Comment lutter contre la mouche de la carotte ?

Mouche de la carotte

Vos plants de carottes font triste mine ? Les racines sont creusées et noircies ? C’est probablement la mouche de la carotte !

Découvrez comment lutter contre ce parasite du potager.

À lire aussi :

Psila rosae, la mouche de la carotte

Chamaepsila_rosae - mouche carotteCet insecte volant appartient à la famille des psilidae. Cette mouche a une silhouette menue à l’image d’une guêpe.

Son corps est noir, sa tête est brune, ses pattes sont jaunes et ses ailes d’un jaune pâle translucide.

C’est sa larve qui cause problème au potager ! Mesurant jusqu’à 1cm de long, elle est d’une couleur jaune crème. Le problème ? Elle apprécie tout particulièrement les racines de carottes…

©Rasbak, Wikimedia Commons

Cycle de vie

Au printemps, les mouches pondent des œufs à proximité des jeunes plants de carotte. Chaque femelle pond une cinquantaine d’œufs dans le sol. Une fois l’œuf éclos, la larve s’enfouit dans la terre pour se nourrir des racines. Elles finissent même par y creuser des galeries, ce qui affaiblit considérablement la plante. L’asticot va ensuite se transformer en pupe pour se nymphoser. Au bout d’un petit mois, la pupe laisse place à un insecte adulte.

Chaque année, deux à trois générations se succèdent. En hiver, les pupes entrent en diapause sous terre. Les insectes sortiront alors de terre au printemps suivant, lorsque les températures seront plus clémentes.

Symptômes et dégâts au potager

symptomes degat mouche carotteEn creusant directement dans les carottes, la culture est mise en péril, mais surtout la récolte ! Vos plants seront alors affaiblis, flétris et les feuilles vont jaunir.

En cas de forte attaque, les plantes vont périr et la récolte sera compromise. En arrachant vos carottes, vous verrez alors les racines creusées et marquées par des trainées noires.

Techniques préventives contre la mouche de la carotte

La rotation des cultures :

Cet insecte passant l’hiver sous terre, à proximité des pieds de carottes, il est primordial de déplacer la plante hôte. Si vous avez déjà subi une attaque de ce nuisible, pensez à éloigner significativement vos carottes, lors des prochains semis. En effet, il pourrait rester des pupes sous terre, même si vous pensez les avoir toutes éradiquées.

Le filet anti-insectes :

En prévention, installez un filet anti-insecte qui servira de barrière aux mouches. Ainsi, elles ne pourront pas venir pondre au pied des carottes. La mouche vole à une hauteur de 60cm maximum, pensez à utiliser un filet de la même hauteur.

Associations de culture :

rotation culture lutte mouche carotteCertaines plantes ont un effet répulsif sur certains insectes ravageurs.

C’est le cas des alliacées comme l’oignon, le poireau et l’ail, qui repoussent la mouche de la carotte. Un service rendu par cette dernière qui éloigne la mouche de l’oignon. Mieux vaut donc planter ces deux-là à côté ! Vous pouvez aussi installer de l’absinthe à proximité, son odeur rebute la mouche.

Marc de café :

Au moment du semis, ajoutez du marc de café. L’odeur forte repousse la mouche, tout en étant un engrais de choix !

Paillis de lavande :

Si nous apprécions la lavande au point d’en faire des sachets parfumés, ce n’est pas le cas de la mouche de la carotte. Au repiquage, placez un paillage de lavande au pied des carottes, la mouche ne viendra pas y pondre.

Traitements naturels

Vos carottes subissent déjà une attaque ? Pensez à retirer toutes les carottes touchées et à les brûler. Voici deux moyens de lutte sans danger pour l’environnement.

Bandes de glu :

De la même couleur que les carottes, ces bandes fonctionnent comme un piège pour les mouches. Placez-les à hauteur de vol, afin qu’elles viennent s’y fixer facilement. Cette technique est un bon complément pour les éradiquer. Toutefois, elle ne suffira pas à les éradiquer à elle toute seule, surtout si l’attaque est conséquente.

Infusion d’ail ou d’oignon :

Toujours dans l’optique d’éloigner ces ravageurs du potager, préparez une infusion d’ail.

  1. traitement naturel mouche carotteFaites bouillir un litre d’eau de pluie ou d’eau filtrée
  2. Ajoutez 100g d’ail écrasé
  3. Maintenez l’ébullition pendant 15min
  4. Couvrez et laissez infuser pendant 12h
  5. Versez la préparation dans un pulvérisateur en utilisant un chinois pour la filtrer

Vous pouvez conserver cette décoction au frais pendant 10 jours. Pour l’utiliser, il suffit d’en pulvériser sur les plantes concernées.