La livèche : une aromatique généreuse à tout point de vue

liveche plante

La livèche est une plante appréciée en cuisine et pour ses propriétés médicinales. Au potager, elle est facile à vivre.

En résumé :

Nom latin : Levisticum officinale
Synonyme : Ligusticum levisticum
Famille : Apiacées
Type
 : Plante vivace

Hauteur : Jusqu’à 2 m
Densité de plantation : 1 plant par m2
Exposition : Ensoleillée à mi-ombre
Sol : Profond, frais, bien drainé

Floraison : Été – Feuillage : Caduc

Présentation de la livèche (Levisticum officinale)

Noms communs : Livèche, Ache des montagnes, Céleri perpétuel, Herbe à Maggi

Connue sous de nombreux noms, la livèche est la plante qui a donné naissance à nos céleris-raves, céleris branches et céleris à couper. Il est donc normal que ses grandes feuilles vert foncé évoquent toutes ces plantes potagères.

Les fleurs jaune-vert s’épanouissent en ombelle, sur toute la période estivale.

Idéal en permaculture, le céleri perpétuel est, en effet, une plante facile à cultiver et très productive.

Plantation du céleri perpétuel

La livèche est une plante aromatique au développement rapide. Il suffit pour cela de lui fournir un sol frais et riche en matière organique. Si la vivace tolère la mi-ombre, préférez malgré tout une exposition au soleil.

La plantation peut se faire du printemps, jusqu’au début de l’automne. Pour des raisons écologiques (et économiques), il est préférable de planter la livèche en automne. Pour cela, il suffit de :

  • liveche plantationCreuser un trou de 30 à 40 cm de profondeur et de largeur.
  • Apporter du terreau et un peu de sable à la terre, afin d’en améliorer le drainage et la fertilité.
  • Dépoter le plant de livèche et désagréger délicatement la motte.
  • Installer le pied dans le trou et reboucher ce dernier en tassant bien.
  • Compléter l’opération par un premier arrosage abondant et l’application d’une épaisse couche de paillis naturel.

Le céleri perpétuel poussant vite et abondamment, un pied semble suffisant pour les besoins d’une famille.

Entretien de la livèche

liveche - Levisticum officinaleLes premiers mois, voire les premières années suivant la plantation, l’arrosage doit être surveillé afin de soutenir la croissance de la plante. En revanche, une fois bien installée et avec une épaisse couche de paillage, la livèche peut soutenir un manque d’eau pendant une longue période.

Selon l’espace dont vous disposez, il sera nécessaire de diviser votre plante au bout de 4 ou 5 ans.

Taille

Si vous cultivez la livèche uniquement pour ses feuilles, taillez les tiges florales lorsqu’elles sont fanées. De cette façon, le développement d’un nouveau feuillage sera favorisé.

À l’arrivée de l’hiver, rabattez la touffe à une dizaine de centimètres de hauteur. Pensez à marquer l’endroit où se trouve votre céleri perpétuel, car la végétation disparaît avec le froid.

Multiplication de la livèche

S’il est possible de propager l’ache des montagnes par semis, celui-ci s’avère délicat. Il est donc préférable de procéder par division du pied au début du printemps.

Maladies et ravageurs

Levisticum officinale résiste bien aux maladies. Pour les insectes, les feuilles peuvent être attaquées par les limaces et les escargots, ainsi que par la mouche mineuse.

Récolte et conservation de la livèche

liveche recolte conservationAfin de profiter de ses arômes et bienfaits, il est préférable de cueillir les feuilles de la livèche en fonction de vos besoins. La période de récolte s’étale du printemps, jusqu’aux premières gelées.

Néanmoins, si vous souhaitez conserver quelques feuilles pour l’hiver, il est possible de les faire sécher à l’ombre, puis de les réduire en poudre. Cette dernière sera ensuite stockée dans un récipient hermétique. Toutefois, ne vous attendez pas à la même puissance aromatique qu’avec des feuilles fraîches.

Livèche : bienfaits et utilisation

En médecine, ce sont surtout les graines de livèche qui sont utilisées. Infusées, elles permettent de lutter contre les infections urinaires grâce à leur effet diurétique. Toutefois, cet usage doit être fait sous surveillance médicale, car il existe de nombreuses contre-indications.

Côté cuisine, si les racines fraîches coupées en tranches peuvent être consommées en salades, ce sont surtout les feuilles qui sont intéressantes. En effet, elles sont très parfumées et dégagent une forte odeur de céleri dès qu’elles sont froissées. Plante aromatique par excellence, la livèche peut accompagner toute sorte de recettes de cuisine telles que soupes, purées, pot-au-feu, papillotes de poisson, etc.


©©xtrekx, ©Markéta Machová, ©Valerii_Honcharuk