Connexion
Accueil / Jardinage / Cultiver le persil en pot, les clés du succès

Cultiver le persil en pot, les clés du succès

Cultiver le persil en pot
0

Cultiver le persil en pot est tout à fait possible. Il s’agit même d’une solution très pratique pour en avoir toujours à portée de main. Installer au balcon ou sur le rebord d’une fenêtre, le persil en pot s’avère facile à entretenir. Voici tous nos conseils pour assurer votre succès !

Quelle variété de persil cultiver en pot ?

Il est intéressant de noter que toutes les variétés de persils (plat, frisé ou géant) peuvent être cultivées dans un contenant.

Mieux vaut toutefois opter pour un persil nain (comme le frisé nain mousse) qui s’adapte bien mieux à ces conditions de culture particulières.

Dans quel pot planter le persil ?

Le persil a besoin d’un pot percé dans le fond, afin de permettre l’évacuation optimale de l’excès d’eau d’arrosage. Par ailleurs, les grandes racines du persil ont besoin d’espace. Optez donc pour un pot assez large et profond.

À noter : la terre cuite étant un matériau poreux, elle offre une meilleure aération des racines. Les contenants en terre cuite non vernissée sont donc les plus adaptés aux plantes aromatiques.

Quel substrat pour le persil en pot ?

Le persil apprécie un sol humifère, drainant et relativement frais. En pot, installez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du contenant, et utilisez un bon terreau ‘spécial plante aromatique’ comme substrat de culture.

Comment semer le persil en pot ?

Il est parfaitement possible de semer le persil directement dans son pot de culture définitif.

  1. Faites tremper les graines 24 h dans l’eau avant le semis.
  2. Remplissez le contenant avec du terreau de semis et tassez-le en surface.
  3. Semez léger sur toute la surface.
  4. Recouvrez les graines avec 1 mm de terreau tamisé.
  5. Arrosez à l’aide d’un pulvérisateur.
  6. Installez le pot à la lumière et à la chaleur (20°C).

Comment planter le persil en pot ?

Planter ou rempoter le persil dans un pot ou une jardinière est une opération très simple à réaliser.

  1. Placez votre couche drainante au fond du pot (graviers ou billes d’argile).
  2. Recouvrez avec du terreau.
  3. Décompactez les racines du jeune plant.
  4. Installez la motte au milieu du pot.
  5. Complétez avec du terreau préalablement humidifié.
  6. Tassez le substrat et arrosez.
  7. Installez à l’ombre jusqu’à la reprise du plant.

Où installer le persil cultivé en pot ?

Si le persil aime le soleil, il redoute en revanche ses rayons brûlants en été. Plante de mi-ombre, mieux vaut donc la protéger du soleil hardant de l’après-midi durant la belle saison.

Par ailleurs, le persil peut très facilement être installé en intérieur, de préférence dans la cuisine et sur le rebord d’une fenêtre.

Comment arroser le persil en pot ?

Cette plante aromatique facile de culture demande peu d’entretiens. En revanche, son arrosage doit être bien régulier, afin d’offrir au persil un substrat continuellement frais (sans être détrempé). Attention à bien vider la soucoupe sous le pot après chaque arrosage, afin que les racines ne trempent pas dans l’eau stagnante.

Par ailleurs, veillez à brumiser le feuillage de votre persil de temps en temps, afin d’augmenter l’humidité autour du pot, surtout si vous cultivez cette plante en intérieur dans une autre pièce que la cuisine.

À noter : le jaunissement des feuilles du persil est le signe d’un manque d’eau.

Faut-il fertiliser le persil cultivé en pot ?

Le persil est une plante aromatique qui a besoin d’un substrat riche. Aussi, une fertilisation régulière pendant sa phase de croissance lui est favorable. Utilisez ici un engrais naturel et accepté en agriculture biologique.

Peut-on cultiver le persil avec d’autres plantes dans un même pot ?

Même cultivé en pot, il est tout à fait possible d’associer le persil à d’autres végétaux. Le tout étant que votre jardinière offre suffisamment d’espace pour permettre le développement optimal de chaque plante.

Dans ces conditions, notez que le persil s’entend à merveille avec la ciboulette, l’oseille et le basilic.

Ceci devrait aussi vous intéresser :


Photos : ©photosforyou, ©pixaleukon, ©makunin, ©congerdesign, ©Nile


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Une question ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *