1391443704stephanotis

Le stephanotis (ou jasmin de Madagascar) était la plante préférée de Marilyn Monroe. Sa floraison demande un peu d’attention, mais ses fleurettes élégantes et incroyablement parfumées méritent bien quelques efforts.

Plante porte-bonheur originaire de Madagascar, d’où il fut rapporté au XIXe siècle, le stephanotis est traditionnellement utilisé dans les bouquets de mariée.

S’il n’est pas guidé sur un support, il se déploie en longues guirlandes qui, rassemblées, évoquent un voile nuptial ou peuvent servir à tresser une couronne.

Ses fleurs blanches, en trompettes étoilées, possèdent une senteur subtile et chaleureuse, mélange de jasmin et de lys. Un effluve des plus prisés qui entre dans la composition de nombreux parfums, comme Night of Fancy d’Anna Sui ou Love of Pink de Lacoste.

Stephanotis, Belle volubile

Si les fleurs du stephanotis sont délicates, ses feuilles et tiges sont robustes. Pour être disciplinées, elles doivent être conduites sur un support en forme d’arceau.

Mais vous pouvez aussi leur laisser la liberté de prendre de l’ampleur et obtenir un résultat spectaculaire. Car ces lianes miniatures ont la faculté de s’accrocher sans complexe à n’importe quel support à leur portée : étagère, tringle, rideau…

Un tantinet capricieux le stephanotis

Pour rendre heureux votre stephanotis, placez-le près d’une fenêtre, à un endroit aéré et éclairé, à l’abri du soleil direct.

Pendant sa floraison, le stephanotis apprécie d’être bien hydraté, mais il n’aime pas que l’eau stage dans son pot. En plus des arrosages réguliers, vaporisez-le avec de l’eau de pluie pour créer une atmosphère humide.

Le stephanotis n’aime pas beaucoup le changement. Une fois en place, ne tournez plus le pot : modifier son exposition ferait tomber ses boutons floraux.

La floraison du jasmin de Madagascar n’est pas toujours facile à obtenir. Pour qu’elle ait lieu, mieux vaux lui faire prendre une période de repos en hiver. Conservez-le durant ces mois sombres dans une pièce claire et fraîche (autour de 13°), et diminuez les arrosages.

L. H.

A lire aussi :

Crédit visuel : OHF