Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Bolet jaune : l’autre nom de la nonnette voilée

Bolet jaune : l’autre nom de la nonnette voilée

0

Le bolet jaune est un champignon qui pourra rebuter par son aspect visqueux, mais qui reste intéressant en cuisine.

Remarque importante : En cas de doute pour identifier un champignon, demandez conseil auprès d’un pharmacien.

Bolet jaune : portrait et caractéristiques

Nom latin : Suillus luteus
Noms communs : Bolet jaune, Nonnette voilée
Famille : Suillacées
Comestibilité : Bon comestible

À quoi ressemble le bolet jaune ?

Description Bolet jauneChapeau

Mesurant 5 à 14 cm de diamètre, il a la particularité d’être visqueux. Sa couleur est principalement brune, mais peut se teinter de jaune, chocolat ou encore de pourpre.

Pied

Élément principal d’identification, le pied du bolet jaune possède un anneau. Blanc à l’origine, ce dernier devient progressivement violacé.

La taille varie de 3 à 10 cm de hauteur, pour 1 à 3 cm d’épaisseur. Il est de couleur jaunâtre au sommet et brunâtre à la base.

Tubes et pores

Jaune vif chez les jeunes sujets, ils deviennent jaune olivâtre à maturité. Ils sont fins et directement attachés au pied : on dit qu’ils sont adnés.

Chair

Sa couleur oscille entre le blanc crème et le jaune pâle. Elle possède une faible odeur fruitée. Quant à son goût, lui aussi est faible et plutôt acidulé.

Reconnaitre identifier Bolet jaune - Suillus luteus

Où et quand récolter le bolet jaune ?

recolte cueillette Bolet jaune - Suillus luteusLe bolet jaune se cueille en automne, et uniquement sous les pins.

Suillus luteus : confusions possibles

Le bolet jaune peut être confondu avec deux champignons :

  • Le bolet granulé (Suillus granulatus) possède des caractéristiques assez proches de son cousin. Néanmoins, la couleur de son chapeau est plus claire et son pied ne possède pas d’anneau.
    Le bolet granulé a aussi la particularité de pousser au même endroit que le bolet jaune. Néanmoins, pas de danger en cas d’erreur, car il est aussi comestible.
  • Non-comestible, le bolet élégant (Suillus grevillei) est également proche de la nonnette voilée. Cependant, la teinte de son pied et de son chapeau est plus orangée que brune. De plus, il ne pousse que sous les mélèzes.

Le bolet jaune en cuisine

Commencez par retirer les débris végétaux et les grains de terre à l’aide d’une brosse souple, voire d’un chiffon humidifié.

L’étape suivante est importante : vous devez « éplucher » le chapeau, afin de retirer sa peau visqueuse. En effet, celle-ci peut être légèrement laxative.

Ensuite, ôtez les parties abîmées ou moisies, ainsi que la base des pieds.

Pour la préparation, vous pouvez laisser le bolet jaune entier, ou bien le découper en morceaux. Faites selon vos envies ou la recette de cuisine choisie.

Enfin, la cuisson pourra se faire à la poêle, à la vapeur, en cocotte ou encore au four. Le temps de cuisson sera variable selon l’âge et la maturité des champignons. Cependant, comptez au moins 10 à 15 minutes.

Comment conserver le bolet jaune ?

À l’instar des autres champignons à chair épaisse comme le cèpe d’été, la girolle, le tricholome de la Saint-Georges ou le cèpe bronzé, la dessiccation (séchage) est sans doute la meilleure méthode pour conserver le bolet jaune.

Pour pratiquer cette technique, il suffit de nettoyer et préparer les champignons de la même façon que pour les cuisiner. Ensuite, coupez-les en tranches de quelques millimètres d’épaisseur. Pour la prochaine étape, vous pouvez soit :

  • mettre le bolet jaune au four, à 50 °C en laissant la porte légèrement ouverte ;
  • ou bien enfiler les morceaux pour en faire une guirlande que vous entreposerez dans un espace chaud, sec et bien aéré.

Dans les deux cas, attendez que les champignons soient craquants avant de les stocker dans des récipients hermétiques.

Pour les réutiliser, rien de plus simple : faites-les tremper dans un peu d’eau. Cette dernière ayant capté une partie des arômes du bolet jaune, pensez à l’intégrer dans votre recette de cuisine.


©sever180, ©Fabiola, ©OlgaPopova, ©Tatyana Andreyeva


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *