Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Le compostage obligatoire en 2024, voici ce que dit vraiment la loi

Le compostage obligatoire en 2024, voici ce que dit vraiment la loi

compostage obligatoire
0

Le compostage obligatoire fait partie des dispositifs prévus par la loi antigaspillage de 2020. Au regard de cette loi, tous les Français devront donc obligatoirement composter leurs biodéchets dès le 1ᵉʳ janvier 2024. En France, les biodéchets représentent près de 30 % de nos ordures ménagères résiduelles. Des déchets inutilement incinérés ou stockés en déchetterie (où ils dégagent une grande quantité de méthane) alors qu’ils pourraient être transformés en fertilisant ou en biogaz.

Solutions mises en place, types de composteur à utiliser, déchets concernés… Voici tout ce que vous devez savoir sur cette mesure de lutte contre le gaspillage alimentaire, et pour la réduction des déchets polluants.

Compostage obligatoire en 2024, pour qui ?

Compostage obligatoire en 2024Le compostage obligatoire est un dispositif qui concerne tous les foyers français sans distinction, mais elle s’applique aussi aux milieux professionnels.

Elle est d’ailleurs déjà appliquée dans de nombreux secteurs (agroalimentaires, grande distribution, restauration…). La nouvelle loi 2024 prévoit toutefois un renforcement de la mesure, ainsi que son élargissement à toutes les entreprises, quelle que soit leur activité.

Où et comment composter ses biodéchets ?

À partir du 1er janvier 2024, vous devrez donc jeter vos biodéchets dans un composteur individuel ou collectif.

  • Compostage obligatoire 2024Si vous disposez d’un jardin, le mieux est ici d’y installer un composteur individuel gros volume. Après quelques mois, le compost formé pourra être utilisé directement dans votre jardin pour enrichir vos sols et ainsi alimenter toutes vos plantations.
  • Si vous vivez en appartement, vous pouvez vous équiper d’un composteur de cuisine. Les lombricomposteurs et les bokashis (venus du Japon) sont tout indiqués dans ce cas.
  • En revanche, si vous ne souhaitez pas conserver de compost chez vous, utilisez une petite poubelle à compost (ou « bio-seau »), afin de récolter vos déchets de cuisine avant de les évacuer dans un composteur partagé et mis à votre disposition dans les espaces collectifs.

À noter : si les odeurs vous inquiètent, sachez qu’un composteur ne sent absolument pas mauvais pourvu qu’on respecte les quelques règles de base du compostage.

Pour aller plus loin : faire son compost en appartement, conseils et astuces


ASTUCES

N’attendez pas 2024 pour vous équiper ! Vous éviterez ainsi la pénurie de composteurs qui ne manquera pas de survenir au moment de l’entrée en vigueur de cette mesure.

Par ailleurs, n’hésitez pas à déposer une demande auprès de votre commune afin de profiter d’un composteur à moindre coût (voire même gratuit).


Quels déchets doivent être obligatoirement compostés ?


Les déchets de cuisine
sont les premiers concernés par le compostage obligatoire instauré en 2024.

Compostez prioritairement :

  • Déchets à composter en 2024les déchets humides, tels que les épluchures de légumes et de fruits, les filtres et le marc de café, les sachets de thé (ou de tisane) ;
  • certains déchets secs, comme les boîtes d’œufs en carton.

Notez que, même si ces matières sont compostables, il est déconseillé d’introduire des matières d’origine animale (viande, poisson, produits laitiers…) dans votre compost. Celles-ci se décomposent difficilement, et engendrent des odeurs et des nuisances.

À noter : les déchets verts provenant de l’entretien du jardin (résidus de tontes, de feuilles mortes, de brindilles, déchets de tailles, d’élagage et d’abattage des arbres et des haies) ne sont pas concernés par cette mesure. Ceux-ci doivent donc toujours être déposés dans votre déchetterie.

Compostage obligatoire, amende et sanction

À l’heure actuelle, aucune sanction n’est spécifiquement prévue en cas de non-respect de la mesure de compostage obligatoire. Mais attention, car le non-respect du règlement de collecte des ordures ménagères fait l’objet d’une amende de 2e classe. Cette amende, dont le montant est compris entre 35 et 75 €, s’applique lorsque les consignes de trie et/ou de collecte ne sont pas respectées. Elle peut donc parfaitement s’appliquer dans le cadre du compostage des biodéchets.

Ceci devrait aussi vous plaire :


Photos : Pixavril/AdobeStock, Peter Burka, Antranias, Pouda


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Coulon a écrit le 29 septembre 2023 à 15 h 08 min

    ok c’est bien lu mais par contre pourquoi est-on encore obligé de se soumettre à la loi alors que le compostage devrait être normal pour chaque foyer