Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs à bulbes / Fleurs du jardin / L’éremurus, un spectacle garanti au printemps

L’éremurus, un spectacle garanti au printemps

Érémurus
0

L’érémurus est originaire des régions semi-désertiques d’Asie centrale et occidentale. Ses longs épis, qui peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur à maturité, sont d’une élégance rare. Entre la fin du printemps et le début de l’été, ils sont garnis d’innombrables petites fleurs orange, blanches ou rose en formes d’étoiles. Découvrez comment planter, entretenir et multiplier cette vivace spectaculaire.

En résumé, ce qu’il faut savoir 

Nom : Érémurus, Lis des steppes, Quenouille de Cléopâtre ou Cierge du désert
Famille
 : Asphodelacées
Type
 Plante à fleurs
Hauteur 
: De 1 à 5 m

Exposition : Soleil
Sol : Calcaire, sableux ou caillouteux

Feuillage : caduc – Floraison : D’avril à juillet

 

Plantation de l’érémurus

 > Où planter ?

Érémurus expositionL’érémurus aime être en plein soleil. Exposé plein Sud, il aura toutes les chances de s’épanouir. Pensez néanmoins à lui trouver une place à l’abri des vents dominants, ces derniers pouvant endommager les hampes de la plante.

Concernant le sol, fuyez les terrains trop lourds qui retiennent l’humidité en hiver. Les bulbes ne le supporteraient pas. Optez plutôt pour un sol très bien drainé et riche. Le drainage est essentiel, sans quoi vous ne parviendrez sans doute pas à cultiver cette magnifique vivace.

Dernière chose, l’érémurus n’apprécie pas trop être déplacé. Choisissez donc bien son emplacement.

> Quand planter ?

Érémurus bulbeLa meilleure période pour planter votre érémurus est l’automne, idéalement autour du mois d’octobre.

Si vous êtes en retard, il est encore possible de le planter jusqu’en décembre.

A lire :

> Comment planter l’émérurus ?

L’érémurus en pleine terre

  • Érémurus plantationCreusez un trou d’environ 15 cm de profondeur. Si vous plantez plusieurs bulbes, espacez-les de 60 cm à 1m suivant les variétés.
  • Après avoir ameubli le fond, disposez-y des graviers ou du sable grossier sur environ 10cm d’épaisseur. Ces éléments joueront le rôle de drains.
  • Déposez le bulbe sur cette couche, le bourgeon dirigé vers le haut.
  • Recouvrez-le ensuite d’un mélange de terre, de sable et de compost. L’amendement du sol assurera un beau développement de la plante.
  • Tassez délicatement et arrosez légèrement.

L’érémurus en pot

  • Choisissez un pot assez grand, d’un diamètre compris entre 30 et 40 cm selon la variété.
  • Déposez au fond du pot une couche de drainage, comme du sable ou du gravier.
  • Sur cette couche, mettez un mélange de sable, de compost et de terreau.
  • Placez le bulbe.
  • Recouvrez de terre et arrosez.
  • Vous pouvez arroser régulièrement, dès que la terre en surface est sèche au contact.

Entretien de l’érémurus 

Érémurus entretienLes érémurus ne demandent que peu d’entretien. La période critique est souvent le printemps, quand les feuilles se forment. Il faudra arroser si le temps est trop sec et amender votre sol avec un peu de compost. Passée cette période, vous aurez juste à contempler les fleurs, qui succéderont aux feuilles l’été venu. La plante supporte très bien la sécheresse estivale.

Si vous êtes dans une région ventée, tuteurer la plante peut s’avérer utile. Ses hampes seront ainsi protégées.

L’érémurus a une bonne résistance au froid. Cela dit, si vous habitez dans une région froide et humide, protéger vos bourgeons, surtout la première année, n’est pas un luxe. Vous pouvez par exemple retourner un pot sur la terre à l’endroit de votre plantation.

A découvrir également :

Multiplication de l’érémurus

  • multiplier eremurusLorsque les feuilles flétrissent, coupez les hampes au ras du sol.
  • Soulevez ensuite toute la plante et sortez-la complètement du sol. Prenez soin des racines, elles sont fragiles.
  • Séparez les différentes racines en gardant bien au moins un bourgeon par portion.
  • Replantez ensuite les différents éclats de racines.

Maladies de l’érémurus

L’érémurus ne connait pas de maladies. Les seuls prédateurs qu’il pourrait avoir sont les rongeurs qui s’attaquent aux racines et les limaces qui lorgnent les feuilles.


©SOE10, ©IBulb


Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *