végétale en Europe, ne fait pas partie du genre botanique Persicaria, mais Fallopia (syn. Reynoutria).

A découvrir également : Fallopia aubertii : la renouée d’Aubert ou renouée grimpante

Plantation de la persicaire

Persicaria - persicaire - renouée plantationSi les polygonums s’adaptent à tous les types de sol, ce dernier doit néanmoins être frais et bien drainé. Pour l’exposition, installez la plante à la mi-ombre ou au soleil, mais évitez néanmoins les zones trop chaudes.

La plantation doit être réalisée de préférence en automne, afin de laisser le temps à la renouée de créer un système racinaire capable d’aller chercher la fraîcheur lors des périodes sèches.

Lorsque toutes les conditions sont réunies, il ne reste plus qu’à :

  • Faire un trou d’une quinzaine de centimètres de profondeur.
  • Déposer un peu de terreau (voire du sable) au fond, afin de soutenir la croissance de la plante et améliorer le drainage.
  • Dépoter la Persicaria et désagréger la motte pour libérer des racines.
  • Installer le pied dans le trou et reboucher celui-ci en tassant bien la terre.
  • Arroser abondamment.

Persicaria : entretien et taille de la renouée

Persicaria entretienUne fois installée, la renouée n’est pas une plante qui demande beaucoup d’entretien. Malgré tout, la plupart des espèces ont des touffes tapissantes. S’il s’agit d’un avantage pour garnir un talus, c’est beaucoup plus problématique dans un massif ou une bordure. C’est pourquoi, vous devrez contrôler l’expansion de vos plantes en taillant les tiges en périphérie.

Si, malgré vos efforts, un pied de Persicaria est devenu trop gros, il suffira simplement de l’arracher en automne, de le diviser et de le replanter.

Pour l’entretien courant, éliminez simplement les fleurs fanées en fin d’automne.

Multiplication des Persicaria

La manière la plus simple de créer de nouveaux plants de renouées vivaces est de procéder par division, ou en prélevant les marcottes autour du pied d’origine.

Pour toutes les espèces, il est également possible de pratiquer le semis.

Maladies et ravageurs

En général, les renouées ne sont pas sujettes aux maladies et, hormis les limaces, les insectes nuisibles ne s’y intéressent pas ou peu.

Emplois et associations des Persicaria

La palette de couleurs et de formes est si vaste, que vous trouverez forcément la renouée qui conviendra à vos besoins ; qu’il s’agisse de :

  • garnir un talus ;
  • agrémenter un massif ou une bordure dans le jardin ;
  • créer une jardinière pour le balcon ou encore une potée pour la terrasse.

En matière d’association, jouez l’originalité en plantant des graminées avec vos Persicaria. Optez alors pour des espèces de tailles modestes comme le Pennisetum, certains Miscanthus, ou encore des Carex.


©ovju ©bluebudgie, ©AngieC333, ©Nahhan, ©Gabriela Fink


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *