Medinilla magnifica

Originaire des forêts tropicales des Philippines, la Medinilla fleurit superbement de la fin de l’automne au début du printemps en longs panicules de petites fleurs charnues, réunies en grappes roses retombantes.

Venue des îles de l’Océan Pacifique et de l’Asie du Sud-Est, cette belle plante porte le nom du lieutenant colonel espagnol don José de Medinilla y Pineda qui fut gouverneur des îles Marianne au début du XIXe siècle.

Et comme si ce titre ne lui suffisait, son nom latin est Medinilla magnifica !

Bien soigner son Medinilla magnifica

À l’état naturel, la medinilla pousse en forêt tropicale humide. Il faudra donc, dans la maison, tenter de lui donner des conditions de vie approchantes, soit une température de 18 à 25° et une forte hygrométrie, de la lumière mais pas de soleil direct.

La terre sera acide, humifère et retenant bien l’eau. Pour maintenir le degré d’humidité le plus élevé possible, pulvérisez régulièrement sur le feuillage un peu d’eau non calcaire ou bassinez les feuilles.

Ce qui ne vous empêchera pas de poser le pot sur un lit de gravier humide à la façon d’une orchidée. L’évaporation qui s’en dégagera créera l’hygrométrie favorable à l’épanouissement de la belle.

Floraison, mode d’emploi du medinilla

La medinilla fleurit de la fin de l’automne au début du printemps. Pour bien préparer cette floraison, dès l’apparition des boutons, vous lui donnerez un peu d’engrais liquide tous les 15 jours.

Elle craint alors les courants d’air. Évitez de la placer dans un lieu de passage, ou près d’une porte ou d’une fenêtre.

Pendant la floraison, maintenez la motte toujours humide en l’arrosant avec de l’eau de pluie ; évitez l’eau calcaire (elle ne supporte pas !).

Une fois la floraison terminée, diminuez les arrosages et arrêtez les engrais. La plante subit alors une courte période de repos où elle peut supporter des températures de 13 à 18°C.

Après cette période, vous pouvez rempoter dans un mélange de terreau, de feuilles et de terre de bruyère. Dans le fond du pot, disposez une couche de petits cailloux pour assurer un bon drainage. Taillez les feuilles et les fleurs fanées dès brunissement.

Tout va bien ? Votre medinilla refleurira l’automne prochain !

Marie Etavard

Visuel : Office hollandais des fleurs ou OHF