Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes aromatiques / Sauge colibri : une fleur aromatique et anti-pucerons

Sauge colibri : une fleur aromatique et anti-pucerons

sauge colibri - Salvia spathacea
0

La sauge colibri est une plante aromatique au parfum puissant et original. Facile à cultiver, adorée des abeilles et redoutée des pucerons, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas la planter dans votre jardin ou votre potager !

La sauge colibri en résumé :

Nom latin : Salvia spathacea
Famille : Labiées, Lamiacées
Type
 : Vivace

Hauteur : 50 cm à 1 m
Exposition : Soleil à mi‑ombre
Sol : Léger, bien drainé
Rusticité :  -10 °C environ

Floraison : Été, automne – Feuillage : Caduc

Présentation de la sauge colibri

Originaire de Californie, la Salvia spathacea est une plante vivace au port étalé. Ses racines rhizomateuses font de la sauge colibri, une excellente plante couvre‑sol.

Ses feuilles sont rugueuses, en forme de flèches et recouvertes de poils blancs, tout comme ses tiges robustes. Lorsqu’on les froisse, elles dégagent un agréable parfum.

Les fleurs sont regroupées dans ce qui ressemble à des épis denses, appelés verticilles. De l’été à l’automne, elles arborent une jolie teinte rouge violacé.

Au jardin comme au potager, la sauge colibri est intéressante à plus d’un titre :

  • Particulièrement mellifère, elle fera le bonheur des insectes pollinisateurs qui ne manqueront pas d’aller faire un tour du côté de vos autres plants de légumes et de fruits.
  • Ses tiges et ses feuilles ont la particularité d’être collantes. Les pucerons, les moucherons et autres petits nuisibles s’y font facilement piéger et vos plantes se retrouvent ainsi protégées.

Plantation de Salvia spathacea

Densité de plantation : 1 à 2 plante par m²

Sauge colibri - Salvia spathacea - culture entretienLa sauge colibri s’adapte à peu près à toutes les situations. Néanmoins, pour faciliter son implantation, offrez‑lui une exposition bien ensoleillée et un sol léger, suffisamment drainé.

Grâce à son pouvoir couvrant, il est inutile de prévoir trop de pieds lors de la plantation : en effet, 1 à 2 plantes par mètre carré suffiront. Bien évidemment, si vous souhaitez un résultat plus rapide, rien ne vous empêche d’en mettre plus.

Avant de planter votre sauge colibri, n’hésitez pas à amender le sol en apportant du sable, des cendres de bois voire un peu de terreau, ce qui permettra d’améliorer le drainage (surtout si votre terre est argileuse).

Entretien de la sauge colibri

Salvia spathacea ne vous demandera pas trop de soins. Lorsque les fleurs sont fanées, coupez‑les au fur et à mesure, afin de prolonger la floraison.

La sauge colibri tolérant bien la sécheresse, l’arrosage n’est pas indispensable ; sauf en cas de trop forte sécheresse et si les feuilles commencent à se flétrir.

À la sortie de l’hiver, juste avant la reprise de la végétation, n’hésitez pas à pratiquer une taille de structure en rabattant légèrement la touffe.

Multiplication de la sauge colibri :

Grâce à ses rhizomes, il est facile de propager un pied de Salvia spathacea. Pour cela, il suffit de prélever un rejet en périphérie du pied à l’aide d’une fourche‑bêche et de repiquer le nouveau plant. Il est également possible de récupérer les graines des fleurs pour réaliser un semis.

Maladies et ravageurs :

La sauge colibri n’est pas sensible aux maladies et aux parasites. Au contraire, elle contribue même à protéger vos plantations grâce à son pouvoir anti‑pucerons !

Emplois et associations

Facile à cultiver, la sauge colibri peut être utilisée pour de nombreux usages :

  • compléter un massif ou une bordure ;
  • agrémenter des pieds d’arbres ou d’arbustes ;
  • stabiliser un talus ;
  • etc.

Plante aromatique par excellence, elle également idéale pour la création d’un jardin des sens, en complément de plantes telles que le thym, le romarin, la lavande ou encore la santoline.


©Sundry Photography


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *