chien incontinent

Un problème de comportement, une maladie cachée, la vieillesse ou la stérilisation peuvent expliquer les troubles urinaires de votre chien.

Identifier la raison vous aidera à améliorer la situation.

Troubles urinaires et problème de comportement

En cas d’absence ou de changement d’habitude, votre chien peut s’oublier dans votre maison pour exprimer son anxiété et son mal-être. Il urinera sur un tapis, la moquette, les pieds de meuble, etc. en espérant vous faire réagir.

À lire : anxiété du chien

  • Certains chiens ont de la peine à gérer leurs émotions. Toutes stimulations inattendues (visite d’amis, bruits inhabituels…) entraînent chez eux des jets d’urine incontrôlables appelés « pipi de joie ».

Faire appel à un comportementaliste pour ces deux cas de figure pourra aider votre chien.

  • Les mâles ont tendance à uriner à différents endroits de la maison pour marquer leur territoire. Il s’agit de mictions territoriales. Faire castrer votre chien résoudra ce problème.

À lire : la castration chez le chien

Troubles urinaires et maladie

  • La maladie de Cushing, le diabète, une insuffisance rénale ou surrénalienne conduisent les chiens à augmenter leur prise de boisson et à produire davantage d’urine. On parle d’un syndrome polyuro-polydipsique.
  • Un traumatisme de la moelle épinière ou une hernie discale peuvent être à l’origine de l’incontinence de votre chien.

N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Il proposera après une première consultation, un examen neurologique, une analyse d’urine, une prise de sang, une alimentation différente ou un médicament pour remédier aux troubles urinaires de votre compagnon.

  • En cas de malformation congénitale (urètre mal positionné) décelée à la naissance, une chirurgie est possible.

Incontinence et chien âgé

En prenant de l’âge, nos chiens sont désorientés et souffrent d’incontinence vraie ou totale.

  • L’incontinence vraie se traduit par des gouttes d’urine sur leur couchage ou un peu partout dans la maison, car les urines sont libérées à leur insu sans relâchement des sphincters ou contraction de la vessie. Vous pouvez observer votre chien se lécher très souvent pour rester propre.
  • L’incontinence totale est provoquée par l’envie d’uriner dès que la vessie de votre chien se remplit. Il ne peut plus se retenir comme auparavant souillant votre intérieur si vous êtes absents ou arrivez trop tard.
  • L’incontinence chez le chien âgé est urinaire ou fécale.

Des traitements existent pour aider votre chien. Vous pouvez mettre des alèses jetables dans son couchage et opter pour une panière en plastique pour faciliter le nettoyage.

Les propriétaires parviennent souvent à faire comprendre à leur chien qu’il doit se soulager sur une alèse ou un journal en cas d’envie pressante.

Incontinence et stérilisation

Bien que rare, l’incontinence vraie touche les femelles stérilisées et les mâles castrés.

  • Principalement les chiennes qui pèsent plus de 20 kilos.
  • L’incontinence est observée deux à trois ans après la stérilisation ou la castration. Elle résulte d’un déficit hormonal. Le manque d’hormones sexuelles dans le sang ne permet plus aux sphincters du tractus urinaire de fonctionner correctement.
  • La peau de la vulve ou du pénis est rouge et douloureuse.
  • L’embonpoint aggrave la situation.

Le vétérinaire peut prescrire des médicaments pour corriger le manque d’hormones.

Conseils malins

Ne punissez pas votre chien s’il est malpropre. Contentez-vous de le sortir avant de nettoyer. L’essentiel est de trouver la raison de ce comportement inapproprié avec un professionnel (vétérinaire, urologue, comportementaliste, etc.).


À méditer :

« Pendant que le chien pisse, le lièvre fuit. »

Proverbe français

L.D.