Pin parasol : un conifère majestueux

Le pin parasol est un superbe conifère. L'entretien, de la plantation à la taille est facile. Ses pignons, sa forme, sa croissance en font un arbre unique
Pin parasol : un conifère majestueux

Le pin parasol est un arbre caractéristique des régions méditerranéennes dont la forme rappelle celle d’un parasol.

Le fruit, le pignon, est largement utilisé en cuisine et c’est pourquoi il est parfois appelé, à ce titre, pin pignon.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Pinus pinea
Famille : Pinacées
Type : Conifère

Hauteur
: jusqu’à 20 m
Exposition : Ensoleillé ou ombre partielle
Sol : Ordinaire mais non calcaire et bien drainé

Feuillage
: Persistant



Plantation de pin parasol :

Le pin parasol est généralement planté à l’automne, mais il peut également l’être jusqu’au mois de mars-avril en dehors des périodes de gel.

  • Le pin parasol aime les sols sec et redoute les terres humides
  • Il a besoin d’un bon drainage et peut être planté dans un mélange de terre et de sable

Après la plantation, vous pouvez pailler le pied afin d’éviter que les mauvaises herbes ne viennent envahir leur base.

  • Le pin parasol, s’il peut résister à des températures de l’ordre de -10°, craint le gel pour les jeunes sujets
  • Dans les 2 cas, des écorces de pin maritime sont parfaitement adaptées mais tout autre paillage remplira parfaitement cette fonction.

Taille de pin parasol :

Le pin parasol est un conifère dont la taille est suffisamment importante pour mériter quelques conseils. De croissance relativement lente, le pin parasol peut être taillé de manière à être conduit en parasol même si il devrait naturellement prendre cette forme.

Le pin parasol peut mourir si la taille est mal effectuée.

Taille d’entretien du pin parasol :

Cette taille consiste à supprimer les brindilles séchées au fur et à mesure, les branches les plus faibles et celles qui ont tendance à pousser vers le bas.

La taille a lieu plutôt à l’automne, avant l’arrivée des grands froids et du gel mais elle peut aussi avoir lieu en été après la pousse de printemps.

  • On peut couper les branches des étages inférieurs en laissant systématiquement le ou les 2 derniers étages supérieurs de branches
  • On éclaircit le pin parasol afin de laisser passer le soleil et la lumière au coeur du conifère.
  • Cela revient à supprimer les branches les moins vigoureuses, celles qui poussent vers l’intérieur et/ou qui se croisent.
  • On privilégie également une taille d’équilibre en donnant une forme harmonieuse et naturel au pin parasol

Une fois les branches taillées, on colmate les plaies avec du mastic de cicatrisation, du type goudron de Norvège, afin de limiter l’apparition de maladie et de champignon

Étêter un pin parasol :

La question est souvent posée de savoir si l’on peut ou non étêter un pin parasol.

La réponse est non pour la simple et bonne raison que si l’on étête un pin parasol il meurt.

A savoir sur le pin parasol :

Le Pinus pinea est bien connu pour sa silhouette en forme de parasol et tellement caractéristique des paysages méditerranéens.

Son écorce brun rougeâtre, se divisant à mi hauteur, est tout aussi ornementale que son feuillage au vert franc.

Mais il n’y a pas que ça pour faire de ce conifère l’un des plus majestueux car ses fruits trouvent aussi une utilisation. On utilise en effet le pignon de pin en cuisine, notamment en pâtisserie ou en salade, pour le goût subtile de cette amande et ses bienfaits pour la santé.

  • Les fruits du pin parasol n’arrivent à maturité qu’une fois tous les 3 ans
  • L’Espagne est, à ce titre, le premier producteur mondial de pignons de pin

Enfin, notons que si le pin parasol est un arbre de méditerranée, il aura du mal à pousser sur la côte atlantique, non pas pour le froid mais à cause du vent qui a tendance à casser les branches assez fragiles du pin parasol

Maladies et parasites du pin parasol :

Peu nombreux, on retrouve néanmoins la chenille processionnaire du pin

  • A l’automne, on distingue des nids soyeux de couleur blanchâtre qui provoque un jaunissement rapide des aiguilles

Il n’y a pas vraiment de traitement contre la chenille processionnaire.

  • Il faut supprimer les branches infestées au fur et à mesure et les détruire
  • Utilisez des gants car le contact avec les chenilles provoque des réactions cutanées urticantes, voire respiratoires
  • Le traitement chimique connu reste la pulvérisation de bacillus thuringiensis
  • Attention ! Cette attaque peut condamner l’ensemble d’un pin parasol

Conseil malin à propos des pins parasol :

On utilise volontiers le pin parasol en arbre d’ombrage à condition d’avoir un terrain de taille suffisante car, adulte, il peut mesurer plus de 10 m de circonférence.

pin parasol
Posté par gerard1851 dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 09/11/2012
pin parasol
Posté par eric.noumet@hotmail.fr dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 09/10/2012
pin parasol
Posté par poucevert dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 03/09/2012
Que planter sous un pin parasol ?
Posté par quentine dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 08/12/2011
pin parasol a tailler
Posté par christine62 dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 27/10/2009
Posez vous aussi votre
question sur notre forum
de jardinage
Découvrez les
commentaires sur cet
article
  1. quentin a écrit 15 mai 2013 à 13 h 39 min

    Comment fait-on un pin-parasol , juste sa… Plus d’infos ! C dur a comprendre

  2. Reine Claude a écrit 5 septembre 2012 à 19 h 47 min

    J’habite le Loiret après Milly la Forêt.J’ai planté un pin-parasol il y a une dizaine d’année. Il pousse vigoureusement dans une terre horriblement calcaire, en pente, plein vent, quand il souffle et c’est souvent !!!!
    Je suis du Sud Ouest et suis ravie de le voir grandir aussi bien. Il me surprend toujours. Pourvu qu’une tempête ne me l’arrache pas

Afficher plus de commentaires

Laisser une réponse

Besoin d'autres informations ?

Recherchez d'autres fiches sur Jardiner Malin