brise-vue

Vivre à l’abri des regards indiscrets, marquer une césure entre deux propriétés, voilà ce qui motive les acheteurs de brise-vue, ces rideaux occultant, naturels ou synthétiques.

Aucune haie à l’horizon pour délimiter votre terrain de celui du voisin ? Un vis-à-vis entre immeubles vraiment trop dérangeant ?

Que vous habitiez la campagne ou la ville, une maison avec jardin ou un appartement avec balcon, le brise-vue peut représenter la solution adéquate pour préserver l’intimité de votre lieu d’habitation.

De la canisse au claustra

canisseMoins radicale et contraignante que la construction d’un mur en béton, cette palissade laisse passer la lumière et peut prendre différentes formes. On connaît tous le succès des haies artificielles. Mais il existe aussi la canisse. Tantôt naturelle, constituée de brandes de bruyère ou de bambous, de roseau ou d’osier. Tantôt réalisée en matières synthétiques, version mono ou double face, elle est conçue pour se fondre dans le décor paysager. Qui plus est, elle est souvent résistante au vent. Dans les deux cas, son tarif est très intéressant. Elle s’achète au mètre, en rouleau, avec plusieurs hauteurs au choix, dans les jardineries ou les enseignes de bricolage. Elle se pose assez facilement selon le lieu de vie : soit en la fixant contre un grillage, avec des poteaux pour points d’attache principaux, soit en la plaquant directement contre le garde-corps d’un balcon, à l’aide d’un fil de fer spécifique et d’une tenaille.

A la recherche de l’esthétisme

brise-vue decoFaire le choix d’un brise-vue efficace est tout à fait conciliable avec la recherche de l’esthétisme. La preuve. Naturels ou en PVC, la plupart des produits actuels sont présentés sous des teintes variées, avec parfois même des motifs ou des dessins imprimés, représentant des paysages bucoliques ou oniriques.

Il existe d’autres modèles agréables à l’œil, comme les claustras, ces cloisons ajourées, disponibles en bois, en terre cuite ou en aluminium.

Louis-Cyril Tharaux