Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chien / Le Yorkshire, un terrier espiègle et attachant

Le Yorkshire, un terrier espiègle et attachant

Yorkshire
0

Comme tous les terriers, le Yorkshire est un chien dynamique, courageux, alerte et têtu. Cependant avec une éducation ferme et précoce, c’est un excellent compagnon à la ville comme à la campagne.

Voici les caractéristiques principales et les besoins essentiels du Yorkshire terrier.

Origine du Yorkshire

Ce petit chien est originaire de Grande-Bretagne.

Au 18e siècle, lors de la révolution industrielle lainière, un grand nombre d’Écossais gagnent le Yorkshire, accompagnés de leurs chiens.

Ces derniers s’accouplent avec un terrier local de petite taille très doué pour débusquer le lapin dans les terriers et tuer les petits nuisibles dans les mines.

Son poil est alors court et soyeux, de couleur noire et feu. Pour obtenir un chien avec un poil plus long, on le croise avec des bichons maltais.

Le standard officiel de la race a été établi en 1898.

Caractéristiques principales

Yorkshire raceLe Yorkshire possède une petite tête avec des oreilles dressées en forme de V, un museau court et une truffe noire. La queue est portée un peu plus haut que la ligne du dos.

Taille au garrot : 20 à 35 cm.

Poids : 2 à 3,2 kg selon la catégorie (miniature ou standard).

Poil :  luisant, soyeux, raide et long à l’état naturel.

Couleur : bleu acier, fauve, bronze et marron.

Espérance de vie : 13 à 18 ans.

Gestation : 63 jours avec une portée de 2 à 12 chiots.

Âge idéal pour accueillir un Yorkshire : entre 8 et 10 semaines.

Caractère et comportement

Une forte personnalité :

Le Yorkshire a beaucoup d’assurance. Courageux, il n’hésite pas à donner l’alerte ou à s’attaquer à plus grand que lui. La sociabilisation et la gestion des aboiements font partie des apprentissages à travailler dès son arrivée à la maison.

Un compagnon passe-partout :

  • Infatigable, audacieux, intelligent, d’humeur toujours égale et drôle, il a tout pour séduire un large public.
  • Très à l’aise au jardin, où il creuse des trous pour enterrer friandises et jouets, c’est également un parfait chien d’appartement, car il sait se montrer calme et obéissant.
  • Équilibré, il supporte bien la solitude.
  • Endurant, rustique et de petite taille, il accompagne son maître partout. Il adore randonner ou faire de l’agility.

Un chien qui aime sa tranquillité :

  • Bien que gentil et joueur, le Yorkshire n’aime pas être brusqué ou surpris. En sa présence, les enfants doivent être sensibilisés aux règles d’usage à respecter avec un animal.
  • Indépendant, il se montre cependant très affectueux avec une recherche constante de faire plaisir à son maître.

Yorkshire alimentationSanté, entretien, alimentation du Yorkshire

De petite taille, on doit le manipuler avec délicatesse pour éviter les chutes et les fractures.

Maladies les plus courantes :

  • Insuffisance cardiaque.
  • Tartre dentaire avec pour conséquence des gingivites ou un déchaussement des dents.
  • Luxation de la rotule.
  • Arthrose.
  • Ulcère de la cornée, cataracte, atrophie rétinienne.
  • Allergie de peau.

Entretien :

  • Les poils du Yorkshire poussent en continu. C’est pourquoi il est indispensable de les faire couper régulièrement (environ tous les deux mois).
  • Pour préserver leur beauté et éviter la formation de nœuds, un bain précédé d’un démêlage est conseillé une fois par semaine.

💡 Une coupe courte à la Gavroche aux ciseaux évite un entretien trop fastidieux.

  • Par mesure d’hygiène, la zone péri anale doit être entretenue pour éviter que les déjections collent aux poils.
Le nettoyage des oreilles, des yeux, des dents et la coupe des griffes sont à intégrer dans cette routine de soins.

Alimentation :

Peu vorace, le Yorkshire boude parfois ses croquettes. Il ne faut pas céder à ses caprices car une alimentation inadaptée lui donne des soucis digestifs.

Le Yorkshire, un terrier espiègle et attachantBudget à prévoir pour un Yorkshire

Prix d’achat :

1000 à 1500 euros.

Coût mensuel minimum :

50 euros (alimentation, toilettage, vermifuge, antiparasitaire, vaccination).

 

Conseil malin

Choisir des croquettes riches en protéines animales et suffisamment grosses pour favoriser la mastication. En effet, cela ralentira l’apparition du tartre et de la mauvaise haleine, problèmes récurrents chez le Yorkshire.

L.D.


©Alla Serebrina, ©welpen, ©Michipdale, ©Pezibear.


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *