Comment cultiver le prunier pourpre (Prunier-Cerise) ?

Prunus cerasifera 'Pissardii' - Prunier Cerise

Une floraison abondante au printemps, un feuillage pourpré, des prunes parfumées, une bonne résistance aux maladies, un entretien très léger… Le prunier pourpre cumule les bons points !

Découvrez comment cultiver cet arbre incontournable du jardin ornemental.

Plantation du prunier pourpre

Où planter ?

Le prunier pourpre apprécie les expositions ensoleillées, sauf dans le sud de la France ou un emplacement partiellement ombragé lui conviendra davantage. Il accepte tout type de sol neutre à calcaire.

Quand planter ?

Comme pour la plupart des arbres et arbustes, privilégiez une plantation à l’automne, hors périodes de gel. En effet, la terre encore réchauffée favorise un bon enracinement. À défaut, une plantation au printemps est également possible. Vous aurez l’avantage de voir la couleur des fleurs de votre arbre avant plantation.

Comment planter ?

  • Creusez un trou légèrement plus large et plus profond que le volume de la motte
  • Ameublissez la terre
  • Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet affleure le sol
  • Pour les jeunes sujets, installez un tuteur pour soutenir le tronc encore mince
  • Rebouchez, tassez et formez une cuvette
  • Arrosez copieusement

Entretien du prunier pourpre

Prunus cerasifera Pissardii fleur floraisonFacile à vivre, le Prunus cerasifera ‘Pissardii’ ne demande que très peu d’entretien.

Pensez à l’arroser régulièrement après la plantation, et pendant deux ans lors de la belle saison.

  • Ensuite, il se contentera des précipitations.
  • S’il est tuteuré, pensez à ajuster les liens au fur et à mesure qu’il pousse.

À lire → Prunier du Japon : un petit fruitier à la belle floraison

Tailler le Prunus cerasifera ‘Pissardii’

Naturellement, le prunier pourpre arbore une silhouette arrondie plutôt esthétique. Toutefois, vous pourriez avoir besoin de le tailler, pour contenir son développement ou pour harmoniser son port.

Vous procèderez alors après la floraison en mai, tous les 2-3 ans si le besoin s’en fait sentir.

  • Retirez le bois mort et les branches qui se croisent. L’objectif est de dégager le centre pour laisser pénétrer la lumière. Pour une taille plus sévère, si votre arbre gêne le voisin par exemple, attendez le repos végétatif hivernal.
  • Hors période de gel, coupez les branches en question et appliquez un mastic de cicatrisation.
  • Effectuez cette taille hors périodes de gel, avec des outils bien désinfectés au préalable.

Récolte du prunier pourpre

Prunus cerasifera 'Pissardii' - Prunier Cerise - fruitsLa généreuse floraison du prunier pourpre laisse ensuite place à des prunes, de la même couleur que son feuillage. La période de récolte s’étend de juillet à septembre, au fur et à mesure des besoins. Vous pourrez reconnaître les fruits mûrs car ils se détachent facilement.

En faisant un quart de rotation, ils devraient se détacher du pédoncule. En général, les prunes arrivées à maturité sont souples au toucher et dégagent une odeur parfumée. Il est important de les récolter au bon moment, puisque les fruits ne mûrissent plus après récolte.

Les fruits du sont-ils comestibles ?

Les fruits forment des petites prunes de la même couleur que le feuillage. Elles sont à la fois juteuses et comestibles mais acides.

A noter également que, les fruits encore verts, sont considérés comme toxiques à la consommation.

Planter un noyau de prune

Si vous n’êtes pas pressé, vous pouvez multiplier votre prunier pourpre par semis à l’automne. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit de récupérer quelques noyaux de prunes.

  • Remplissez des petits pots d’un mélange de terreau et de sable
  • Vous pouvez recycler les pots en plastique de plantes achetées en jardinerie
  • Enfoncez le noyau afin qu’il soit recouvert d’un ou deux centimètres de substrat
  • Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu’à la levée
  • Au printemps suivant, rempotez vos jeunes plants
  • Arrosez régulièrement pour que le substrat reste frais

Il faut compter 5 à 7 ans entre le semis et la plantation en pleine terre.

Conseil malin

Lorsque les feuilles tombent en automne, pensez à les déplacer sur votre compost, elle vont contribuer à l’enrichir.