Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / Planter le concombre : Quand ? Comment ? Où ?

Planter le concombre : Quand ? Comment ? Où ?

plantation concombre
0

N’attendez plus pour déguster ce légume frais et doucement parfumé. Rien de vaut les légumes du jardin ! Voici nos conseils pour planter le concombre en pleine terre ou en pot.

A lire aussi :

Où planter le concombre ?

Privilégiez une exposition chaude et ensoleillée pour la culture du concombre. Plantez-le dans une zone abritée des vents. La courgette apprécie un substrat riche, frais, profond et drainé. Pour enrichir votre sol, plusieurs possibilités : épandre du compost à l’automne suivant ou lors de la plantation, utiliser des purins ou des engrais verts entre les cultures.

Quand faire la plantation du concombre ?

Quand planter concombre periodeSi vous semez sous abri, vous pouvez commencer dès mars-avril. Pour le semis en place ou la plantation, opérez aux alentours de la mi-mai. L’essentiel est que le risque de gelées soit écarté : à partir d’avril dans les régions du sud, fin mai début juin pour les régions plus fraîches.

 

Comment semer le concombre ?

Sous abri

Le semis sous abri permet de cultiver plus tôt le concombre et ainsi d’avancer la période de récolte. Vous pouvez semer dans une pièce fraîche et lumineuse, comme une serre froide, ou sous châssis.

  • semis concombreRemplissez un godet ou une caissette de semis, d’un mélange de terreau et de sable (ou terreau spécial semis)
  • Insérez 2 à 3 graines dans chaque caissette
  • Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu’à la levée
  • Lorsque les jeunes plantules ont quelques feuilles, gardez une seule pousse par caissette, la plus vigoureuse
  • Dès que les gelées ne sont plus à craindre, repiquez en pleine terre

En place

Il est aussi possible de semer directement en place, dès que les gelées sont passées et que la terre est un peu réchauffée. C’est une technique idéale lorsque l’on n’a pas la place de semer sous abri.

  • Préparez votre sol en enlevant les adventices, les cailloux et en y ajoutant du compost
  • Creusez des poquets (= petits trous) de 2cm de profondeur tous les mètres
  • Comme pour le semis sous abri, placez-y 2-3 graines et rebouchez le trou
  • Arrosez en pluie fine, afin de conserver le substrat humide jusqu’à la levée
  • Lorsque les jeunes pousses ont quelques feuilles, gardez la plus vigoureuse des trois

 

Comment planter le concombre ?

  • Comment planter concombreSoit, vous achetez des plants vendus en godets, soit, vous repiquez vos semis cultivés sous abri en pleine terre.
  • Creusez un trou légèrement plus gros que la motte
  • Mettez deux poignées de compost au fond du trou
  • Placez votre plant, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol
  • Rebouchez, tassez et arrosez

 

Planter le concombre en pot

Il est possible de planter le concombre en pot sur un balcon ou une terrasse, il faut simplement disposer d’un treillage pour le faire grimper et d’un pot d’au moins 60cm de diamètre. Il faudra vous assurer que le fond du bac est percé, afin que l’eau s’écoule correctement.

  • Appliquez une couche de billes d’argile ou de graviers au fond du pot, toujours pour faciliter le drainage.
  • Pour le substrat, vous pouvez opter pour de la terre de jardin, mélangée à du sable et du compost. Sinon, un terreau enrichi avec du compost.
  • Comme en pleine terre, placez la motte dans le bac, de manière à ce que le collet arrive à bonne hauteur
  • Comblez les vides avec le substrat, tassez et arrosez

À lire → Haricot d’Espagne : plantation et entretien

Cultiver le concombre

Arrosez une à deux fois par semaine le concombre, en tenant compte des précipitations. Pour espacer les arrosages, appliquez du paillage pour garder la fraîcheur du sol. Utilisez de préférence de l’eau tiède, elle casse l’amertume. Deux fois par mois, utilisez du purin d’ortie dilué à 10% pour l’arrosage, il enrichit le sol et limite l’apparition des maladies. S’il fait humide, n’hésitez pas à mettre des planches de bois pour isoler la plante du sol mouillé, afin d’éviter les maladies fongiques.

Ceci devrait aussi vous plaire :


Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *