A l’automne, lorsque les arbres et arbustes se dégarnissent, un épais tapis de feuilles mortes se forme au jardin.

C’est l’heure de déboucher les gouttières puis de ramasser les feuilles, de les utiliser au jardin et au potager afin de fertiliser le sol et protéger les plantes les plus fragiles.

Au jardin, tout se garde et rien ne se perd, voici comment rendre les feuilles mortes d’une grande utilité.

Les feuilles mortes que l’on peut utiliser au jardin

Utiliser des feuilles saines :

Qui dit feuille morte ne veut pas dire feuille saine. Assurez-vous que les feuilles que vous utilisez sont exemptes de maladie, de champignon et de parasite qui pourrait hiverner pour réapparaître au printemps.

La plupart des champignons ont en effet la fâcheuse tendance à hiverner pour mieux se propager dès le retour des beaux jours. La seule solution est alors de les détruire en les brûlant.

Éviter les feuilles trop coriaces :

Il y a des feuilles qui mettent très longtemps à se décomposer comme les feuilles de laurier de platane ou de troène. Elles peuvent mettent plusieurs années à se décomposer.

Feuilles mortes : une protection idéale contre le froid et le gel

Lorsque l’hiver pointe son nez et que les premières gelées nocturnes apparaissent, un bon paillage peut protéger les plantes les plus sensibles.

Beaucoup de fleurs à bulbes et tubercules comme les dahlias et les glaïeuls, bégonias tubéreux, mais aussi les agapanthes sont sensibles au froid et méritent une bonne couverture en hiver. Pour cela, protégez les avec un tapis épais de feuilles mortes d’environ 40 cm d’épaisseur.

Attention, si vous habitez une région où l’hiver est rude, mieux vaut rentrer les bulbes et tubercules en hiver car les feuilles mortes ne suffiront peut-être pas.

Si vous avez un bananier, formez un cercle autour du feuillage avec un grillage et remplissez le d’un couche épaisse d’environ 80 cm à 1 m de feuilles mortes. Vous pouvez faire de même avec les jeunes plantations.

Utiliser les feuilles mortes comme fertilisant au potager :

N’oublions pas que les feuilles mortes représentent une formidable source de matière organique pour l’ensemble de vos plantations, y compris pour fertiliser le sol de votre potager.

A l’heure où seuls les légumes racines survivent à la rudesse de l’hiver, vous pouvez étaler un grosse couche de feuilles mortes sur toute la parcelle de votre potager, profitant ainsi de leur décomposition comme apport de matière organique.

Cette couche va faciliter la survie de l’écosystème pendant l’hiver et les vers de terre et autres lombrics à continuer leur travail si important pour notre terre.

Mais les feuilles mortes peuvent aussi protéger les légumes racines encore en place contre le gel ce qui facilitera la récolte au fur et à mesure de vos besoins.

Enfin, les feuilles mortes limitent l’apparition de mauvaises herbes ce qui devrait vous faciliter la tâche dès l’arrivée des beaux jours.

Paillage et feuilles mortes font bon ménage :

Si après tout ça il vous reste des feuilles mortes, ne les jetez pas !

Les feuilles peuvent en effet former un très bon paillage sur tous vos massifs qui limiteront l’apparition des mauvaises herbes tout en fertilisant le sol.

Les feuilles, comme pour le potager, permettent de maintenir une vie sous terre qui participe à la création d’humus et au développement de micro-organisme.

Enfin, si il vous reste encore des feuilles, jetez le au compost mais, encore une fois, n’utilisez que des feuilles saines de toute maladie.

  • colson-claude a écrit le 9 novembre 2017 à 17 h 45 min

    doris bonjour je voudrais savoir nom de famille vous aller vous dire que je suis indiscret mais j ai connu dans ma jeunesse une fille qui porter le meme prenon elle sont nom de famille est demeulemester-doris moi mon nom colson-claude

  • bebel a écrit le 1 août 2016 à 20 h 08 min

    surtout pas les feuilles de chêne qui mette un Temp très long a pourrir

  • Doris a écrit le 12 juin 2015 à 19 h 10 min

    Rebonsoir,
    J’ai oublié de préciser qu’on ne les mettait pas en déchetterie (les feuilles mortes saines seulement) mais dans notre compost qu’on fait depuis les années 1990.

    Bonne soirée à tous, Doris

  • Doris a écrit le 12 juin 2015 à 19 h 08 min

    Bonsoir, Tout à fait d’accord pour l’utilité du paillage.
    Et sachant qu’on ne peut ou même ne doit plus brûler (nouvelles lois je crois) même hors lotissement…

    Mais chez nous il y a beaucoup de vent (terrain très exposé) et les feuilles que mon mari accumulait soigneusement sous les haies se baladaient ensuite à nouveau sur le terrain. Sachant qu’il a aussi un noyer en bordure de notre terrain qui détériore en novembre grandement l’aspect esthétique de notre joli jardin et étouffe également le gazon…

    Bon jardinage, Doris

  • Doris a écrit le 12 juin 2015 à 19 h 04 min

    Bonsoir,
    Je lis régulièrement partout (revues jardinage etc.) chroniques, qu’il faut brûler la verdure malade qu’on ne peut pas composter (si vous la mettez en déchetterie ça va contribuer aux maladies s’il le font composter !) Il y a des chances, non ?

    D’autre part nous avions entrepris dans notre lotissement de brûler pensant naïvement bien faire et pour éviter de se rendre en déchetterie, (on y allait déjà souvent et travaillant à l’époque et élevant nos deux enfants, on n’avait pas toujours le temps ni l’énergie.
    Bien mal nous en a appris : une habitante du lotissement est venue comme une furie, en disant que c’était incommodant (pourtant c’était un mini feu assez discret)… en bout de notre terrain bien sûr et sans risque de propagation de feu, avec rien autour.

    Donc, ne brûlez pas vos déchets, surtout si les règlements de lotissement l’interdisent et je crois bien que c’est interdit de nos jours (pollution et sûrement peur de la négligence des gens et du manque de savoir-vivre parfois, quoique avec les barbecues…
    Le samedi notre lotissement fait parfois en été allée de restaurant…

    Cordialement, Doris

  • rakoto a écrit le 21 décembre 2014 à 18 h 03 min

    merci

  • rom a écrit le 7 novembre 2013 à 11 h 29 min

    les feuilles mortes c’est le meilleur paillage qui soit ! quand je vois es gens qui les brules ça me fait mal au coeur j’ai l’impression qu’il ne se rende pas compte de l’utilité qu’elles peuvent avoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *