Connexion
Accueil / Le Jardinage / Maladies et parasites / Reportage / Les carabes : des aides précieuses pour le jardinier

Les carabes : des aides précieuses pour le jardinier

Carabe interet jardin
0

Dans la famille des auxiliaires de jardin, les carabes ont une place importante. Redoutables prédateurs et dotés d’un appétit hors norme, ils sauront vous aider dans votre lutte contre les nuisibles.

À lire aussi :

Tout savoir sur les carabes

Les carabes regroupent les plus grosses espèces de la famille des Carabidae. Les plus petites (et les plus nombreuses) sont, quant à elles, rassemblées sous le nom de carabiques.

Description :

Ces insectes coléoptères terrestres ont une silhouette élancée et aplatie. Ils possèdent 3 paires de pattes qui en font d’excellents coureurs et leur corps est composé de 3 parties bien distinctes : abdomen, thorax, tête.

photo de carabe insecte noir avec pince jardinLeur taille peut aller de 3 à 4 mm pour les plus petites espèces comme le bembidion brillant (Bembidion lampros), jusqu’à 4 cm pour le procruste chagriné (Carabus nemoralis).

Leur carapace peut arborer des couleurs très variées : vert, bleu, violet, noir, avec parfois des reflets métallisés.

Même si certains individus sont dotés d’une paire d’ailes, très peu de carabes peuvent en réalité voler.

Les larves se reconnaissent par leur corps très allongé et doté de 6 pattes. Avant de devenir adulte, elles se changent d’abord en chrysalide, que l’on retrouve dans le sol.

Biologie :

Il existe deux types de cycles de reproduction chez les carabes :

  • Les carabes dits « de printemps » sont issus de larves dont le développement s’effectue en été.
  • Les carabes d’été, quant à eux, proviennent de larves d’hiver.

Ces coléoptères peuvent vivre plusieurs années. Cette longévité leur permet d’ailleurs de compenser une faible fécondité.

Régime alimentaire :

Même si certaines espèces sont végétariennes, la plus grande partie est néanmoins carnivore. Redoutables prédateurs, ces insectes sont capables de manger des quantités de nourriture égales, voire supérieures à leur propre poids. Leur menu est varié, et ils consomment indifféremment limaces, escargots, larves, pucerons, thrips, chenilles, etc.

Malgré un appétit gargantuesque, les carabes ne permettent pas de juguler une pullulation de ravageurs spécifiques comme le feraient les larves de coccinelles ou de chrysopes avec les pucerons. Néanmoins, ils permettent malgré tout de contrôler les populations de nuisibles en tout genre et notamment les espèces qui hivernent sur les plantes ou dans la litière (zone intermédiaire du sol, composée de résidus végétaux en cours de décomposition).

Habitat :

Les carabes peuvent trouver refuge dans de nombreux endroits : haie, bande en herbe, sous des pierres plates, dans des tas de bois, etc.

Intérêts au jardin et au potager

carabe limace potager interet nuisanceL’avantage principal des carabes est incontestablement leur faim insatiable qui permet de contrôler efficacement les populations de parasites et de ravageurs.

Même si certaines espèces peuvent adopter un régime végétarien provisoire et potentiellement créer quelques légers embêtements au potager ; il est tout à fait possible de régler le problème en déposant quelques planches ou pierres au sol qui serviront de « pièges » pour les carabes. Ils viendront en effet s’y réfugier pendant la journée. Il vous suffira alors de les ramasser et de les déposer dans des zones où ils pourront retrouver leur régime alimentaire classique.

A noter que les carabes sont d’excellent prédateur contre les limaces et escargots. (©coboflupi)

Comment attirer et protéger les carabes ?

Ces insectes coléoptères sont particulièrement sensibles aux modifications de leur environnement. Vivant principalement au niveau du sol, les outils rotatifs tels que les motoculteurs ou les fraises sont de vraies calamités pour eux. De même, les produits phytosanitaires peuvent réduire, voire détruire les populations de ce précieux auxiliaire.

Vous l’aurez donc compris, si vous souhaitez prendre soin de vos aides à six pattes, offrez‑leur un habitat le plus naturel possible dans lequel l’intervention humaine sera très limitée :

  • attirer carabe jardinune haie champêtre au charme pittoresque ;
  • un espace enherbé de quelques mètres carrés incorporée dans votre potager ;
  • une prairie fleurie, qui aura également l’avantage d’attirer d’autres auxiliaires de jardin ;
  • des abris comme des pierres, des tas de bois ou de feuilles ;
  • etc.

Prédateurs insatiables, les carabes sont donc importants dans le jardinage. Même si, seuls, ils ne peuvent être intégrés dans une lutte biologique contre les nuisibles, ils en sont néanmoins un très bon complément et doivent être protégés.

Le saviez‑vous ?

Tout comme le carabe treillissé ou le ptérostique, le carabe doré se nourrit des larves de doryphores. Il est donc très intéressant pour la culture des pommes de terre et doit donc être particulièrement choyé. En effet, privé d’ailes, il est peu probable qu’il réapparaisse après avoir disparu d’un jardin.


©Yakov_Oskanov, Harald Matern , Regina Freyermuth 


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *