L’orchidée colombe : aussi fascinante que poétique

orchidée colombe

L’orchidée colombe, Habenaria radiata, est une orchidée terrestre bulbeuse rare et originaire d’Asie, que l’on trouve aussi dans les zones tempérées d’Amérique et d’Afrique. Il s’agit sans doute de la plus poétique des orchidées !

En effet, son étonnante floraison blanche imite à merveille l’envolée de colombes ou d’aigrettes. Celle que l’on appelle aussi fleur aigrette, se cultive en pot. Elle y demande de l’attention et certains soins bien spécifiques afin de l’aider à fleurir sous nos latitudes.

L’orchidée colombe en résumé

Nom latin : Habenaria radiata (syn. Pecteilis radiata)

Nom commun : orchidée colombe, fleur aigrette
Famille : Orchidaceae
Type : orchidée terrestre bulbeuse
Origine : Asie

Hauteur : 30 à 50 cm
Port : dressé

Floraison : juillet à août
Couleur des fleurs : blanches

Plantation : printemps
Exposition : ensoleillée à mi-ombragée
Rusticité : non rustique
Sol : pauvre et léger, acide ou neutre, filtrant et frais

Utilisation : pot

Description botanique de l’orchidée colombe

Orchidée colombe - Habenaria radiataLe système racinaire d’Habenaria radiata, prend la forme de petits bulbes bruns et fermes, d’où s’échappent les racines charnues et non ramifiées de la plante. Les feuilles caduc et rubanées, regroupées en touffe à la base des hampes florales, offrent un colorie vert moyen et luisant, et  mesurent entre 5 et 20 cm de long pour 1 cm de large. Les hampes dressées peuvent atteindre plus de 30 cm de hauteur.

La floraison de l’orchidée colombe intervient au cours de la période estivale, et elle dure environ quatre semaines. Les fleurs s’installent en grappes de 2 à 8 petites fleurs blanches et légèrement parfumées. Des fleurs qui mesurent tout juste 3 cm de diamètre, et dont la forme évoque immanquablement l’envolée d’un oiseau blanc aux ailes frangées et largement déployées.

Tubercule, tige et feuilles se dessèchent complètement une fois la floraison achevée, afin de laisser la place à de nouveaux tubercules fils.

Culture et entretien de l’orchidée colombe

La culture assez délicate de l’orchidée colombe intervient principalement en pot sous nos latitudes.

Substrat

Habenaria radiata apprécie d’être cultivée dans un substrat assez pauvre, acide et léger. On recommande ici d’utiliser un mélange composé de sphaigne (en majorité) et de perlite ou de vermiculite. Un mélange de terreau léger, de sable et de gravier peut également convenir.

Dans l’idéal, on remplace le substrat tous les ans.

Emplacement et exposition

Orchidée colombe - Habenaria radiataL’orchidée colombe apprécie les expositions lumineuses, et peut être installée en extérieur et au soleil durant la belle saison. Orchidée de zone ‘froide’, elle apprécie particulièrement les températures situées entre 12 et 16°C. Les fortes amplitudes de températures lui sont, en revanche, néfastes.

Plantation

  • Enterrez les bulbes de fleur aigrette à la verticale, pointe vers le haut, à 1 cm de profondeur dans le substrat.
  • Arrosez une fois et stoppez tout apport d’eau jusqu’à l’apparition des premières feuilles.
  • La germination des bulbes peut prendre jusqu’à 2 mois.

Arrosages

Pour l’arrosage de l’orchidée Habenaria radiata, utilisez uniquement de l’eau osmosée, de l’eau de pluie, ou de l’eau déminéralisée. Une fois que les bulbes ont germé, et jusqu’à la fin de la floraison, le substrat ne doit plus jamais sécher. Orchidée très sensible à la pourriture, procédez à des arrosages légers, mais réguliers, durant toute sa croissance.

Astuce : installez le pot de la fleur aigrette dans un conteneur plus grand, rempli de sphaigne, et pourvu d’un réservoir d’eau maintenu plein en permanence.

Durant la période de dormance, retirez le pot de sa tourbière artificielle, et offrez à la plante une atmosphère humide, sans pour autant arroser le substrat.

Engrais

À raison de deux fois par mois, vous pouvez apporter un engrais adapté et dilué à votre orchidée aigrette.

Multiplication

La technique de multiplication de l’orchidée colombe la plus sûre, mais aussi la plus facile, est de séparer ses bulbes au moment du rempotage annuel de la plante, toujours en fin d’hiver.

Maladies et ravageurs

Habenaria radiata est sensible à la pourriture et à la rouille.

Elle peut également être l’objet d’attaques d’araignées rouges, de pucerons et de cochenilles.


Photos : Jack Kajon, Motohiro Sunouchi