anti limace escargot

Lorsque le printemps arrive, c’est toujours la même histoire.

Vous vous promenez dans votre jardin pour profiter de la nature renaissante, lorsque vous découvrez, horrifié, que les limaces (et les escargots) sont également de sortie et ravagent les jeunes pousses de vos plantes et légumes. Pour éviter ces désagréments, suivez nos conseils.

Connaître votre ennemi

Les limaces que l’on retrouve le plus souvent sont les limaces des jardins (Arion hortensis) et les grosses limaces noires ou rouges (Arion ater).

Pour les escargots, vous croiserez souvent le petit-gris (Helix aspersa) et, dans une moindre mesure, l’escargot des jardins (Cepaea hortensis) ou l’escargot des haies (Cepaea nemoralis).

anti escargot naturelQuelques caractéristiques des limaces et des escargots :

  • Ils ont principalement une activité nocturne, voire diurne par temps humide.
  • Pour les trouver, il suffit de suivre les traces de mucus au sol qui, souvent, mènent à des zones humides et fraîches (sous des pierres, des pots, des écorces de paillage…).
  • Ils se nourrissent en général de tout ce qui est en contact avec le sol. Mais ils sont tout de même capables de grimper sur vos plantes pour trouver de quoi se nourrir.

Lutter contre les limaces et les escargots

Lorsque l’on connaît mieux son « ennemi », il est plus simple d’agir. Ainsi, la première chose à faire est d’isoler la plante du sol : ne laissez pas de feuilles ou de fruits traîner lorsque cela est possible. Le seul accès sera alors la tige de la plante et il sera plus simple de la protéger.

Les auxiliaires de jardin

Ils vont vous aider à réguler la population de gastéropodes. On compte parmi eux les hérissons, les crapauds, mais également les nématodes, sorte de vers microscopiques qui s’attaquent aux limaces.

Vous pouvez en trouver dans le commerce sous forme de poudre à diluer dans l’eau d’arrosage.

Les plantes sont aussi des alliées

Certaines plantes peuvent agir comme répulsif naturel contre les limaces : le thym, la ciboulette, le fenouil, la consoude, l’ail, etc.
D’autres, comme la camomille des prés, semblent attirer les limaces. Vous pourrez ainsi les détourner de vos cultures.

Les barrières naturelles

Pour protéger vos plantes, vous pouvez également avoir recours à des barrières naturelles pour décourager les limaces et les escargots de dévorer les jeunes pousses. Vous pouvez par exemple utiliser les cendres de votre cheminée (si vous en possédez une), le marc de café, le sable grossier, voire les coquilles d’œufs. Le principal inconvénient est que l’opération doit être renouvelée à la moindre pluie.

Plus insolite, les gastéropodes détestent ramper sur le cuivre (oui, oui !). Vous pouvez donc utiliser un câble électrique dénudé pour créer une barrière anti-limace simple et naturelle.

Pièges naturels à limace et escargots

piege a limaceUne autre possibilité de lutte contre les limaces et les escargots consiste à les piéger. Vous avez alors deux choix :

  • La méthode douce qui consiste à aménager un abri (une tuile, un pot retourné…) pour permettre aux gastéropodes de venir s’y réfugier. En journée, vous n’avez plus qu’à éloigner les indésirables dans une zone où ils seront moins gênants.
  • La méthode forte (mais très efficace) du verre de bière. En effet, l’odeur de levure attire les limaces, qui tombent dans le verre et s’y noient. Veillez cependant à utiliser des contenants spécifiques qui ne laissent un accès qu’aux limaces.

Remarque : cet article n’a pas vocation à apprendre à éradiquer les limaces et escargots de votre jardin. Comme tout organisme sur Terre, ils ont un rôle à y jouer et notamment celui de transformer les déchets végétaux en éléments assimilables pour vos plantes.

Photo1©SilviaJansen, Photo2©AlexRaths, Photo3©Simon Lehmann