jus fruit et legume

Tendance jus verts : je me lance !

Vous avez succombé à la tendance des jus de fruits et légumes frais et avez investi dans un extracteur ? Voici quelques conseils pour l’optimiser et vous sentir en pleine forme. 

1- Commencez par des jus simples

Seulement 2 voire 3 fruits et/ou légumes suffisent souvent pour faire un bon jus. Vous pouvez même commencer par réaliser des jus avec un seul fruit ou un seul légume, apprendre ainsi à connaître son goût avant de l’associer… Il s’agit surtout de prendre plaisir à vous confectionner régulièrement un jus bon pour votre santé. A

lors laissez-vous guider par votre instinct et vos envies.  Il n’est pas nécessaire de suivre des recettes dans un premier temps, à moins que consulter quelques classiques vous rassure…

Faites comme bon vous semble ! Et si un fruit ou un légume dans une recette n’est plus disponible parce que sa saison est passée, vous pouvez le remplacer par un fruit ou un légume dans le même esprit de la saison en cours. Faire un jus, avant d’être une recette, c’est une liberté et un plaisir, mettez-y surtout ce que vous aimez puis faites des essais pour arriver à des compositions que vous adorez. Vous pourrez ensuite, petit à petit, réaliser des mélanges plus complexes et boire ainsi des « arcs-en-ciel », dixit Je Cross, auteur de référence australien sur la pratique du juicing.

2- Choisissez des végétaux de qualité

Choisissez des ingrédients biologiques de préférence, d’autant qu’il est préférable de ne pas les éplucher dans la plupart des cas, pour boire ainsi tous leurs bienfaits. « De nombreuses substances antioxydantes sont concentrées dans la peau des fruits et des légumes, la quercétine de la pomme par exemple », note Sandra Ericson dans son livre Ma Bible des jus santé et bien-être.

Cependant, faites au mieux avec vos moyens, l’essentiel étant de consommer de plus en plus de légumes au quotidien.  Et d’une façon générale, simplifiez-vous la vie. Sandra Ericson recommande par exemple « d’utiliser des fruits rouges surgelés, bio de préférence si vous n’en trouvez pas frais et pensez à les décongeler avant la préparation du jus pour ne pas abîmer votre extracteur ». Framboise, myrtille, groseille, mûre… Leur saison est courte, elles s’altèrent très vite et sont plutôt chères : « comme ce sont des « superaliments », plutôt que de s’en passer, mieux vaut les acheter surgelés en dehors de leur saison ».

3- Ajoutez toujours au moins un légume

L’intérêt d’un extracteur de jus, c’est de consommer une quantité de légumes plus grande que celle que nous avons l’habitude d’avoir dans l’assiette.

Il est plus aisé de boire un grand verre de carotte-betterave-épinard-ananas que de mastiquer ces mêmes quantités ! 

jus fruits et legumesSi vous n’êtes pas habitués aux jus de légumes, vous pouvez faire vos premiers jus 100 % fruits puis y ajouter petit à petit des herbes aromatiques d’abord (basilic, coriandre, menthe, persil, ciboulette…), des rhizomes et épices (gingembre, cannelle, vanille…), puis y incorporer un légume doux comme la carotte ou des pousses d’épinard ou encore un concombre, en dosant environ 70 % de fruits pour 30 % de légumes. Et « quand vous serez habitués au goût des légumes, réduisez la quantité de fruits à 60 % pour 40 % de légumes, puis 60 % de légumes ou même davantage si vous le pouvez.

Allez-y à votre rythme, tout en gardant votre objectif Santé en tête », note encore Sandra Ericson.

4- Variez les jus et les couleurs

jus fruit legume coloreVous avez trouvé la composition de votre jus idéal ? Génial ! Par contre, n’en abusez pas pour autant sur le long terme : les spécialistes conseillent de varier les jus et donc leurs ingrédients pour apporter au corps le maximum de vitamines et d’oligo-éléments, et ainsi de combler tous vos besoins nutritionnels.

Pour varier, rien de plus simple, buvez des jus de toutes les couleurs : une fois vert, le lendemain rouge, puis jaune ou encore orange…

5- Tamisez (ou pas !)

Si vous-même ou vos enfants avez du mal à vous habituer aux jus de légumes au début, tamiser une ou plusieurs fois le jus à la sortie de l’extracteur peut le rendre plus fluide et vous permettre de vous accoutumer à certaines nouvelles saveurs, en douceur, car votre goût va évoluer au fur et à mesure de vos différents tests.

Mais ensuite, gardez en tête qu’il est toujours intéressant, de temps à autre, de « fabriquer des jus troubles, comme l’explique Sandra Ericson, pour bénéficier de l’apport précieux d’éventuelles fibres solubles et même pour certains fruits et légumes, de fibres pré biotiques qui protègent le système immunitaire. Vous pouvez aussi simplement au début récupérer juste un peu de pulpe visqueuse restée au fond de votre appareil pour la mélanger à votre jus » : une excellente alternative pour commencer.  Enfin, documentez-vous ! Livres, blogs, vidéos YouTube®…

La matière ne manque pas pour réussir à faire vos premiers jus. Regardez d’abord des vidéos pratiques, puis notez quelques recettes qui vous mettent vraiment l’eau à la bouche. Vous découvrirez qu’on peut faire des jus avec des fanes, artichaut, chou kale et même oléagineux…

  • A lire : Ma bible des jus Santé et Bien-être, par Sandra Ericson, Leduc.S Editions, 381 pages, 23 €.

Claire Lelong-Lehoang


Crédits des visuels :  Jus vert : ©Kritsada171 Fotolia  Jus vert 2 : ©Vdeineka Fotolia  Jus duo : ©Karlevana Fotolia  Jus trio : ©Ruslan100 Fotolia

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *