Connexion
Accueil / Les Animaux / Carpe koï, incontournable des poissons de bassin

Carpe koï, incontournable des poissons de bassin

Carpe Koï
0

Sous-espèce de la carpe commune, la carpe koï est un poisson d’eau douce très ornemental, dont les couleurs chatoyantes ondulent élégamment sous la surface de l’eau.

Cyprinus carpio, ou carpe koï, est un poisson particulièrement prisé en Asie, où il symbolise la virilité et l’amour. Cet animal grégaire et pacifique s’installe dans les grands bassins, en compagnie de ses congénères.

La carpe Koï en résumé

  • Poids : 5 à 8 kg
  • Longueur : 60 à 90 cm
  • Couleur : rouge, tacheté de rouge, rouge orangé, blanc, noir, tacheté de noir, jaune, crème, orange, brun, gris, argent, or (selon variété)
  • Espérance de vie : 18 à 25 ans (et jusqu’à 70 ans)
  • Caractère : grégaire et pacifique

Les caractéristiques de la carpe koï

Carpe Koï KinLa carpe koï est le résultat d’un croisement entre différentes carpes communes des rizières : les carpes rouges, blanches et jaunes.

Ce poisson d’eau douce peut atteindre entre 60 et 90 cm de long à l’âge adulte, et peser entre 5 et 8 kg.

Lorsqu’elle profite de bonnes conditions de vie, la carpe koï se montre très résistante, et elle peut atteindre l’âge vénérable de 70 ans.

On trouve plus de 80 variétés de carpes Koï différentes, bien que seulement 26 d’entre elles soient considérées comme fixes. Unicolore, bicolore ou tricolore, la carpe Koï peut arborer différentes couleurs de base (rouge, blanc, noir, jaune, crème, orange, brun, gris, argent, or).

Le caractère de la carpe koï

Carpes KoïLa carpe koï est un poisson qui peut facilement s’apprivoiser. En effet, elle apprécie le contact avec l’Homme et n’hésite pas à venir lui manger directement dans la main.

De nature grégaire, cette carpe a besoin de vivre en groupe avec ses congénères. Elle se déplace alors en banc dans le bassin.

Par ailleurs, ne s’agissant pas d’un prédateur, la carpe koï peut cohabiter avec d’autres espèces de poissons de bassin, comme le goujon, la tanche, l’esturgeon, l’ide mélanote, ou encore le sterlet.

L’entretien de la carpe koï

L’alimentation

Alimentation de la Carpe Koï en bassinOmnivore à tendance végétarienne, la carpe koï ne chasse pas pour manger. La nourriture spéciale pour poissons de bassin lui est parfaitement adaptée. Attention toutefois, ce poisson a besoin de protéines (entre 20 et 30 %) pour être en bonne santé.

À noter : lorsque vous les nourrissez, dosez la quantité de nourriture en fonction du nombre de poissons vivant dans votre bassin.

Les carpes koï entrent en semi-hibernation dès que les températures tombent en dessous de 6°C. Durant la saison froide, il n’est donc pas nécessaire de les nourrir.

Le bassin

La carpe koï est un poisson parfaitement adapté à la vie en bassin ou en étang, du moment qu’elle profite de suffisamment d’espace. Le volume d’eau doit être important, ce qui exclut l’utilisation d’un aquarium d’intérieur.

Comptez environ 1 m cube d’eau par carpe koï adulte.

À noter : les fonds sablonneux ou envasés ont sa prédilection.

L’eau

Carpe KoïAfin d’assurer la santé de vos carpes koï, l’eau du bassin doit présenter :

  • un pH compris entre 7 et 8.5 ;
  • un taux de nitrites et d’ammoniac inférieur à 0,1 milligramme par litre ;
  • un taux de nitrate inférieur à 50 milligrammes par litre ;
  • et un taux de carbonate de calcium compris entre 100 et 300 milligrammes par litre.

Par ailleurs, notez que la température de l’eau a une grande influence sur l’appétit de vos carpes. Si les températures élevées attisent leur voracité, elles perdent l’appétit lorsque les températures tombent à moins de 6°C.

L’hygiène

Carpe Koï eauAfin d’assurer leur bien-être, entretenez régulièrement et convenablement le bassin de vos carpes koï.

Retirez les feuilles mortes qui favorisent l’apparition d’algues et l’acidification de l’eau. Utilisez pour cela une épuisette en surface, et un aspirateur adapté pour le fond du bassin. Pensez à nettoyer régulièrement vos filtres.

À noter : on ne vide jamais entièrement un bassin habité, afin de ne pas stresser les carpes koï et de ne pas perturber l’équilibre du lieu. Préférez donc retirer quelques litres d’eau et remplacez-les immédiatement avec de l’eau propre.

Ceci devrait aussi vous intéresser :


Photos : ©LazarCatt, ©Jürgen jggrz, ©René Schaubhut, F. ©Muhammad, ©Ruttinan


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *