Polyscias : conseils de culture et d’entretien

Polyscias

Reconnaissable à ses jolies feuilles, le Polyscias  est un arbuste qui égaiera l’intérieur de votre maison.

Polyscias en résumé :

Nom latin : Polyscias
Famille : Araliacées
Type : Plante d’intérieur

Hauteur : 1,5 m
Exposition : Ombre, mi‑ombre
Sol : Tout type, tout pH, humide, bien drainé

Rusticité : Jusqu’à 10 °C – Croissance : Lente – Feuillage : Persistant

Le saviez­‑vous ?

Le lierre et le polyscias font partie de la même famille botanique : les araliacées.

Plantation du Polyscias

Les conditions de croissance des Polyscias sont assez simples :

  • un sol fertile, humide et bien drainé ;
  • une exposition ombragée  à mi‑ombragée ;
  • une zone protégée des vents violents et des courants d’air.

Polyscias en pot, en intérieur :

Pour une culture en intérieur, vous pouvez planter votre aralia du Japon à n’importe quel moment.

  • Plantation Polyscias en pot intérieurChoisissez un pot d’un volume légèrement supérieur au pot d’origine, avec des trous de drainage et éventuellement  une réserve d’eau.
  • Utiliser un terreau pour plantes vertes
  • Déposez une couche de drainage au fond du pot comme des billes d’argiles pour favoriser l’écoulement.
  • Remplissez le pot avec le terreau et installez l’arbuste à l’abri du soleil direct.
  • Faites un premier apport en eau.

On peut sortir le Polyscias en été, dès lors que les températures ne descendent pas sous les 15° la nuit.

Polyscias en extérieur :

La rusticité du polyscias est d’environ 13°. En dessous, il est impératif de rentrer votre polyscias à l’intérieur.

Si vous vivez une région tropicale, préférez une plantation au printemps, voire en début d’automne pour les régions aux hivers doux.

  • Choisissez un lieu partiellement ombragé.
  • Réalisez une fosse de plantation assez large et profonde.
  • Amendez la terre en rajoutant du sable et du terreau (ou du compost).
  • Travaillez l’ensemble pour le mélanger à la terre.
  • Dépotez votre polyscias et libérez quelques racines pour faciliter leur développement.
  • Installez le pied dans le trou, et rebouchez ce dernier en tassant bien la terre.
  • Arrosez généreusement.

Conseil malin : Appliquer une épaisse couche de paillis après la plantation permet de maintenir une certaine humidité dans le sol et de limiter les arrosages.

Entretien du polyscias

Polyscias arrosageL’entretien du polyscias est relativement simple et se limite surtout à surveiller l’arrosage lors de périodes sèches.

Au printemps et en été, arrosez lorsque la terre devient sèche en surface, environ 2 fois par semaine. N’attendez pas que le substrat soit sec en profondeur.

D’origine tropicale, le polyscias aime les environnement humides. Pour recréer l’environnement dont ils ont besoin, vaporisez le feuillage avec un brumisateur.

Pour une culture en bac, une fertilisation régulière sera nécessaire en période de croissance :

  • Au printemps, apportez de l’engrais ayant une plus forte teneur en azote.
  • En automne, privilégiez les engrais potassés.

Taille du polyscias :

Polyscias EntretienLa taille du Polyscias n’est pas indispensable. Elle peut néanmoins intervenir dans certains cas :

  • L’élimination de bois mort ou de feuilles sèches.
  • Pour maintenir un port compact.

Dans ce cas, vous devrez intervenir en fin d’hiver ou au début du printemps.

Attention, le polyscias est toxique et l’utilisation de gants est recommandé.

Multiplication :

Le polyscias peut être multiplié de plusieurs façons :

Maladies et ravageurs qui touchent le polyscias

Le polyscias résiste assez bien aux maladies. Toutefois, en intérieur notamment, l’arbuste peut subir des attaques de cochenilles et d’araignées rouges.

Toxicité des polyscias

Si certaines variétés ne le sont pas, la majorité des polyscias sont toxiques. Dans le doute, considérez que le polyscias que vous avez chez vous peut l’être. Notons que seul polyscias filicifolia n’est pas toxique.

Si vous devez couper une branche ou tailler votre polyscias, maniez-le avec précaution. Si vous avez des animaux (chien, chat), évitez qu’il ne mâchent les feuilles.


©JobNarinnate, ©OlgaFet, ©Galuhtati, ©Eva Hidayah, ©