Le thrips du poireau : symptômes et traitement

Thrips poireau

Les thrips sont des insectes parasites petits mais ravageurs. Ils piquent les cellules des végétaux pour s’en nourrir. Parmi les nombreuses espèces, le thrips du poireau s’avère être la cause d’importants dégâts sur le feuillage. Les poireaux bénéficient d’un rendement moindre et sont de moins bonne qualité visuelle.

Comment repérer une attaque de thrips sur les poireaux ? Comment prévenir l’apparition de cet insecte ?

Pour aller plus loin :

Cycle de vie et biologie du thrips du poireau

Thrips tabaci - poireauLe thrips du poireau (Thrips tabaci) est un insecte de l’ordre des Thysanoptères qui mesure entre 0.8 et 1.2 mm. Autant dire qu’il est difficile à repérer à l’œil nu. D’autant plus qu’ils se déplacent très rapidement. Pourvus d’ailes frangées, les thrips aspirent le contenu des cellules végétales des feuilles de poireaux qu’ils piquent. Ils hibernent dans le sol, assez proche de la surface. Au printemps, souvent autour du mois de mai, dès que les températures atteignent 11 °C, mâles (nettement moins nombreux) et femelles sortent de leur léthargie hivernale. Leur reproduction est parthénogénique, c’est-à-dire sexuée ou asexuée, et la femelle pond une centaine d’œufs sous l’épiderme des feuilles de poireaux.

Après une à deux semaines, les larves éclosent et se gavent des jeunes feuilles de poireaux. Avant de se nymphoser et de tomber au sol. De nouveaux adultes naissent et le cycle recommence. Ainsi, jusqu’à quatre générations de thrips du poireau se succèdent dans une saison.

La période la plus critique va de fin juillet à début septembre.

Conditions favorables pour le thrips du poireau

En-dessous de 13 °C, les thrips du poireau ne se reproduisent pas et se contentent de piquer pour se nourrir. Ce qui provoque très peu de dégâts vu leur taille !

En revanche, en-dessus de 13 °C, ils s’activent, se reproduisent et créent une progéniture nombreuse. Dès lors, les dégâts s’amplifient.

Les étés chauds et secs accentuent leur prolifération car les températures élevées couplées à une hygrométrie basse favorisent leur développement. En revanche, des conditions climatiques froides bloquent leur développement au printemps. De même une forte humidité en été provoque une forte mortalité.

Les dégâts sur les poireaux

Invisible à l’œil, une attaque de thrips du poireau se détecte à plusieurs symptômes :

  • Thrips du poireau traitementTaches allongées blanchâtres à argentées sont visibles sur la face inférieure des feuilles de poireaux, plus précisément le long de la nervure centrale
  • Nécrose du bout des feuilles, dessèchement du feuillage
  • Excréments noirs sur les feuilles

Les thrips du poireau augmentent le risque de maladies comme l’alternariose.

Comment prévenir l’attaque de thrips du poireau ?

Les pièges chromatiques englués bleus permettent d’évaluer l’intensité des vols qui ont lieu de mai à septembre.

Sinon, plusieurs mesures préventives peuvent être appliquées pour limiter les risques :

  • Arroser régulièrementpar aspersion les poireaux permet d’éliminer les larves et les adultes (mais pas les œufs)
  • Travailler le sol en profondeur en binant et en butant les poireaux pour empêcher la nymphose des larves qui se fait au sol
  • Respecter une rotation de 3 à 4 ans de la culture des poireaux, mais aussi des oignons, également cibles du thrips
  • proteger eviter thrips poireauIntroduire ou favoriser la venue d’auxiliaires comme certaines punaises, les coccinelles, les carabes, les syrphes
  • Poser un voile anti-insectes sur la parcelle de poireaux
  • Pulvériser des nématodes Steinermena feltiae sur le feuillage.

Ceci devrait aussi vous plaire :


©darydd, ©Tomasz Klejdysz, ©RuudMorijn Photographer


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...