courge

Faciles à cultiver au potager, les cucurbitacées présentent une grande variété de fruits dont on profite de la fin de l’été au début du printemps.

Courges Butternut, spaghetti et musquée, potiron, potimarron, patidou… Les courges offrent une très large palette de formes, de goûts et de couleurs.

On s’en régale en purées, en soupes, en gratins, ou pour les plus sucrées (comme la Butternut, le potimarron et le patidou, au bon goût de châtaigne), simplement rôties au four avec un filet d’huile et de la fleur de sel.

Riches en fibres, en vitamines et peu caloriques, ces courges se savourent aussi bien en automne qu’en hiver, car elles se conservent très bien pendant toute la saison froide.

Semis et plantation des courges au printemps

courge

Comme les tomates, les courges sont des gourmandes qui ont besoin d’une terre très riche. Il est donc indispensable de faire un généreux apport de compost au potager avant la plantation.

Les semis se font en avril, à l’intérieur. Placez vos godets près d’une source de chaleur ; semez une à deux graines par pot, dans du terreau. Au bout d’un mois, repiquez vos jeunes plants au jardin, en les espaçant d’un ou deux mètres selon les variétés.

Limaces et escargots en sont friands, protégez-les en les entourant d’un cordon de cendre que vous renouvellerez après chaque pluie.

Selon l’espace que vous avez au jardin, vous pouvez laisser vos courges courir sur le sol ou utiliser des vrilles pour les faire grimper. Paillez les pieds de vos plantations sur une bonne épaisseur (20 cm) et arrosez une fois par semaine l’été s’il fait sec, en évitant de mouiller les feuilles.

La récolte des courges se fait du début de l’automne aux premières gelées. Les courges cueillies à la fin de l’automne peuvent être conservées plusieurs mois dans un local sec, à une température entre 10 et 20°C.

À lire : Mes courges, melons, pâtissons. Des cucurbitacées à cultiver et à déguster, Blaise Leclerc, éditions Terre Vivante.

L. H.