Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chien / Le boxer, un molosse joueur, sensible et facétieux

Le boxer, un molosse joueur, sensible et facétieux

boxer race chien
0

Espiègle et débordant d’énergie, le boxer est un chien loyal et équilibré. Avec un besoin important de se dépenser et une aversion pour la solitude, cette race doit avoir une famille très présente qui lui apporte des interactions, de l’ attention et de la tendresse.

Voici les caractéristiques principales et les besoins essentiels du boxer.

Origine du boxer

On retrouve les ancêtres du boxer 2500 ans avant J.-C. en Assyrie. Il s’agissait de chiens employés pour la guerre.

La race élégante connue aujourd’hui a été créée par des éleveurs allemands passionnés en croisant le bullenbeisser (chien allemand) et le mastiff (chien anglais).

Avant d’en faire un chien de compagnie, on a utilisé le courage et l’endurance du boxer dans bien des disciplines : sport, garde et protection, chien de troupeau, chien policier, chien de guerre et chien d’assistance.

Reconnue en 1904 dans la sphère cynophile, la race gagne en renommée à partir de 1950.

C’est l’un des 10 chiens le plus représenté dans le monde.

Caractéristiques principales

Le boxer a un corps développé et musclé, sans excès de graisse. Brachycéphale, il a la particularité d’avoir un crâne large et court, un museau carré et évasé, et une mâchoire proéminente.

boxer raceTaille au garrot : mâle 57 à 64 cm, femelle 53 à 63 cm.

Poids : mâle 30 à 37 kilos, femelle 25 à 30 kilos.

Poil : ras et brillant avec une chute permanente et importante.

Couleur : blanc, fauve, bringé, avec des marques blanches et un masque noir.

Espérance de vie : entre 10 et 12 ans.

Gestation : 60 à 62 jours.

Âge idéal pour accueillir un boxer : entre 10 et 12 semaines.

Caractère et comportement

Le boxer exprime ses émotions, sa grande puissance et son caractère enjoué avec un panel de vocalises et  une exubérance difficile à contenir et cela tout au long de sa vie.

Toutes stimulations (bruit, odeur, rencontre, visiteur, etc.) l’excitent c’est pourquoi son éducation doit être ferme, cohérente et rigoureuse.

  • Infatigable,  avec une bonne sociabilisation, c’est un joueur invétéré aussi bien avec les enfants qu’avec ses congénères. Il doit pouvoir se dépenser chaque jour pour rester équilibré. Toutefois, les mâles sont souvent dominants avec les chiens de taille supérieure ou identique à la leur, c’est pourquoi il est préférable de les faire castrer avant la puberté.
  • Le boxer, un molosse joueur et sensible

    Hyper sensible et affectueux, il est attaché à sa famille et supporte difficilement l’absence. Avec ce compagnon, les bêtises sont nombreuses (creuse et détruit) si on ne lui apprend pas à rester seul dès son arrivée à la maison. Loin d’être de la vengeance, ce comportement traduit un réel mal-être.

  • Toujours partant, volontaire et courageux le boxer est un chien de compagnie par excellence qui participera à toutes les activités de la famille. Nager ou faire du canicross est un plaisir pour de nombreux boxers.
  • Il apporte tendresse et joie dans un foyer en usant de sa personnalité clownesque et facétieuse.
  • Protecteur, il peut se montrer jaloux si on le délaisse.
  • Bon gardien, il se méfie des étrangers.

Santé, entretien, alimentation du boxer

Le boxer, un molosse joueur et sensibleMaladies les plus courantes :

Cette race est particulièrement touchée par les cancers et les maladies cardiaques.

  • Mastocytome et mélanome (tumeur maligne sous-cutanée).
  • Hémangiosarcome (cancer des vaisseaux sanguins).
  • Lymphome (cancer des cellules sanguines).
  • Sténose aortique (oblige le cœur à travailler davantage et le fatigue).
  • Cardiomyopathie dilatée (entraine des troubles cardiaques et des crises cardiaques).

 

Entretien :

Son pelage court n’est pas contraignant. Un bain de temps à autre et un brossage régulier sont suffisants.

Le boxer a parfois la truffe sèche. Le beurre de karité est indiqué pour pallier à ce désagrément.

Les oreilles et les yeux sont à nettoyer régulièrement.

Alimentation :

  • Le boxer doit manger dans le calme et après l’effort, car il est prédisposé à la torsion de l’estomac.
  • Avec un système digestif sensible, il faut lui choisir une alimentation d’excellente qualité.
  • Lui proposer sa nourriture dans une gamelle anti-glouton l’aide à mieux digérer et à prendre davantage le temps de mastiquer.

Budget à prévoir pour un boxer

Prix d’achat :

Entre 800 et 1400 euros

Coût mensuel minimum :

100 euros par mois (alimentation premium, vermifuge, antiparasitaire).

Conseil malin

Le boxer à l’âge adulte a une force herculéenne c’est pourquoi l’apprentissage de la marche en laisse et du rappel est indispensable dès le plus jeune âge.


L.D

©donogl, ©Minddaugas ; ©Herausgeber ; ©Myriams-Fotos.


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *