Connexion
Accueil / Jardinage / Potager et légumes / Cultiver la sauge en pot, les clés du succès

Cultiver la sauge en pot, les clés du succès

Cultiver la sauge en pot jardinière
1

La culture de la sauge en pot est à la portée de tous les jardiniers. Rustique, cette plante chameau s’avère peu exigeante en matière de substrat et d’entretien. Quelques précautions de culture sont toutefois à observer pour bénéficier de belles potées.

Voici donc toutes les clés pour cultiver la sauge en pot avec succès !

Choisir un pot adapté à la culture de la sauge

Salvia purpurea en potOptez de préférence ici pour un pot en terre cuite percé au fond, ou pour une jardinière ou un bac en bois.

La sauge peut aussi être cultivé dans tout type de contenant, comme un bac ou une jardinière, à condition qu’il soit de taille suffisante.

En effet, la sauge a besoin de place pour prospérer car elle a tendance à s’étendre. Aussi, un pot de trop petites dimensions aura un impact négatif sur le développement des racines, la pousse et la floraison de cette plante. Utilisez donc de préférence un contenant de 35 à 40 cm de diamètre.

Opter pour un substrat léger et drainant

La sauge se montre peu exigeante lorsqu’elle est cultivée en pot, à condition d’être cultivée dans un substrat léger et drainant. Utilisez ici un mélange composé :

  • à 90 % de bon terreau de plantation ;
  • et à 10 % de terre de jardin.

Pour assurer le drainage du substrat, installez au fond du pot une couche de billes d’argile (ou de gravillons) épaisse de 3 ou 4 cm.

Installer la potée de sauge au soleil

Pour profiter d’une belle potée de sauge, veillez à installer celle-ci en situation ensoleillée. En effet, cette plante aime le plein soleil et elle supporte très bien les fortes chaleurs, voire la sécheresse passagère.

Arroser la sauge en pot sans excès

Cultiver la sauge en potIl est important de noter que la sauge ne supporte pas du tout les excès d’arrosage, qui peuvent même lui être fatals.

La fréquence de vos arrosages doit être adaptée à la saison et au degré d’ensoleillement. Dans tous les cas, laissez bien sécher la terre entre chaque nouvel apport d’eau.

Enfin, ne placez jamais le pot de sauge dans une soucoupe, afin de limiter les risques d’eau stagnante.

Tailler la sauge cultivée en pot

Si vous avez acheté votre plant de sauge alors qu’elle était en fleur, veillez à rabattre ses tiges de moitié avant de la planter dans son pot de culture. De cette façon, vous favoriserez son enracinement.

Par la suite, attendez le printemps, entre la mi-mars et le mois d’avril, pour effectuer la taille de votre sauge. Réduisez de moitié toutes les tiges de la plante, ce qui aura pour effet de la rendre plus vigoureuse et de lui donner une silhouette harmonieuse.

Attention, ne taillez jamais votre sauge à l’automne, au risque d’affaiblir ses résistances face au froid et l’humidité de l’hiver.

Hiverner la sauge en pot

Sauge Officinale en potLa sauge est une plante rustique capable de résister à des températures négatives jusqu’à -10 °C. Elle craint surtout l’excès d’eau, et il est donc crucial de placer le pot à l’abri des intempéries hivernales. Dans ce cas, il est tout à fait possible de laisser la sauge en extérieur, à condition de l’installer sous un auvent ou le long d’un mur exposé sud.

En cas de froid intense, protégez les racines de votre sauge en pot contre le gel. Pour cela, emmaillotez le pot et les parties aériennes de la plante avec un voile d’hivernage, et paillez généreusement le pied de la sauge. Attention à bien retirer les protections dès que les températures commencent à remonter, au risque de favoriser l’apparition de moisissures.

Rempoter la sauge au printemps

Plutôt que d’utiliser de l’engrais pour nourrir votre sauge en pot, préférez la rempoter une fois par an entre les mois d’avril et de mai, de façon à renouveler les nutriments du substrat. Vous pouvez également vous contenter de surfacer le pot, en renouvelant le terreau sur quelques centimètres.

Pour aller plus loin :


Photos : ©Cristoffer Crusell, ©Serres Fortier, ©Nanou El, ©cristina.sanvito


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.