Connexion
Accueil / Jardinage / Reportage / Hygrophore des prés : présentation, cueillette et conservation

Hygrophore des prés : présentation, cueillette et conservation

Hygrophore des prés - Cuphophyllus pratensis - Hygrophorus pratensis
0

S’il se fait de plus en plus rare, il n’est toutefois pas impossible de croiser l’hygrophore des prés dans votre jardin.

Remarque importante : Si vous avez le moindre doute sur l’identification d’un champignon, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un pharmacien.

Hygrophore des prés : portrait et caractéristiques

Nom latin : Cuphophyllus pratensis
Synonymes : Hygrophorus pratensis, Hygrocybe pratensis
Nom commun : Hygrophore des prés
Famille : Hygrophoracées
Comestibilité : Bon comestible

Où et quand trouver Hygrophorus pratensis ?

Sans surprise, l’hygrophore des prés se cueille principalement dans les prés et les pelouses.

Néanmoins, sensible aux diverses pollutions, il ne pousse que dans les zones saines de son habitat de prédilection. À l’instar du lichen, il est un bon indicateur écologique, mais il se fait malheureusement de plus en plus rare.

Sa cueillette se déroule de l’automne jusqu’aux premières gelées.

À quoi ressemble l’hygrophore des prés ?

Chapeau

De couleur fauve orangé vif, il peut être plat ou mamelonné. Son diamètre oscille entre 2 et 6 cm. Avec le temps, il peut se craqueler sur les bords.

Le saviez-vous ?

Le nom « hygrophore » ou « Hygrophorus » vient probablement de la viscosité de son chapeau, hygro étant un préfixe signifiant « humidité » et phorus venant du grec ancien phoros que l’on peut traduire par « porteur ». Par son chapeau, l’hygrophore des prés est donc un « porteur d’humidité ».

Pied

reconnaitre identifier Hygrophore des prés Haut de 3 à 6 cm, son épaisseur varie entre 0,5 et 1,5 cm. Il est souvent blanc à crème orangé.

Lames

Décurrentes, elles sont toujours rattachées au pied. Relativement peu nombreuses, elles sont assez espacées. Leur coloris est similaire à celui du pied : blanches, puis crème orangé pâle.

Chair

Blanchâtre et à saveur douce, il en émane une faible odeur, mais agréable.

Cuphophyllus pratensis : confusions possibles

Entre sa couleur et ses lames décurrentes, l’hygrophore des prés est facilement reconnaissable. La seule confusion possible pourrait venir de son cousin l’hygrophore des bois (Hygrophorus nemoreus) qui lui ressemble beaucoup. Mais, comme son nom l’indique, il pousse uniquement dans les bois. De plus, sa chair a une odeur de farine.

Les deux variétés étant comestibles, une confusion serait sans conséquence.

 

Comment cuisiner l’hygrophore des prés ?

Commencez par nettoyer votre récolte :

  • Éliminez les parties abîmées.
  • Retirez la base des pieds.
  • Brossez les champignons avec un pinceau ou une brosse douce. Évitez de les passer sous l’eau, ou alors uniquement sous un filet, si la cueillette a eu lieu dans un sol boueux.

Une fois propres, vos Cuphophyllus pratensis peuvent se cuisiner :

  • À la poêle, avec une noisette de beurre et un peu d’huile d’olive. Attendez qu’ils aient rendu leur eau et qu’ils soient tendres.
  • Au four, en pratiquant des entailles dans les chapeaux et en les enduisant d’huile. Ensuite, posez-les dans un plat, une cocotte ou en papillote. Le temps de cuisson est variable selon la taille des morceaux.
  • Enfin, si vous êtes au régime, ou si vous préférez vos champignons « au naturel », vous pouvez accommoder vos hygrophores des prés à la vapeur.

Comment conserver l’hygrophore des prés ?

Après avoir nettoyé votre cueillette, le meilleur moyen de la conserver est de la sécher. Pour cela, coupez les champignons dans le sens de la hauteur.

Ensuite, vous pouvez soit :

  • les poser dans une claie en les espaçant bien ;
  • ou alors créer un chapelet avec du fil et une aiguille.

Dans les deux cas, vous devrez les mettre dans une zone sèche et bien aérée.

Lorsque les champignons craquent si vous les pressez, alors il est temps de les stocker dans des récipients hermétiques.

À lire aussi :


©jaalbers, ©ibogdan


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *