avocatier

Si la culture de l’avocatier en pleine terre n’est possible que dans les régions tropicales ou méditerranéennes, on peut faire pousser des avocats soi-même à l’intérieur de notre maison.

Il faudra quelque temps avant d’obtenir les premiers avocats, mais la culture de cet arbre d’origine tropicale reste un vrai plaisir, à la fois simple et valorisant.

Noyau d’avocat : faire pousser un avocatier

Nous allons vous faire découvrir la technique de plantation d’un noyau d’avocat :

noyau avocat

  • Choisissez un ou plusieurs beaux noyaux, de bonne taille et qui n’a surtout pas été écorché par un couteau lors de son ouverture.
  • Nettoyez-le sans l’abîmer, à l’eau claire et retirez la chair restante.
  • Trempez-le dans l’eau chaude, entre 35 et 40°, pendant une petite demi-heure.
  • Faites-le sécher plusieurs heures au soleil ou dans un endroit sec et aéré afin qu’il n’y ait plus aucune trace d’humidité.
  • Plantez ensuite 3 allumettes ou cure-dents autour du noyau et posez-le sur un verre sans qu’il ne le touche.
  • Maintenez la partie pointue vers le haut et remplissez le verre d’eau en immergeant la partie basse du noyau .
  • Vous pouvez également mettre du coton imbibé d’eau dans le fond de votre verre.
    Changez l’eau régulièrement.
  • Au bout de quelques semaines, les racines auront atteint 1 ou 2 cm.
  • Plantez alors le noyau dans un pot rempli de terreau et arrosez régulièrement, la terre doit rester humide au début.

avocatier avocat noyauUne autre technique consiste à planter directement le noyau dans du terreau humide.

Il faut ensuite l’arroser régulièrement afin de maintenir le terreau toujours humide jusqu’à l’apparition des premières pousses.

Bien que plus rapide à mettre en œuvre, le résultat est souvent plus difficile à obtenir.

Mais rien ne vous empêche d’essayer, le résultat vaut peut-être le coup !

Avocatier et arrosage

Comme la plupart des plantes d’origine tropicale, l’arrosage est une étape importante car la plante a besoin d’eau mais redoute certains excès.

Vous veillerez à ce que l’arrosage soit régulier mais jamais excessif, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier avancera en âge, moins il aura besoin d’eau.

  • Une vaporisation des feuilles avec de l’eau non calcaire (eau de pluie par exemple) est idéale lorsqu’il fait chaud.
  • Il est bon aussi de poser le pot de votre avocatier sur un soucoupe remplie de graviers ou de billes d’argile partiellement inondés. L’évaporation de l’eau est excellente pour la plante.

Exposition pour un avocatier

Il a besoin d’un maximum de lumière et profitera du soleil l’été. Vous pourrez le sortir après tout risque de gelée (entre mai et septembre).

En intérieur, placez votre avocatier au bord d’une fenêtre mais en évitant que le soleil ne donne directement sur les feuilles, surtout en été.

Bien tailler un avocatier

Aucune taille n’est nécessaire au début car elle retarderait alors l’entrée en production.

Seule une taille d’entretien du bois mort et des gourmands s’avère efficace.

Récolte des avocats

avocatierRécolter des avocats à partir d’un d’un noyau d’avocat n’est pas chose facile sous nos climats.

L’avocatier réclame des conditions de culture particulières pour donner des avocats qui sont difficiles à obtenir sous nos latitudes (chaleurs, hygrométrie importante, soleil)

Si vous arrivez à obtenir ces bonnes conditions, la première récolte d’avocats n’aura lieu qu’au bout de 8 à 10 années.

Mais, en attendant, son magnifique feuillage persistant en fera une très belle plante d’intérieur.

Conseil malin à propos des avocats

Essayez-vous à la culture de l’avocatier avec vos enfants, c’est ludique et très facile.

En multipliant le nombre de noyaux, vous augmenterez d’autant vos chances de réussite !


Photo © lizmyosotis, © HeikeRau