Connexion
Accueil / Jardinage / Reportage / Quelle est la différence entre une pêche et une nectarine ?

Quelle est la différence entre une pêche et une nectarine ?

Différence pêche nectarine
0

La pêche et la nectarine sont toutes deux produites par un même arbre originaire de Chine, le Prunus persica, ce qui signifie littéralement « Pomme de Perse ». Il en va d’ailleurs de même pour le brugnon.

Aussi, contrairement aux idées reçues, la nectarine n’est en aucun cas le résultat d’un croisement entre une pêche et une prune ! Ces fruits comestibles sont en réalité le résultat de mutations naturelles responsables de leurs caractéristiques respectives. Bien que très ténues, il existe donc quelques différences entre une pêche et une nectarine. Voici comment les distinguer.

Différencier la pêche et la nectarine

Les principales caractéristiques distinctives de la pêche

PêchesPremier élément distinctif, contrairement aux nectarines, la pêche est pourvu d’une peau légèrement duveteuse et très douce. Par ailleurs, elle possède une saveur moins acide et plus douce que sa cousine la nectarine.

À noter : toutes les variétés de pêches n’offrent pas les mêmes caractéristiques. En effet, les nombreuses variétés existantes présentent des propriétés très disparates.

Les principales caractéristiques distinctives de la nectarine

NectarinesPour commencer, l’épiderme de la nectarine est complètement lisse. Par ailleurs, la peau et la chair de ce fruit peuvent arborer différentes couleurs : du rouge, de l’orange ou du jaune. De plus, la nectarine est ce que l’on appelle une drupe à noyau libre. En d’autres termes, son noyau peut facilement être séparé de sa chair, alors que celui de la pêche a tendance à résister.

Quid du brugnon ?

Le brugnon est sans doute le moins aimé de ces trois fruits de la famille des rosacées. En effet, il est souvent délaissé au profit de ses deux cousines en raison de sa chair plus molle, que l’on juge trop fragile et trop juteuse, ce qui le rend peu pratique à déguster cru. En dehors de ces deux aspects, il peut être particulièrement difficile de distinguer le brugnon et la nectarine, puisque tous deux ont une peau lisse. Leur différence repose sur l’adhérence du noyau à la chair. Aussi, en ouvrant le fruit, si la chair se détache facilement du noyau, vous avez sans doute affaire à une nectarine, sinon, il s’agit probablement d’un brugnon. Par ailleurs, la nectarine est réputée plus ferme que le brugnon.

À noter : ne vous fiez pas à ces seuls derniers arguments, car certains facteurs extérieurs peuvent influer sur l’adhérence du noyau et sur la fermeté de la chair, et notamment la maturité du fruit, ainsi que son pays de provenance.

Pêche et nectarine, des différences entre les variétés

Pêches platesIl existe donc peu de différences entre une pêche et une nectarine, si ce n’est l’aspect de leur peau et l’adhérence de leur noyau. En revanche, des distinctions marquées existent entre les variétés de l’une comme de l’autre, tant dans leur aspect que dans leur goût.

Par exemple, saveurs et couleurs sont différentes entre les nectarines blanches et jaunes. Chez les pêches, le goût et l’aspect des fruits varient beaucoup selon que l’on parle de pavies (pêches classiques), de pêches plates, ou encore de pêche de vigne

À noter : il existe près de 300 variétés de pêches, de nectarines et de brugnons dans le monde.

Pêche et nectarine : les différences en cuisine

Salade de fruitsDu côté des points communs, l’une comme l’autre se consomment crues, et de préférence sans être pelées (à condition d’être bio). Pêches et nectarines agrémentent également parfaitement les salades de fruits frais. De même, ces deux fruits sont délicieux en sorbets, en coulis, ou encore intégrés à des pâtisseries.

Du côté des différences :

  • la pêche à chair jaune agrémente agréablement les plats salés à base de veau, de crabe ou de canard ;
  • la nectarine accompagne idéalement la mozzarella, les amandes, les crevettes, ou encore le kiwi.

Ceci devrait aussi vous plaire :


Photos : ©Unique_Track, ©Steve Buissinne, ©Alicja, ©Jerneja Ribnikar, ©Marijana


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *