La margose : des fruits pour les amateurs d’amertume

Margose culture

La margose en résumé :

Nom latin : Momordica charantia
Nom commun : Margose, concombre amer
Famille : Cucurbitacées
Type : Légume‑fruit

Hauteur : 2 m
Distance de plantation : 80 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Riche en humus, meuble

Plantation : Avril
Récolte : Août à octobre

La margose donne des fruits à la silhouette pour le moins originale : une forme oblongue et allongée, amincie aux extrémités. Leur caractéristique principale réside dans l’aspect verruqueux de sa peau. Cette dernière passe du vert au jaune lorsque les fruits arrivent à maturité. Originaire d’Asie, on la cultive également beaucoup en Afrique, en Amérique tropicale, à la Réunion et aux Antilles. Ailleurs, son succès est moindre, en partie à cause de son amertume prononcée.

Plantation de la margose

La margose est une plante grimpante annuelle qui apprécie le soleil, ainsi qu’une terre fertile et meuble. Si votre sol ne répond pas à ces critères, quelques amendements seront à prévoir l’automne précédent la plantation.

Préparation du sol :

Pour aménager correctement votre sol en vue de la plantation d’un pied de margose, vous devrez :

  • réaliser une fumure en épandant du fumier ou du compost bien décomposé ;
  • bêcher le sol à l’aide d’une fourche‑bêche afin de bien mélanger la matière organique avec la terre ;
  • pour ameublir un peu plus le substrat, vous pouvez y incorporer des cendres de bois.

Plantation :

Originaire des pays chauds, la margose a besoin de chaleur pour s’épanouir. C’est pourquoi une culture sous serre est recommandée si vous résidez dans une région au climat plutôt froid.

Margose sur treillisEn avril, disposez vos semences dans des godets ou en terrine. Le substrat doit être léger et fertile. Un mélange de terreau et de sable est particulièrement adapté. Placez vos cultures à l’abri du froid et surtout à la lumière.

Lorsque les conditions climatiques le permettent (vers la fin mai) et que les plants possèdent quelques feuilles, sélectionnez les plus vigoureux et repiquez‑les en pleine terre en les espaçant d’au moins 80 cm. N’oubliez pas également d’installer un support (treillis) afin de faciliter l’élévation de la margose.

Conseil malin : 24 h avant de procéder au semis, faites tremper vos graines dans de l’eau. Vous en faciliterez alors la germination.

Culture et entretien de la margose

Une fois planté et installé, le concombre amer ne nécessite pas d’entretien particulier, ni de taille. Le seul geste que vous devrez répéter régulièrement sera l’arrosage. Pour limiter les pertes en eau, n’hésitez pas à déposer un épais paillage à chaque pied.

Maladies et ravageurs :

La margose peut être la cible des limaces et des escargots, notamment lorsque ses feuilles sont encore jeunes. Côté maladie, elle peut être touchée par l’oïdium et le mildiou, mais y résiste bien.

Récolte et conservation

Margose recolte conservationLes fruits de la margose peuvent être cueillis à maturité, lorsqu’ils sont jaunes. Leur pulpe sucrée et rouge sang contient alors de nombreuses graines, réutilisables pour vos prochaines plantations. La récolte intervient à partir du mois d’août jusqu’au mois d’octobre. Néanmoins, l’amertume des fruits étant très prononcée lorsqu’ils sont mûrs, vous pouvez les cueillir encore verts.

Effectuez votre récolte au fur et à mesure de vos besoins. Les fruits de la margose ne se conservent pas bien et ne tiendront que quelques jours au réfrigérateur.

La margose en cuisine

Proche parente du concombre, la margose se prépare de la même façon : coupez les fruits en deux dans le sens de la longueur et faites‑les dégorger dans du sel pendant 30 minutes.
Une fois préparés, vous pouvez les consommer épluchés, aussi bien cuits que crus. De plus, tout comme les cornichons, il est possible de les confire dans du vinaigre.