L’hysope : de belles fleurs bleues thérapeutiques

Hysope fleur

Avec son petit air d’agastache, l’hysope séduit grâce à ses grands épis bleus parfumés. Mais ce n’est pas son seul atout ! Cette plante médicinale aide à lutter contre les troubles ORL, de la digestion et de l’anxiété.

Zoom sur cette plante aux mille vertus.

Hysope officinale

Hysope officinaleComme la lavande, l’hysope est un arbrisseau vivace. Elle pousse naturellement au sein des terrains secs du pourtour méditerranéen. Elle forme un buisson composé de tiges érigées, parsemées de feuilles fines, allongées et très aromatiques.

Évoquant un peu la menthe, le feuillage est semi-persistant, c’est-à-dire qu’il disparaît en cas de gelées prolongées. Ce qui fait son charme, c’est sa floraison d’un bleu-violet intense entre juillet et septembre. Certaines variétés ont des fleurs roses, rouges ou blanches.

Vertus médicinales

vertu bienfaits HysopeL’hysope a des propriétés toniques, antiseptiques, expectorantes, digestives, antifongiques et anti-asthmatiques. On l’emploie pour traiter des rhinites, bronchites, otites ou sinusites, fluidifier la digestion et même faire baisser la fièvre.

Globalement, on l’utilise pour soigner des états grippaux et des affections pulmonaires. Elle est également recommandée pour lutter contre le stress, une grosse fatigue et une petite déprime.

En usage externe, l’hysope sert de cicatrisant et soulage les douleurs liées aux rhumatismes.

Comment utiliser Hyssopus officinalis ?

En infusion

Pour soigner les troubles ORL et les états grippaux, on réalise une tisane avec les sommités des fleurs qu’elles soient sèches ou fraîches. Laissez alors infuser 10g d’hysope dans 1L d’eau bouillante. Buvez ensuite ce breuvage plusieurs fois par jour pendant une semaine.

Dans un bain relaxant

Quelques gouttes d’huile essentielle de cette plante bienfaisante dans l’eau du bain, favorisent la relaxation. De quoi calmer l’anxiété et le stress et soulager la dépression.

En gargarisme

Placez 10g de feuilles et de fleurs dans 50cl d’eau. Portez à ébullition et laissez infuser 15 minutes. Utilisez ensuite cette solution en gargarisme. Cela permettra de traiter les infections des muqueuses, du pharynx et de la gorge.

En cataplasme

Utilisation HysopeSi vous avez reçu un choc et que vous avez des ecchymoses, ce sont les feuilles que vous utiliserez. Après les avoir hachées, placez-les sur le bleu et couvrez d’une compresse. Maintenez avec une bande et laissez ainsi pendant 1h à 2h.

En huile essentielle

En diffusion, en inhalation ou en friction, l’huile essentielle d’hysope couchée aide à apaiser les maux ORL et les troubles émotionnels.

Précautions et contre-indications

Respectez bien les dosages indiqués et renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien. L’hysope est déconseillée pour les personnes hyperactives, les femmes enceintes ou allaitant. En effet, mal dosée ou employée, elle peut avoir une action convulsive ou abortive.

Cultiver l’hysope au jardin

Planter :

L’hysope apprécie les substrats bien drainés, riches et le plein soleil. Elle tolère aussi la mi-ombre, mais se développera mieux au soleil et supportera davantage les rigueurs de l’hiver. Vous pouvez la planter en pleine terre ou même en pot, s’il est assez grand et garni d’une couche de drainage au fond. La plantation de cet arbrisseau a lieu en automne. Le semis quant à lui, se déroule au printemps sous châssis. Voici les étapes à suivre pour la plantation en pleine terre :

  1. Creusez un trou deux fois plus gros que le volume de la motte
  2. Décompactez la terre et coupez-la avec du sable si elle est un peu lourde
  3. Ajoutez-y deux poignées de compost
  4. Placez la plante dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol
  5. Rebouchez, tassez et arrosez

Entretenir :

cultiver culture hysopePensez à laisser 50cm à 60cm autour de l’hysope. L’arrosage est léger, il a lieu durant la croissance ou en cas de sécheresse prolongée. Sinon, il n’est pas nécessaire, les précipitations feront l’affaire !

Tous les ans au printemps, faites un apport de compost pour apporter les nutriments utiles au développement du sujet.

Tous les quatre ans, pensez à diviser la touffe pour qu’elle reste bien compacte. La taille a lieu en automne après la floraison. Retirez alors les tiges souples que vous rabattez au niveau des tiges ligneuses (qui forment du bois). C’est l’occasion de récupérer des jeunes pousses à utiliser pour leurs vertus thérapeutiques.

Rusticité : L’hysope tolère jusqu’à -15°C, les régions les plus froides devront la cultiver en pot et la remiser en hiver.