Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs du jardin / Comment faire une prairie fleurie ?

Comment faire une prairie fleurie ?

Prairie fleurie
0

Avec son air de sauvageonne, la prairie fleurie a un charme indéniable ! Aussi éclatante que nonchalante, elle garnit les terrains pauvres de ses fleurs des champs aux couleurs variées.

Découvrez comment réaliser une prairie fleurie dans votre jardin de ville ou de campagne !

 

Quel emplacement pour une jachère fleurie ?

ou mettre une prairie flurie emplacementLes mélanges pour jachère fleurie poussent dans un sol pauvre. S’il est trop riche, cela va favoriser le feuillage et les graminées, au détriment des fleurs.

Optez plutôt pour un endroit ensoleillé et abrité du vent. Toutefois, sachez qu’il existe des mélanges pour l’ombre et les pieds d’arbres. La prairie fleurie va venir couvrir toute la surface de ses fleurs châtoyantes ! Utilisez-la pour habiller un talus ou remplir des parcelles de terrain un peu banales. Vous n’aurez plus qu’à dessiner une allée avec la tondeuse pour venir vous y réfugier.

 

Quand semer de la prairie fleurie ?

Le semis est réalisé idéalement à l’automne car l’hiver va renforcer les graines. En effet, une fois qu’elle est en place elle se resème spontanément lorsque les graines tombent au début de l’automne. Toutefois, vous pouvez semer au printemps entre mars et mai.

 

Quelle jachère fleurie choisir ?

Les mélanges du commerce

Il existe de nombreux mélanges de prairie fleurie dans les jardineries et en ligne.

  • Par couleur : bleu, blanc, rose, rouge, orange, etc.
  • Pour éloigner les nuisibles : anti-pucerons, anti-doryphores, etc.
  • Pour favoriser la biodiversité : attirer les papillons, les pollinisateurs, prendre soin des auxiliaires, etc.
  • Par style : féminin, champêtre, élégant, etc.
  • Par contraintes : terrain sec, terrain difficile, zones ombragées, etc.

Faire son propre mélange

varietes fleurs pour prairie fleurieLa plupart du temps, les mélanges tout-prêts comptent plus de graminées que de vivaces fleuries. C’est pourtant bien les fleurs qui font tout le charme de cet aménagement. N’hésitez pas à le faire vous-même pour un meilleur rendu en associant 60% de vivaces, 20% de graminées et 20% de légumineuses. Voici quelques plantes idéales en jachère fleurie :

  • Vivaces pour sol sec : achillée, valériane, mauve, coquelicot, centaurée, nigelle, giroflée, vipérine, camomille sauvage, cosmos, etc.
  • Vivace pour sol humide : coreopsis, lavatère, bourrache, sauge, benoîte, ancolie, achillée, verge d’or, etc.
  • Graminées : jonc, laîche, fétuque, etc.
  • Légumineuses : trèfle, lupin, vesce, lotier, etc.

 

Comment faire une prairie fleurie ?

Préparer le terrain

Si vous partez d’une surface de terre, il vous suffit de passer un coup de râteau et de retirer les adventices que vous ne souhaitez pas voir dans la prairie. Si vous avez une pelouse, pas la peine de l’enlever ! Le gazon servira de base à votre prairie. Contentez-vous de le scarifier de manière à faire apparaître des morceaux de terre. Ensuite, semez uniquement des fleurs vivaces. Petit à petit, elles vont gagner du terrain sur l’herbe que vous laissez désormais pousser au naturel.

Semer à la volée

conseils pour faire une prairie fleuriePréparez environ 10g/m2 afin que les plantes ne soient pas trop serrées.

Prenez le sachet et mettez les graines dans votre main et faites de grands mouvements du bras en lâchant les semences afin qu’elles soient bien réparties : c’est ce qu’on appelle le semis à la volée. Arrosez régulièrement jusqu’à la levée, un sol frais assure une bonne germination des graines.

Comment entretenir une prairie fleurie ?

Une fois que les jeunes pousses ont levé, aucun arrosage n’est nécessaire. N’apportez pas non plus d’engrais qui serait néfaste pour votre jachère. L’entretien se compose uniquement de deux fauchages par an. Le premier aux alentours du mois de juillet et le deuxième en octobre. Cela correspond à la fin de la floraison lorsque les fleurs sont montées en graines et que ces dernières sont tombées au sol. Munissez-vous alors d’une débroussailleuse, puis récupérez les tiges que vous ajouterez à votre compost ou en tant que paillage. C’est l’unique entretien exigé par la prairie fleurie en échange de plusieurs mois de belles floraisons champêtres.


Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *