Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chien / Démence chez le chien âgé : les signes à surveiller et les traitements possibles

Démence chez le chien âgé : les signes à surveiller et les traitements possibles

démence chez le chien âgé
0

Selon les études, la démence chez le chien âgé est sous-estimée et mal connue. Souvent précurseur de la fin de vie chez le chien, ce déclin des capacités cognitives a des retentissements importants sur la vie de l’animal et sur celle de son propriétaire. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce trouble du comportement qui s’apparente à la maladie d’Alzheimer chez les humains.

Qu’entend-on par démence chez le chien âgé ?

démence chien, les signes à surveillerLa démence chez le chien âgé se traduit par un vieillissement accéléré, des troubles du comportement et une perte d’autonomie. En cause, l’exposition aux radicaux libres, la diminution des niveaux de neurotransmetteurs et du flux sanguin dans le cerveau.

Pour rappel, le chien connaît 3 grandes phases dans sa vie :

  • Chiot,
  • Adulte,
  • Sénior

À la phase sénior, on peut déjà noter des changements physiques et comportementaux chez le chien :

  • Poils qui blanchissent (sourcils et museau)
  • Comportement plus calme avec davantage de phases de sommeil
  • Apparition de l’arthrose ou de maladie comme l’insuffisance cardiaque ou rénale
  • Vue et ouïe moins performantes
  • Tremblement des pattes arrière (une seule le plus souvent)

Dans les derniers mois de sa vie, ces changements s’intensifient particulièrement au niveau du comportement. On parle alors de démence ou de sénilité du chien âgé

Les signes qui alertent !

  • Incontinence et défécation alors que l’animal vient de sortir
  • Aboiements, gémissements et hurlements sans raison
  • Chien qui tourne sur lui-même et qui marche sans s’arrêter
  • Agressivité possible
  • Apathie ( moins d’interactions avec son maître)
  • Destruction ou mutilation causée par de l’anxiété
  • Difficultés à faire la différence entre le jour et la nuit
  • Le chien est confus, il a du mal à se diriger et il oublie les ordres appris
  • Appétit qui diminue ou qui augmente
  • Prise de boisson excessive

Aider le chien atteint de démence sénile

démence chien traitement préventionLorsque toutes les autres maladies possibles ont été exclues (cancer, diabète, etc.), on peut accompagner son compagnon en douceur :

  • En lui évitant le plus possible les changements, car ces derniers aggravent sa confusion ( mobilier dans la maison, emplacement de l’eau, du couchage et de la nourriture, garde chez une tierce personne).
  • Continuer à le promener et à jouer avec lui pour stimuler ses fonctions cognitives et entretenir sa masse musculaire.
  • Lui proposer une nourriture appétante.
  • Le faire dormir dans un endroit confortable à l’abri de la chaleur ou des courants d’air.
  • Avec l’accord du vétérinaire, soutenir son métabolisme et ses fonctions cérébrales avec des compléments alimentaires ou des médicaments (Mélatonine, oméga 3, Sitalan pour renforcer l’organisme, Candilat pour l’aération du cerveau, Propalin pour lutter contre l’incontinence)

Le saviez-vous ?

On considère que les races de chien géantes ( Leonberger, Terre-Neuve, bouvier bernois, etc.) commencent à vieillir à l’âge de 6, les races de tailles moyennes à 8 ans et les races de petites tailles à partir de 10 ans.

Avec une espérance de vie moyenne de 15 ans, la démence intervient bien après, en général, dans la dernière année de vie de l’animal.

Prévention de la démence sénile

Pour retarder la démence chez le chien âgé, il faut l’anticiper en proposant à son compagnon un mode de vie sain.

  • Offrir des croquettes de bonne qualité à son chien en respectant chaque phase de sa vie (chiot, adulte, sénior).
  • Le promener régulièrement pour entretenir ses fonctions cognitives
  • Enrichir son environnement avec de nouveaux jouets, en l’incitant à avoir des interactions avec les autres chiens, en changeant de parcours lors de vos promenades et en lui proposant de nouvelles activités (agility, canicross, paddle, etc.)
  • Faire examiner son chien une fois par an par le vétérinaire pour la vaccination et pour s’assurer qu’il va bien.
  • L’entourer d’affection.

À lire aussi :

Conseil malin

À partir de l’âge de 8 ans, le vétérinaire propose un bilan gériatrique pour déceler d’éventuelles pathologies chez le chien sénior. C’est alors l’occasion de faire le point, de demander des conseils et de parler de ses doutes.

©wirestock, ©wirestock, ©freepik.


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *