Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes aromatiques / Persil plat, du potager à la cuisine

Persil plat, du potager à la cuisine

persil plat
0

Le persil plat est une plante aromatique au parfum prononcé, idéal pour la préparation de bons petits plats. Un indispensable au potager !

En résumé :

Nom latin : Petroselinum crispum var. neapolitanum
Famille : Apiacées, Ombellifères
Type : Herbe aromatique

Hauteur : 25 à 30 cm
Exposition : Soleil à mi-ombre
Sol : Frais, léger et riche, bien drainé

Plantation : Printemps, été – Récolte : Du printemps à l’automne

Comment planter le persil plat ?

Le persil aime les terres légères, ameublies et riches en humus. C’est pourquoi, avant de semer vos graines, il est conseillé de préparer le terrain en automne :

  • Amendez le sol par l’apport de terreau ou de compost bien décomposé, rajoutez au besoin du sable voire de la cendre de bois pour faciliter l’ameublissement et le drainage.
  • Travaillez ensuite la terre avec une fourche-bêche ou une grelinette. Évitez cependant d’utiliser une bêche qui est préjudiciable à la faune du sous-sol.

Suite à ces travaux préparatoires, la plantation du persil plat peut débuter en février et s’étaler jusqu’en août. Pour cela, il suffit de :

  • Tracer un sillon de 5 cm de profondeur.
  • Déposer vos graines et de les recouvrir de terreau.
  • Tasser légèrement avec le dos d’un râteau.
  • Éclaircir tous les 10 à 15 cm au moment de la levée.

Si vous souhaitez créer plusieurs lignes de persil plat, espacez bien chacune d’entre elles de 25 à 30 cm.

Conseil malin : le persil est une plante aromatique qui peut mettre jusqu’à 3 semaines pour germer. Une astuce pour gagner du temps consiste à faire tremper les graines dans un peu d’eau pendant 12 à 24 heures. Ensuite, pour éviter qu’elles ne s’agglomèrent, laissez-les sécher avant de les semer.

Persil plat : culture et entretien

Persil plat cultureGros avantage du persil, il ne demande que très peu d’entretien. L’essentiel consiste surtout à maintenir une certaine fraîcheur dans le sol par des arrosages modérés, mais réguliers. Ils permettront ainsi de retarder la montée en graine de vos plants.

Le persil plat étant peu rustique, il est sensible au froid. Si vous résidez dans une région aux hivers cléments, placez un tunnel en plastique ou un châssis sur vos cultures. Vous pourrez ainsi prolonger vos récoltes. Ailleurs, il est plutôt recommandé de transplanter quelques plants en pots pour les mettre à l’abri du froid.

Maladies et ravageurs du persil plat

De nature résistante, le persil n’est pas sensible aux maladies. En ce qui concerne les insectes, les mouches de la carotte peuvent s’attaquer aux pieds, et les limaces se repaître des jeunes pousses.

Récolte et conservation du persil plat

Selon la période de plantation, le persil plat peut être récolté à partir de mai, jusqu’à octobre.

Afin de profiter pleinement de sa saveur et de ses qualités nutritives, prélevez-le au fur et à mesure de vos besoins.

Le persil supporte bien la conservation au congélateur. Pour cela, il suffit de bien le préparer :

  • Persil plat conservationCoupez autant de tiges que vous le souhaitez, et lavez-les bien pour en ôter la poussière.
  • Récupérez les feuilles et faites-les blanchir pendant quelques minutes dans une passoire (non-métallique de préférence) trempée dans de l’eau bouillante.
  • Rincez aussitôt à l’eau froide et égouttez.
  • Il ne reste plus qu’à mettre les feuilles en sachet et les stocker au congélateur.

Il existe également certaines variantes (toujours au congélateur) :

  • En prévision de plats en sauce, hachez les feuilles, mélangez-les avec du beurre et mettez le tout dans un bac à glaçons.
  • Autre possibilité avec le bac à glaçons, disposez les feuilles hachées dans les alvéoles et recouvrez-les avec du bouillon.

Le persil plat en cuisine

Parmi tous les persils, le persil plat a l’avantage d’être plus parfumé. C’est donc un allié de choix en cuisine. Vous pouvez ainsi utiliser ses feuilles :

  • entières, pour la décoration et la garniture de vos recettes (notamment les salades) ;
  • hachées, en assaisonnement pour relever de nombreux plats comme les omelettes, les ragoûts, les moules marinières, les soupes, ou encore pour la confection de sauces.

Ultime conseil : attendez le dernier moment pour hacher le persil plat ; il conservera ainsi toute sa saveur.

Ça devrait aussi vous intéresser :


©Mimzy,  ©baakk, ©ReStyled Living, ©Kai Reschke


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *