kaki bienfaits et vertus pour la sante

De son nom botanique « Diospyros kaki », on le reconnaît à sa grande similarité avec la tomate. Sa peau est lisse et de couleur orangée à rouge selon les variétés et le degré de maturité.

Arbre de la famille des Ebénacées et originaire de la Chine, le kaki est encore appelé plaqueminier. Du même nom, son fuit est également appelé « figue caque », « plaquemine » ou « persimon ».

Non mûr et encore vert, il est à la fois âcre, astringent et non consommable. Lorsqu’il est mûr, sa chair devient tendre et moelleuse : le kaki est alors délicieux et offre une saveur sucrée et douce.

Reconnu pour ses atouts nutritionnels, le fruit du kaki renferme des vitamines, des minéraux, et des propriétés anti-oxydantes.

En thérapie, sa teneur en fibres est indiquée pour favoriser le tractus intestinal, renforcer les défenses de l’organisme. A ces bienfaits, s’ajoute son potentiel énergisant et tonifiant.

Facile à conserver, le kaki peut être consommé de diverses façons :

  • Mûr, il se déguste à la cuillère, mais quand il est encore ferme, il se croque comme une pomme.
  • Rajouté à une salade de fruits, il est tout aussi apprécié.
  • Cuit, en confiture, en compote ou dans un crumble, le kaki se prête à toutes vos envies.

Kaki, pour la petite histoire

Encore appelée « kakipomme », « plaquemine » ou « figuecaque », le kaki ne fut découvert en Europequ’au XIXe siècle. En France, ses premiers arbres furent plantés (en 1870) à Toulon.

Nouveau fruit exotique très apprécié dans le sud de la France, la culture du  kaki s’est progressivement étendue aux zones méditerranéennes, et même  dans les régions où la température atteint -15°C.

Consommable en toute saison (surtout en automne), ce fruit aux arômes exceptionnels et plein de vitamines est recommandé surtout pendant les périodes hivernales.

Il existe deux grandes catégories : le kaki américain et le kaki d’Asie.

Kaki : bienfaits pour la santé

Le kaki regorge de vitamines (A, B et C), sels minéraux (potassium, phosphore, calcium, magnésium, sodium), mais aussi du manganèse et sélénium ; le rendant astringent, diurétique et dépuratif.

C’est également un énergisant et tonifiant, très efficace dans la lutte contre les bactéries nocives grâce à la vitamine C qu’il referme.

Les propriétés anti-oxydantesconférées par les caroténoïdes, les tannins, les flavonoïdes (acide gallique, catéchines, proanthocyanidines…) qu’il contient, favorisent le traitement des maladies coronariennes.

C’est aussi un indispensable à la croissance des enfants, un stimulant  du système immunitaire. Il améliore également la vue.

  • Les professionnels de la santé recommandent le kaki pour réduire les taux de cholestérol et de triglycérides.

Son rôle de protecteur de l’estomac et de nettoyeur des intestins lui confère des vertus digestives : les fibres qu’il contient favorisent le métabolisme des lipides.

Véritable fruit soulageant, le « persimon » est également indiqué  en cas de digestions paresseuses (constipation).

Il est également connu pour ses propriétés favorisant le renforcement des défenses immunitaires, et la lutte contre les rhumes et la grippe.

Dans le cas du traitement et de la prévention du diabète, les propriétés des feuilles du kaki permettent d’inhiber l’alpha-amylase. Elles servent à augmenter la sensibilité à l’insuline.

Pour avoir une belle peau et douce à la fois, la consommation de la « figue caque »est très souvent indiquée.

Conseils à propos du kaki

Le kaki mûr peut être dégusté en dessert ou au milieu de matinée : il est à consommer surtout en hiver pour garder la forme, sans en abuser car le kaki est avant tout, un laxatif.

Attention : La consommation du kaki déconseillée aux patients souffrant de troubles digestifs, aux diabétiques et obèses.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin.


Photo © annettbro