Connexion
Accueil / Plantes et Bien-être / Pruneau : il lutte contre l’ostéoporose et la constipation

Pruneau : il lutte contre l’ostéoporose et la constipation

pruneau
0

Déshydraté, le pruneau a une faible teneur en eau, ce qui fait de lui un condensé de vitamines, de minéraux et de fibres qui favorisent le bon fonctionnement de l’organisme.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce fruit sec qui concentre tous les nutriments d’un fruit frais dans un tout petit format.

Le pruneau et ses bienfaits pour la santé

pruneau bienfaits pour la santéLe pruneau possède de nombreux atouts pour la santé grâce à son profil nutritionnel unique. En effet, il est riche en fibres, en antioxydants, en vitamines, en oligo-éléments et en minéraux. Et pauvre en sel, il peut s’intégrer à la plupart des régimes alimentaires.

Protège de l’ostéoporose :

Bien pourvu en vitamine K qui améliore la densité osseuse et réduit les risques de fractures, le pruneau est un allié de taille pour prévenir l’ostéoporose. Et en particulier, pour les femmes ménopausées.

Protège de certaines pathologies :

  • Ses fibres favorisent l’élimination des graisses, ce qui permet le contrôle de la glycémie et la prévention du diabète.
  • Sa vitamine E préserve la beauté de la peau et l’apparition des rides.
  • Sa teneur en manganèse et en zinc protège l’oxydation des cellules du cerveau et lutte contre le stress.

Laxatif, il soulage la constipation :

Ce fruit sec est reconnu pour combattre la constipation, car il contient du sorbitol et de la dihydroxyphénylisatine, une substance qui stimule les contractions de l’intestin.

Autres vertus du pruneau :

  • Sa source de zinc et de magnésium stimule le système immunitaire.
  • Constitué de 17 % de potassium, il évite les crampes, la fatigue musculaire et facilite la digestion.
  • C’est un excellent coupe-faim qui procure de l’énergie et un sentiment de satiété.
  • Des études ont démontré son efficacité dans la prévention du cancer du côlon et des maladies inflammatoires.

Utilisation du pruneau au quotidien

Le pruneau est un aliment bénéfique à condition de le consommer de façon raisonnable, car il est très calorique 229 Cal/100 g.

On conseille de ne pas en manger plus de 25 à 30 grammes par jour.

On peut l’acheter mi-cuit (plus sec) ou onctueux et moelleux (avec ou sans noyaux).

💡Il est également possible de le savourer sous forme de jus.

Cuisiner le pruneau :

Le pruneau est un ingrédient incontournable lorsque l’on cuisine. On le retrouve aussi bien dans les recettes salées que dans les recettes sucrées.

À découvrir :

Conserver le pruneau :

  • Il se conserve quelques mois dans un contenant hermétique opaque et à l’abri de l’humidité.
  • On peut le garder au réfrigérateur en veillant à bien fermer son contenant pour éviter son dessèchement.

Contre-indications :

Demander conseil à son médecin si l’on souffre de côlon irritable ou d’un syndrome d’allergie orale.

À savoir sur le pruneau

origine du pruneauDepuis 2002 en France, le pruneau d’Agen bénéficie d’une IGP (indication géographique protégée). La zone comprend la Gironde, la Dordogne, le Lot, le Gers, le Tarn-et-Garonne et le Lot-et-Garonne (76 % de la production).

Le pruneau est à l’origine une prune noire, issue du prunier d’Ente.

On récolte le fruit à maturité de mi-août à mi-septembre. On peut le manger frais, mais c’est sous sa forme séchée qu’on le commercialise principalement. Il est ainsi disponible toute l’année.

Pour obtenir les pruneaux, on déshydrate les prunes. Elles sont étendues sur des claies (fines grilles), puis placées dans un tunnel de séchage ventilé pendant 24 heures.

Les fruits séchés sont alors triés et stockés.

Conseil malin

Parfois, le  pruneau est très sec. On peut alors le tremper dans de l’eau tiède ou dans du thé pour le réhydrater avant de le consommer.


©Roses-Street, ©Valery121283, ©Encierro

L.D.


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Une question ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *