Tortue d’Hermann et santé : quelles sont ses principales maladies ?

tortue hermann maladies

Avec une espérance de vie de 60 à 80 ans en captivité, la tortue d’Hermann ou Testudo hermanni est un animal robuste si on lui propose des conditions de vie qui se rapprochent au maximum de celles de son milieu naturel. Toutefois, lorsque son état de santé se dégrade, certains symptômes doivent immédiatement alerter le propriétaire pour venir en aide au petit reptile.

Voici comment reconnaître une tortue malade et comment réagir.

Reconnaître une tortue malade

Observer et inspecter sa tortue d’Hermann régulièrement est indispensable pour mesurer son état de santé. Un changement de comportement ou l’apparition de certains symptômes doivent amener le propriétaire à réagir et dans les cas les plus graves à consulter un vétérinaire.

  • tortue Hermann maladies symptômesŒil collé ou gonflé,
  • Léthargie (diurne la tortue est particulièrement active le matin et le soir),
  • Amaigrissement significatif,
  • Manque d’appétit (animal très gourmand)
  • Toux
  • Écoulement nasal
  • Salivation
  • Diarrhée ou constipation
  • Tâches ou blessure sur la carapace
  • Grosseurs sous la peau

Remarque importante :

La tortue d’Hermann est une espèce menacée et protégée. Il est interdit de la retirer de son lieu d’habitation naturel sous peine de graves sanctions. En revanche, il est tout à fait possible de l’accueillir lorsqu’elle est née en captivité.

Les maladies de la tortue d’Hermann

Robuste si elle est accueillie dans de bonnes conditions, les principaux problèmes de santé de la tortue d’Hermann sont respiratoires et parasitaires.

Les maladies respiratoires :

La principale affection qui menace la tortue d’Hermann, c’est la rhinite. En effet, sans soins immédiats, celle-ci peut évoluer vers une pneumonie.

Comme la plupart des reptiles, la tortue d’Hermann est un animal ectotherme, incapable de produire elle-même sa chaleur interne. Elle est donc dépendante de la clémence des températures pour survivre. Courants d’air, froid trop important ou abri insuffisant peuvent lui être fatals.

Symptômes : œil collé, nez qui coule. Il s’agit d’une urgence vétérinaire. Il faut consulter.

Les maladies parasitaires : 

  • Présence de tiques (à retirer avec une pince)
  • Présence de larves appelées myiases qui se logent sous la peau et infectent les tissus (à retirer de façon chirurgicale).
  • La stomatite : infection particulièrement douloureuse qui empêche la tortue de s’alimenter, car elle se développe dans la bouche ou la zone buccale.

Symptômes : plaie sur la langue ou aphtes dans la bouche et salivation excessive avec déformation possible de la gueule. La maladie se soigne avec des antibiotiques prescrits par le vétérinaire.

Les autres maladies courantes :

  • Anorexie
  • Dermatite d’humidité
  • Le gonflement des paupières (carence en vitamine A)
  • La diarrhée (mauvaise alimentation, infestation par un virus ou une bactérie)
  • La dystocie ou l’impossibilité de libérer ses œufs
  • Une affection de la carapace (ostéofibrose, Picornavirus chez les juvéniles).

Tortue d’Hermann et santé

Pour optimiser le capital santé de la tortue d’Hermann, optez pour une routine de soins.

  • Peser régulièrement la tortue
  • Nettoyer ses yeux si besoin avec du sérum physiologique
  • tortue Hermann maladies soinsInspecter minutieuse sa carapace
  • Surveiller la température et le taux d’humidité de son espace de vie
  • Lui proposer une alimentation appropriée
  • Lui aménager un enclos avec tous les éléments nécessaires à son bien-être
  • Vermifuger l’animal avant l’hibernation et après l’hibernation
  • Aider l’animal à hiberner correctement

Utiliser des gants pour manipuler la tortue d’Hermann, car elle est souvent porteuse de salmonelles.

Ceci devrait aussi vous plaire :

Conseil malin

Si l’on possède plusieurs tortues, confiner la tortue malade dans un endroit sec et chaud et consulter le plus rapidement possible un vétérinaire.


©ivansmuk, ©nataliakopylcova, ©nataliakopylcova


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.