Elaeagnus angustifolia

L’Elaeagnus angustifolia est un bel arbuste, élégant et de croissance rapide.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Elaeagnus angustifolia
Famille : Elaeagnacées

Hauteur
: 2 à 4 m
Exposition : Ensoleillée, mi-ombre
Sol : Ordinaire

Feuillage
: Caduc – Floraison : Printemps – Fructification : Automne

Idéal en haie ou en isolé, l’Elaeagnus angustifolia est facile d’entretien mais aussi très décoratif.

Plantation de l’Elaeagnus angustifolia :

Il est préférable de le planter l’élaeagnus angustifolia à l’automne mais on peut aussi parfaitement le planter tout au long de l’année s’il est acheté en pot.

Si vous plantez votre Elaeagnus angustifolia en hiver ou durant l’été, évitez les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

  • En haie, respectez une distance minimale d’un mètre entre chaque arbuste.
  • Dans tous les cas, préférez un sol bien drainé et suivez nos conseils de plantation.
  • Bien arroser durant la première année suivant sa plantation

L’élaeagnus angustifolia peut aussi être parfois très envahissant et a même été déclaré comme espèce invasive dans certains états États des États-Unis.

L’élaeagnus angustifolia a une croissance rapide pour faire un jolie coin d’ombre en été.

Taille et entretien de l’Elaeagnus :

Si vous souhaitez le rendre plus dense ou accélérer sa croissance, vous pouvez tailler légèrement l’arbuste durant les premières années d’environ 1/3 des pousses de l’année précédente.

Le Elaeagnus angustifolia supporte très bien la taille et doit même être surveillé pour supprimer tous les rejets, jeunes pousses qui poussent autour de l’arbre, au fur et à mesure.

  • L’Elaeagnus angustifolia peut se tailler au début du printemps ou à l’automne.
  • L’Elaeagnus angustifolia résiste par ailleurs très bien à toutes les formes de taille, même si celles-ci sont sévères.
  • On peut également lui donner une forme différente, en boule par exemple, sans que cela gêne son développement.

Maladies de l’Elaeagnus angustifolia :

Assez rustique dans l’ensemble et très résistant au froid, le Elaeagnus angustifolia est néanmoins sensible à certains champignons pouvant donner lieu à la verticilliose.

Il est aussi sujet à la chlorose qui provoque le jaunissement des feuilles d’Elaeagnus angustifolia puis leur dépérissement.

A savoir sur l’Elaeagnus angustifolia :

feuille elaeagnus angustifoliaA la fois résistant au froid et très esthétique avec ses reflets dorés ou argentés, l’Elaeagnus angustifolia fait son grand retour parmi les végétaux préférés de nos jardins.

L’elaeagnus angustifolia ou olivier de Bohème est également un excellent arbre d’ombrage et convient parfaitement à la constitution de haies sauvages.

Il a une croissance beaucoup plus rapide que l’olivier.

On apprécie aussi bien ses fleurs parfumées que ses fruits comestibles, quoique farineux, on les utilise plutôt cuits ou même séchés.

Très mellifère, les abeilles apprécient particulièrement ses fleurs qui permettent de faire un miel de grande qualité.

Au printemps, vous profiterez d’une douce et discrète floraison, parfumé et mellifère alors qu’à l’automne apparaissent des fruits de couleur jaune et argenté, à la fois comestible pour l’homme et très appréciés des oiseaux.

Conseil malin pour de l’Elaeagnus angustifolia :

Très résistant aux embruns et au vent, l’Elaeagnus angustifolia est idéal en bord de mer.


Photo© ClaraNila

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *