poire

Le poirier ou (Pyrus communis) est l’un des arbres fruitiers les plus populaires, connu des hommes depuis la préhistoire.

Très rustique, il peut vivre près de cent ans et on le retrouve aux quatre coins du globe.

La poire et ses bienfaits sur la santé

Les forêts d’Europe tempérée et de l’Asie occidentale, de la mer Caspienne à l’océan Atlantique, furent les premières à accueillir le poirier.

Si les Grecs le cultivaient, ce sont surtout les Romains qui développèrent les premières variétés. Au Moyen Âge, on développa cinq ou six variétés supplémentaires, mais les fruits se révélèrent durs et peu juteux.

Aujourd’hui, il existe plus de deux mille variétés de poires cultivées dans le monde et la poire est le cinquième fruit le plus consommé en France.

  • La poire est une excellente source de fibres alimentaires, garantissant un transit intestinal régulier et une augmentation des selles. A noter : la pelure de poire contient plus de fibres que sa chaire.
  • Très peu calorique (50 kcal/100 g), l’apport énergétique de la poire vient essentiellement de ses glucides (15 g/100 g).
  • La poire contient plusieurs composés phénoliques (surtout dans la peau) reconnus pour leur pouvoir antioxydant, et qui contribuent à la prévention de certains cancers, du diabète et de l’obésité.
  • Riche en vitamine C, la poire stimule nos défenses immunitaires et contribue à la bonne santé de notre squelette.
  • Comme la pomme, la poire est un fruit diurétique, dépuratif et déconstipant. Attention cependant : les estomacs fragiles ont parfois du mal à la digérer. Si vous êtes concerné, vous pouvez manger sans crainte la poire cuite à l’eau, au four ou en marmelade.
  • Les décoctions de feuilles de poirier ont des vertus diurétiques et des propriétés anti-inflammatoires. Elles permettent d’atténuer les douleurs urinaires et sont recommandées pour leurs bienfaits en cas de cystite, de maladies de la vessie et d’affection de la prostate.

Cultiver le poirier et la poire pour ses bienfaits

Vous pouvez planter le poirier dans toute les régions, en dessous de 1 000 m d’altitude. Le sol qu’il apprécie est riche, argileux, profond et frais, sans excès d’humidité ni de calcaire. Il n’apprécie pas la sécheresse des sols sableux et ne résiste pas aux courants d’air.  L’orientation idéale du poirier c’est sud/sud-est ou sud/sud-ouest.

  • Attention au gel qui peut abîmer la floraison printanière. Fleurs et fruits sont généralement détruits quand le température atteint – 2 °C.
  • Par temps humide ou en cas de fortes pluies, les fruits ont tendance à tomber et les branches surchargées se cassent avant la récolte.
  • Vous pouvez cultiver un poirier en pot à condition de prévoir un bac d’au moins 40 cm de diamètre et de profondeur, d’assurer un bon drainage (trou d’évacuation et lit de cailloux au fond du pot) et de l’arroser généreusement, surtout l’été. Vous veillerez à ne conserver que trois ou quatre fruits par branche (aucun fruit la première année pour assurer la reprise).
  • Verger : bien cultiver le poirier

La poire en cuisine pour ses bienfaits

  • Crue, la poire se consomme seule ou avec d’autres fruits, en salade, mais aussi avec des produits salés : la poire se marie très bien avec la mâche ou les endives, le roquefort et le jambon cru.
  • Cuite ou pochée, elle est excellente avec du chocolat (la fameuse poire Belle Hélène) ou du vin rouge sucré. La poire se cuisine aussi en  tartes, clafoutis, glaces, sorbets et mousses.
  • Et pour revenir à des classiques de la cuisine française, pourquoi ne pas servir la poire en intermède pendant le repas, le fruit servant à rafraîchir le palais avant que l’on serve le fromage (ce qui a donné l’expression « entre la poire et le fromage »). Ou en même temps que le fromage, alternant des tranches de l’une et de l’autre pour réveiller les saveurs.
  • Astuce : si vous souhaitez conserver une poire crue épluchée, il faut tout de suite la citronner pour ne pas qu’elle noircisse.
  • Cuisine : recettes à base de poires

Apports nutritionnels des poires

50 kcal/100 g, la poire reste un fruit peu calorique. Elle est riche en fibres, en vitamines B et C, en minéraux et oligoéléments.

La poire est également riche en potassium, ce qui fait d’elle un bon diurétique.