Arbustes parfumés d’hiver : Corylopsis, Chimonanthus et Edgeworthia

arbuste à fleur plein hiver

L’hiver, le jardin dégage une ambiance particulière avec ses matins blafards, ses lumières douces, ses végétaux endormis…Tous ? Pas tout à fait, certaines plantes s’évertuent à défier le froid. Contre toute attente, des bouquets fleuris au parfum mystérieux constellent les rameaux tandis que les premiers bulbes pointent leur nez.

1- Créez des surprises au cœur de l’hiver !

Dès janvier-février, donnez-vous la peine de parcourir les jardineries en quête des premières floraisons arbustives de l’année. Vous découvrirez d’étonnants arbustes parfumés qui passent souvent inaperçus le reste de l’année. Profitez-en pour raviver la scène avec les vivaces fleuries du moment comme les hellébores et les petits bulbes printaniers. Ces derniers n’ont pas leur pareil pour réchauffer l’ambiance morne de l’hiver.
Afin d’assurer une bonne reprise de ces arbustes, évitez de les planter en période de gel. En attendant, placez-les dans un coin protégé près de l’habitation.

2- Les lampions jaunes du Corylopsis

Corylopsis spicata
Corylopsis spicata

Le Corylopsis est un petit arbuste de 1,50 à 3 m originaire de Chine, qui possède un charme tout particulier. Sa ramure devient horizontale avec l’âge et porte un feuillage plissé aux couleurs fraîches du printemps. La floraison paraît sur le bois nu, sous forme de clochettes jaune pâle en mars, quelquefois dès la fin janvier. Elle s’accompagne de la diffusion d’un doux parfum de primevère.
La floraison du Corylopsis pauciflora succède immédiatement à celle de l’hamamélis. Elle est suivie de celle de Corylopsis spicata qui se distingue par des épis plus longs, illuminés par des étamines rouge vif. Ce dernier est malgré tout sensible aux alternances de gel et dégel (évitez de le planter à l’est).

Culture du Corylopis :

Le Corylopsis n’apprécie pas du tout le calcaire. Plantez-le dans une terre légère, acide enrichie en tourbe et en sable. Veillez à le placer dans un endroit abrité des courants d’air et mi-ombragé. Paillez le sol pour le maintenir frais. Le C. pauciflora se plaît en pot, car il ne dépasse guère 1,50 m. Profitez de sa floraison pour le rentrer dans la maison. Vous pouvez le palisser contre un mur ensoleillé. Sa taille est inutile.

>> Pour aller plus loin : Bien cultiver le corylopsis

3- Le Chimonanthus praecox

Chimonanthus praecox
Chimonanthus praecox

Cet arbuste vigoureux, prononcé ‘Kimonante’ est originaire des montagnes de Chine. Il est cultivé depuis très longtemps pour son parfum envoûtant de jacinthe, perceptible à plusieurs mètres à la ronde. Sa floraison revêt l’aspect de clochettes de texture cireuse jaune pâle, éclairées par des étamines pourpres, sauf chez le cultivar ‘Luteus’, à fleurs entièrement jaune soufre. Elle intervient parfois à la fin d’étés frais, mais plus généralement entre décembre et février. Ses feuilles caduques de 7 à 20 cm de long sont opposées, ovales et d’aspect rugueux. Les dimensions de l’arbuste varient entre 2,50 m et 4 m en tous sens.

Culture du chimonantus :

Les sols calcaires ou crayeux ne rebutent pas cet arbuste contrairement à l’Hamamelis ou au Corylopsis qui réclament un terrain acide. Ses jeunes pousses étant sensibles aux gelées printanières, il est préférable de l’appuyer contre un mur bien exposé au sud ou à l’ouest, voire de le palisser. Taillez si nécessaire juste après la floraison mais sans trop. La floraison intervient souvent après 2-3 ans. Elle devient spectaculaire dans les régions à climat doux et frais comportant un été prolongé. Bien que de croissance lente, cet arbuste n’apprécie guère la culture en pot qui le rend dégingandé. Il supporte jusqu’à -16°C.

>> Pour aller plus loin : Bien cultiver le chimonante

4- L’Edgeworthia chrysantha

Edgeworthia chrysantha
Edgeworthia chrysantha en boutons et fleuri

Etranges boules de fleurs au parfum puissant évoquant à la fois le jasmin et le chèvrefeuille, l’Edgeworthia est un arbuste chinois peu commun. Il forme un buisson évasé de 1 à 1,50 m de diamètre qui s’apparente au daphné avec des rameaux épais. On utilise son bois pour fabriquer un papier de haute qualité au Japon. Ses inflorescences sphériques naissent à l’extrémité du bois nu et portent de petites fleurs tubulaires jaunes en bout de corolle et blanches le long du tube donnant un aspect bicolore. Il fleurit de la mi-janvier à la fin avril.

Culture de l’edgeworthia :

Cet arbuste rond, de croissance rapide, est assez rustique (-15°C) mais craint les gelées tardives. Il s’adapte à tous les sols pas trop secs mais bien drainés. Ses feuilles vert bleuté apportent un air exotique mais ont tendance à se flétrir par temps chaud. Ajoutez une demi-brouette de compost à la plantation et paillez le pied en été. Il se cultive très bien en pot au soleil ou à mi-ombre. La taille est inutile.

>> Pour aller plus loin : Les arbustes qui fleurissent l’hiver


©itasun©Imladris, ©magicflute002, ©igaguri_1