poireau

La culture du poireau, du semis à la récolte, est facile et peut se réaliser en toute saison.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Allium porrum
Famille : Alliacées
Type : Légume

Hauteur : 40 à 60 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Léger, drainé

Récolte : Été, automne et hiver

Voici nos conseils pour une bien cultiver vos poireaux et leur assurer une bonne croissance au fil des saisons.

Semis et plantation du poireau

La période de semis de poireau s’étale plus ou moins de mi-janvier à mi-septembre.

Inutile de semer le poireau en pleine terre avant que la terre ne soit au moins à 12°.

1- Récolte de printemps 

Semer les poireaux à la fin de l’été ou à l’automne.

  • Éclaircir régulièrement afin de toujours laisser au plants les plus vigoureux la place de se développer.
  • Si vous avez effectué vos semis en godet, repiquer courant octobre ou novembre au plus tard.

2- Récolte d’été 

Pour récolter les poireaux l’été il faut semer en hiver.

  • Semis sous abri de janvier en climat doux à février-mars ailleurs.
  • Éclaircir dès la levée et multipliez l’opération autant de fois qu’il est nécessaire pour que les poireaux aient toujours la place de se développer.

3- Récolte d’automne 

C’est la période idéale pour cultiver le poireau car les températures permettent une culture en extérieure. 

  • Semis en pépinière ou sous abri de mars à mai.
  • Éclaircir dès la levée puis autant de fois qu’il est nécessaire pour que les poireaux aient la place de se développer.
  • Lorsque les plants ont atteint 1/2 cm de diamètre, on met en terre en coupant légèrement les feuilles et les racines, cela améliore la reprise.
  • En terre, respectez une distance de 10-15 cm entre chaque poireau et de 25-30 cm entre les rangs.
  • >> Plus de conseils en vidéo >> 

Culture et entretien du poireau

La culture des poireaux est très accessible mais voici comment avoir une belle récolte et éviter les maladies.

Le buttage des poireaux :

Afin de favoriser le blanchiment des poireaux, il est important de butter régulièrement le pied. C’est une étape importante de la culture des poireaux car c’est la partie sous terre qui donnera le blanc des poireaux.

  • Le buttage des poireaux consiste à ramener la terre au pied du poireau afin de créer une légère butte.
  • C’est la partie sous terre qui reste blanche donc plus ils seront enterrés et plus cette partie sera importante.

Arrosage des poireaux :

Le poireau n’a besoin d’eau qu’en cas de sécheresse prolongée ou de fortes chaleurs. Il faut donc éviter de trop arroser.

  • Une pluviométrie normale doit combler les besoins en eau.
  • Arroser en cas de forte chaleur et/ou de sécheresse prolongée.
  • Pailler le pied des poireaux.

>> Culture des poireaux en vidéo >> 

Maladies du poireau

Le poireau est sujet à certaines maladies et il convient de traiter en préventif.

Espacez les cultures et binez régulièrement le sol pour supprimer les mauvaises herbes et permettre à l’eau de pluie de bien s’écouler dans la terre.

  • Le mildiou : Des tâches jaune puis brunes se forment sur les feuilles
  • L’oïdium : Un feutre blanc se forme sur les feuilles
  • Les pucerons : les feuilles de recroqueville sur elles-mêmes
  • Le ver du poireau : Il existe des traitement efficace vendus dans le commerce mais on peut lutter de manière préventive avec le purin d’orties en pulvérisation régulière
  • La mouche mineuse du poireau

Légumes à cultiver avec le poireau

Voici donc les bonnes associations et les ennemis du poireau au potager.

  • Légumes à cultiver à proximité du poireau.

Les carotte, le céleri, le fraisier, l’oignon, la tomate, la laitue, la mâche ou encore l’asperge

  • Légumes à éloigner du poireau :

Les haricots, la blette, le chou ou encore les pois

En cuisine c’est une tout autre histoire et l’association de ces légumes peut être une réussite.

  • Légumes à planter APRES les poireaux :

La carotte, les concombres, la coriandre, les courges, les haricots, les navets, les radis ou encore les tomates

Espèces et variétés de poireaux

Quelque soit la variété de poireau choisie, il conserve ses bienfaits et vertus pour la santé.

Variétés de poireaux intéressantes :

  • « Bleu de Solaise » : Rustique, semis février-mai, récolte hiver.
  • « Gros long d’été » : plutôt sensible au froid, il se sème au printemps-été pour une récolte l’été.
  • « Monstrueux de Carentan » : Très bon, il se sème en février-mai pour une récolte de l’été à l’hiver.
  • « Monstrueux d’Elbeuf » : le plus gros des poireaux, il se sème dès février, pour une récolte à l’été-automne.

Mais vous trouverez aussi :

  • « Très long d’hiver de Paris » : idéal comme poireau d’hiver
  • « Maxim » : il se récolte en été et à l’automne.
  • « Carlton F1 » : De croissance rapide, il peut être semé directement en place. 

La plupart des espèces résistent très bien au froid et vous permettront de récolter ce légume durant tout l’hiver, au gré de vos besoins.

  • Les poireaux Long de Mézières et Bleu de Solaize résistent très bien au froid.

A savoir sur le poireau

poireauOriginaire du bassin méditerranéen, le poireau est aujourd’hui cultivé à peu près partout dans le monde.

Apprécié pour son goût et son intérêt en cuisine, le poireau est aussi connu depuis longtemps pour ses nombreux bienfaits et vertus.

Riche en vitamines C et E, en fibres et en pro-vitamine A, le poireau facilite le transit et prévient de nombreuses maladies.

Le poireau est un légume peu calorique souvent conseillé pour les régimes, et qui participe également à la régulation intestinale.

Le poireau se consomme aussi bien cru que cuit mais la plupart des recettes à base de poireaux privilégient le poireau cuit.

Conseil malin

Riche en fibre, le poireau est excellent pour faciliter la digestion et également un très bon apport en vitamines !


A lire aussi sur la poireau :