Connexion
Accueil / Jardinage / Plantes d'intérieur / Cultiver l’avocatier comme plante d’intérieur

Cultiver l’avocatier comme plante d’intérieur

avocatier
0

Voici comment faire pousser un avocatier à l’intérieur de la maison, et même à partir d’un noyau d’avocat. Retrouvez les différentes étapes, conseils de culture et d’entretien.

Si il faut quelque temps avant d’obtenir vos premiers avocats, la culture de cette plante reste un vrai plaisir.

A lire aussi :

Obtenir un avocatier à partir du noyau d’avocat

Nous allons vous faire découvrir la technique de plantation d’un noyau d’avocat :

  • Choisissez un beau noyau, de bonne taille et qui n’a surtout pas été écorché par un couteau lors de son ouverture.
  • Nettoyez-le sans l’abîmer, à l’eau claire.
  • noyau avocat dans un verre eauTrempez-le dans l’eau chaude, entre 35 et 40°, pendant une petite demi-heure.
  • Faites-le sécher plusieurs heures au soleil ou dans un endroit sec et aéré afin qu’il n’y ait plus aucune trace d’humidité.
  • Plantez ensuite 3 ou 4 cure-dents autour du noyau et posez-le sur un verre sans qu’il ne le touche.
  • Maintenez la partie pointue vers le haut et remplissez le verre d’eau en immergeant la partie basse du noyau .
  • Vous pouvez également mettre du coton imbibé d’eau dans le fond de votre verre.
    Changez l’eau régulièrement.
  • Au bout de quelques semaines, les racines auront atteint 1 ou 2 cm.
  • Plantez alors le noyau dans un pot rempli de terreau et arrosez régulièrement, la terre doit rester humide au début.

plantation noyau avocat - germinationUne autre technique consiste à planter directement le noyau dans du terreau humide.

Il faut ensuite l’arroser régulièrement afin de maintenir le terreau toujours humide jusqu’à l’apparition des premières pousses.

Bien que plus rapide à mettre en œuvre, le résultat est souvent plus difficile à obtenir.

Mais rien ne vous empêche d’essayer, le résultat vaut peut-être le coup !

Choisir la bonne exposition

avocatier arrosage expositionIl a besoin d’un maximum de lumière et profitera du soleil l’été. Vous pourrez le sortir après tout risque de gelée (entre mai et septembre).

En intérieur, placez votre avocatier au bord d’une fenêtre mais en évitant que le soleil ne donne directement sur les feuilles, surtout en été.

En extérieur et en pleine terre, si vous habitez une région tropicale, une situation ensoleillée mais non brulantes aux heures les plus chaudes est idéale.

Bien arroser votre avocatier

avocatier en interieurComme la plupart des plantes d’origine tropicale, l’arrosage est une étape importante car la plante a besoin d’eau mais redoute certains excès.

Vous veillerez à ce que l’arrosage soit régulier mais jamais excessif, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier avancera en âge, moins il aura besoin d’eau.

  • Une vaporisation des feuilles avec de l’eau non calcaire (eau de pluie par exemple) est idéale lorsqu’il fait chaud.
  • Il est bon aussi de poser le pot de votre avocatier sur un soucoupe remplie de graviers ou de billes d’argile partiellement inondés. L’évaporation de l’eau est excellente pour la plante.

Bien tailler un avocatier

Aucune taille n’est nécessaire au début car elle retarderait alors l’entrée en production.

Seule une taille d’entretien du bois mort et des gourmands s’avère efficace.

Récolte des avocats

AvocatierRécolter des avocats à partir d’un d’un noyau d’avocat n’est pas chose facile sous nos climats.

L’avocatier réclame des conditions de culture particulières pour donner des avocats qui sont difficiles à obtenir sous nos latitudes (chaleurs, hygrométrie importante, soleil)

Si vous arrivez à obtenir ces bonnes conditions, la première récolte d’avocats n’aura lieu qu’au bout de 8 à 10 années.

Mais, en attendant, son magnifique feuillage persistant en fera une très belle plante d’intérieur.

Conseil malin

Essayez-vous à la culture de l’avocatier avec vos enfants, c’est ludique et très facile.

En multipliant le nombre de noyaux, vous augmenterez d’autant vos chances de réussite !


Ceci pourrait aussi vous plaire 


Photos: ©Chalysheva Ekaterina,©lizmyosotis,©HeikeRau


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • COCO a écrit le 2 mai 2024 à 15 h 50 min

    mon amie à un avocatier en pleine terre prés d’un mur .Cette année elle en a mangé une soixantaine .nous sommes dans le sud de la France , ça pousse très bien ,il faut qu’il soit a l’abri du gel.

  • Dino a écrit le 30 octobre 2021 à 18 h 05 min

    je suis envahie d’avocatier, j’ai mis les noyaux comme cela au compost et il en pousse partout dans mon jardin. ils sont magnifiques !

    • Rozenn a écrit le 21 mars 2023 à 18 h 00 min

      incroyable, mais où vivez-vous ? est-ce qu’ils arrivent à passer l’hiver ?
      ça veut dire qu’un noyau dans du compost à l’intérieur de la maison devrait avoir le même effet qu’avec un verre d’eau ? j’adore cette plante mais je n’ai jamais réussi à avoir des avocats, même en intérieur

  • Mamie Janine a écrit le 3 mai 2021 à 11 h 35 min

    merci pour cet excellent article, je rajouterais que pour aider à la germination du noyau il peut être intéressant de changer l’eau régulièrement.

  • Laeti a écrit le 8 décembre 2020 à 1 h 52 min

    j’ai réussi à faire pousser un avocatier avec un vieux noyau d’avocat on dit que les avocats pas murs sont plus dur à faire germer

  • Jamy a écrit le 18 octobre 2020 à 1 h 50 min

    ok on tente merci pour les conseils j’ai toujours rêvé d’avoir un avocatier

  • Bubu a écrit le 14 juillet 2020 à 19 h 56 min

    Voilà plus de 10 ans que mon avocat pousse en pleine terre (région parisienne), il fait plus de 4m de haut et 5m de large. Mais malheureusement aucun fruit n’a montré le bout de son nez. Soyez patient…… très patient!!!! ;o)

    • Emilie a écrit le 8 mai 2022 à 11 h 20 min

      Wouaw.. il faisait quelle taille qd vous l’avez mis en pleine terre? J’en ai plusieurs qui font 50/60 cm et j’habite dans le sud-ouest. J’hésite encore…

  • Guy Lechat a écrit le 30 avril 2020 à 6 h 59 min

    c’est le deuxième avocatier que je fait pousser à partir d’un noyau d’avocat et pourtant j’ai fait beaucoup d’essais. la clé de la réussite c’est de choisir des avocats bio

  • Walleart a écrit le 27 avril 2020 à 6 h 28 min

    notre avocatier fait déjà des feuilles merci pour les conseils

  • Wilfried a écrit le 6 mars 2020 à 14 h 06 min

    merci pour tous ces conseils j’ai 3 avocatier mais j’ai jamais réussi à récolter des avocats…ça confirme ce qui est dit dans l’article

  • Everet a écrit le 25 février 2020 à 8 h 33 min

    merci pour tous ces conseils qui nous ont permis de faire pousser un avocatier à partir de plusieurs noyaux d’avocats du commerce

  • Laurène a écrit le 24 janvier 2020 à 11 h 17 min

    j’ai fait l’expérience avec des enfants et tout a été génial ! Ils se sont pris au jeu et ont lancé 6 noyaux d’avocat au total. Sur les 6, seuls 4 ont pris, je ne sais pas pourquoi car nous avons suivi la même méthode que vous décrivez pour tous. Là, ils mesurent 20 à 30 cm de haut et ne cessent de grandir et de faire des feuilles, c’est génial, merci !

    • Chris. a écrit le 5 août 2023 à 21 h 37 min

      Oui, c’est super et ils grandissent très vite.
      J’ ai enfin réussi à en faire pousser en enveloppant le noyau dans un morceau de papier essuie- tout mouillé et placé dans un petit sachet en plastique fermé…

  • Clara a écrit le 4 janvier 2020 à 21 h 56 min

    mon avocatier fait maintenant plus d’1 mètre de haut je pense que je vais changer le pot merci pour vos conseils

  • herve bonnefille a écrit le 18 août 2019 à 8 h 05 min

    bonsoir j ai acheter un avocat au carrefour impeccable ca pousse bien il mesure 60 cm

  • Reeves a écrit le 15 août 2019 à 17 h 25 min

    Bonjour
    Vous devez surement arroser votre avocatier avec l’eau du robinet. Le problème avec cette eau c’est qu’elle contient du chlore sous forme stable (ça sent la javel mais c’en n’est pas). L’avocatier est un arbre très sensible au chlore car il l’absorbe dans l’eau au niveau des racines, ce dernier monte au niveau des feuilles, l’eau s’évapore alors que le chlore s’accumule. L’avocatier ne peut s’en débarrasser et il finit par atteindre des concentrations toxiques qui tuent les tissus les plus fins d’abord (d’où le fait que le brunissement commence certainement au bout de la feuille), ensuite c’est toute la feuille qui se rétracte et tombe.
    Une solution simple et peu coûteuse consiste à l’arroser exclusivement avec l’eau de pluie qu’on accumule lors des orages, avec le temps l’avocat finit par récupérer doucement de ce traumatisme. Petit bonus, l’avocat n’a pas besoin de beaucoup d’eau et saura se contenter du peu que vous lui offrez. J’espère que ça résoudra votre problème.

  • M.francoise Falco a écrit le 11 juillet 2019 à 16 h 22 min

    Nous avons planté 2 noyaux d’avocat dans un gros seau, il y a 3 mois maxi il mesure déjà 50cm et sont magnifique nous les avons mis sous un sapin bleu ils ont beaucoup d’ombre car nous habitons dans le vaucluse et nous avons de fortes températures. Pour cet hivers peut être une toile d’hivernage on va voir car on ne peut pas le rentrer nous vivons en camping car à part si on le met dans le petit cabanon en bois mais ils n’ auraient pas trop de lumière. Si quelqu’un a une idée merci

  • Tristan Mathieu a écrit le 3 juin 2019 à 4 h 58 min

    nous avons mis en place la culture d’un avocatier à partir d’un simple noyau d’avocats avec nos enfants de CM2 et avons suivi vos conseils à la lettre
    le résultat est positif pour l’instant et vous remercions pour ce super site que les élèves ont trouvé par eux même

  • tyty a écrit le 26 mai 2019 à 19 h 38 min

    Pareil pour moi,
    et la plante a fini par mourir.
    En vidant le pot je me suis rendue compte que les racines avaient tout envahi : Il n’y avait presque plus de terre.
    Si je l’avais rempoté, l’avocatier aurait certainement survécu.

  • thaïs a écrit le 2 avril 2019 à 12 h 31 min

    excellent article sur l’avocatier ! merci pour ces conseils de culture 🙂