Connexion
Accueil / Jardinage / Aromatiques / Cultiver du thym en pot, les conseils pour réussir

Cultiver du thym en pot, les conseils pour réussir

Thym en pot
0

Rustique et facile à cultiver, le thym peut tout aussi bien être cultivé en pleine terre qu’en pot. Il s’avère même globalement plus facile à conduire en pot.

Variétés, type de contenant, substrat, exposition, semis, entretien, récolte… Voici comment cultiver le thym en pot avec succès.

Période de semis : Printemps
Période de plantation : Mars à Octobre
Récolte : Toute l’année

Les meilleurs thyms à cultiver en pot

Le genre Thymus compte plus de 300 espèces, et certaines sont particulièrement indiquées pour la culture en pot.

  • Le thym en potÀ commencer par Thymus vulgaris, ou thym commun, qui est pourvu d’un beau feuillage aromatique très vert et qui est connu pour être le plus résistant au froid, mais aussi le plus parfumé.
  • Plus original, Thymus citriodorus, ou thym citron, apprécie particulièrement la culture en pot et il produit un feuillage subtilement parfumé et citronné.
  • De son côté, Thymus fragrantissimus, ou thym odorant, produit un feuillage dont le parfum et la saveur se reprochent de ceux de l’orange.
  • Quant au Thymus serpylllum, le thym serpolet, il s’agit d’une variété rampante dont les feuilles offrent un parfum plus subtil que celles du thym commun.

Un grand pot doté d’un trou de drainage

On plante le thym en pot entre les mois de mars et d’avril. Utilisez un pot ou une jardinière d’au moins 20 cm de diamètre pour y planter votre thym. Assurez-vous que votre contenant soit bien doté d’un trou de drainage au fond, afin d’assurer un bon écoulement de l’eau, car le thym craint l’excès d’humidité.

Un substrat bien drainant

Le thym apprécie les sols légers, rocailleux et bien drainés. En revanche, il ne supporte pas les terres lourdes et gorgées d’humidité.

  • Pot pour culture du thymInstallez donc une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot sur 3 cm de hauteur pour assurer le drainage du substrat.
  • Remplissez ensuite votre contenant avec un mélange à parts égales de terreau et de terre de jardin.
  • Sans terre de jardin à disposition, un terreau spécial potager, plantes aromatiques ou, même universel, sera tout indiqué.

Une exposition bien ensoleillée

Quelle que soit l’espèce ou la variété, le thym a besoin de beaucoup de soleil pour prospérer. Misez donc sur un emplacement qui profite de plusieurs heures d’ensoleillement par jour.

Semer le thym en pot au printemps

En raison de ses très petites graines, le semis du thym s’avère assez délicat. On le sème au chaud entre les mois d’avril et de mai dans un pot rempli de terreau de semis. Semez en poquet de 4 à 5 graines par pot et arrosez délicatement à l’aide d’un pulvérisateur à eau. Maintenez ainsi la surface humide jusqu’à la levée.

Arroser modérément le thym en pot

Cultiver le thym en potHabitué au terres arides, le thym n’est pas gourmand en eau.

Même cultivé en pot, le thym n’a pas besoin de beaucoup d’arrosages. Arrosez-le modérément en veillant à bien laisser sécher le terreau entre deux apports d’eau. Par ailleurs, ne laissez jamais d’eau stagner dans la soucoupe sous le pot.

Entretenir le thym cultivé en pot

  • Culture du thym en potRempotez votre thym tous les quatre ans en moyenne.
  • Taillez votre thym une fois par an à l’automne, après la floraison, afin d’éviter qu’il se dégarnisse au centre de la touffe.
  • Au printemps, supprimez les tiges abimées par le gel hivernal.
  • Très rustique (entre -12 et 15°C), le thym en pot n’a pas besoin d’être rentré pour l’hiver.

Récolter le thym toute l’année

Le thym a le très grand avantage de se récolter tout au long de l’année, au fur et à mesure des besoins. Notez toutefois que les feuilles de thym sont bien plus parfumées en dehors des périodes de floraison, soit au printemps et au début de l’automne. Les essences aromatiques du feuillage sont alors plus concentrées.

Pour aller plus loin :


Photos : ©photosforyo, ©Paulina Kupis, ©congerdesign, ©Petra Šolajová, ©Sabine Kroschel


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *