Le taupin : sa larve est dévastatrice

taupin degat traitement

Le taupin est un petit insecte qui peut causer beaucoup de dégâts au jardin et au potager. C’est surtout sa larve qui est la plus problématique.  En fonction de sa population, elle est en effet capable de réduire à néant vos cultures.

Apprenez à le (re)connaître et suivez nos conseils de lutte et de prévention.

À lire aussi :

Le taupin : fiche d’identité

Embranchement : Invertébrés
Classe :
Insectes
Ordre
 : Coléoptères
Famille : Élatérides

Description

Le taupin adulte présente une silhouette allongée, un peu comme une amande. Sa taille peut varier entre 1 et 1,5 cm. Il est doté d’une carapace rigide, allant du noir au brun selon l’espèce et possède la particularité de se remettre sur ses pattes en se projetant en l’air lorsqu’il est sur le dos.

Les larves sont très facilement identifiables :

  • un corps fin et long (en moyenne 2,5 cm) ;
  • une couleur jaune‑orange ;
  • une peau coriace, qui lui a valu le surnom de « ver fil de fer».

Biologie

L’évolution du taupin se déroule selon un cycle de 4 à 6 ans. L’état larvaire représente la grande majorité de la vie du taupin. En effet, ses larves peuvent vivre jusqu’à 5 ans sous terre. Elles colonisent les terrains humides et frais.

Cycle de vie TaupinSelon la période de l’année, leur activité n’est pas la même :

  • En hiver et lors des étés secs, elles se réfugient en profondeur.
  • Leur période d’activité s’étale du printemps jusqu’à l’automne. À ce moment‑là, elles vivent dans la couche superficielle du sol.

Les adultes, quant à eux, font leur apparition en automne et trouvent également refuge dans la terre lors de la saison froide. Ce n’est qu’au milieu du printemps qu’ils ressortent pour la période de reproduction.

L’impact du taupin au jardin

taupin plantes jardinLe taupin adulte ne représente pas la plus grosse menace pour le jardin. Il se nourrit surtout de feuilles, même si certaines espèces sont carnivores ou détritivores.

Les larves de taupins, en revanche, sont beaucoup plus problématiques. Elles dévorent en effet les racines et radicelles des plantes.

  • Au jardin, elles s’attaqueront surtout au gazon, qui finira par jaunir selon l’intensité des attaques. Les plantes ornementales peuvent également être la cible de l’appétit vorace de la larve de taupin.
  • taupin potagerEn ce qui concerne le potager, les légumes‑racines sont les principales victimes : carottes et pommes de terre, mais aussi les oignons, poireaux, salades, etc. Les attaques interviennent à tous les stades de croissance de la plante ; des radicelles du jeune semis, jusqu’aux bulbes et aux tubercules.

Comment gérer le taupin et ses larves ?

Fort heureusement, le taupin et ses larves ont des ennemis naturels :

  • la taupe ;
  • la corneille ;
  • l’étourneau ;
  • la musaraigne et le mulot.

Les larves de taupins peuvent également être victimes de maladies virales, cryptogamiques (champignons) ou bactériennes.

Certains insectes auxiliaires comme les guêpes parasites, les staphylins ou les carabes permettent aussi de réguler les populations de larves.

L’action du jardinier est également essentielle. En effet, le taupin et sa progéniture vivant majoritairement dans les couches superficielles du sol, un travail régulier de ce dernier permet de perturber le développement de l’insecte.

Par exemple, les œufs pondus en fin de printemps et les larves redoutant la sécheresse, un sarclage ou un binage régulier limitera l’infestation.

La rotation des cultures est également un bon moyen de lutte. Certaines plantes sont en effet épargnées par le taupin : le chou et autres crucifères, les légumineuses, tomates, etc. Alterner vos cultures au fil des années permet de réduire les risques de pullulation.

En cas de population trop importante, il existe quelques techniques limitant les dégâts :

  • Piéger le taupin adulte, en déposant des bottes de trèfle, de luzerne ou de graminées dont il raffole. Il suffit ensuite de les contrôler régulièrement pour récupérer les insectes. Pour une plus grande efficacité, les pièges doivent être renouvelés tous les 3 à 8 jours.
  • Les larves peuvent également être piégées en enfouissant légèrement des rondelles de carottes, pommes de terre ou betteraves. Espacez les pièges de 50 cm à 1 m et contrôlez‑les tous les 2 jours environ.
  • Une dernière méthode consiste à arroser le sol avec un extrait fermenté de fougère aigle. L’application doit avoir lieu deux fois avant la plantation et au moins une fois pendant la culture.

Les espèces les plus courantes du taupin

Le taupin des jardins ou taupin acajou

taupinAthous haemorrhoidalis mesure entre 1 et 1,5 cm de long. La tête et le thorax sont noirs et les élytres présentent un coloris brun rougeâtre. Il s’agit de l’espèce la plus commune des jardins. Contrairement aux espèces suivantes, dont les mœurs sont nocturnes, le taupin des jardins est actif le jour et se repère donc plus facilement.

Le taupin rayé

Agriotes lineatus mesure également 1 à 1,5 cm. Son corps est brunâtre, le thorax légèrement bombé et les élytres sont finement rayés de noir. Il est courant dans les gazons et les cultures de pommes de terre.

Le taupin souris

Lacon murinus est un des plus grands, avec ses 1,5 cm. La couleur de son corps est caractéristique, avec son brun‑gris moucheté de gris, lui donnant un aspect grumeleux. Ses larves s’attaquent surtout aux racines des arbres et des plantes herbacées.


©VladK213, ©Mariaflaya, ©Olesia