Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes d'intérieur / Dracula simia, la surprenante orchidée à tête de singe

Dracula simia, la surprenante orchidée à tête de singe

orchidee Dracula simia
0

Dracula simia, l’orchidée singe, est une espèce originaire des montagnes escarpées du Pérou et de l’Équateur où elle pousse à l’état sauvage dans les forêts tropicales, entre 1 300 et 2 000 m d’altitude.

Littéralement, Dracula simia signifie petit singe dragon. Une dénomination que l’on comprend aisément au regard de ses fleurs qui ressemblent étonnamment à de petites têtes de singe pourvues de longues dents pourpres.

Dracula simia en résumé

  • Nom latin : Dracula simia
  • Nom commun : orchidée singe, orchidée tête de singe
  • Famille : Orchidaceae
  • Origine : Pérou et Équateur
  • Type : épiphyte
  • Floraison : hiver, printemps, automne
  • Couleurs des fleurs : crème, brun-rouge
  • Exposition : mi-ombragée
  • Utilisation : pot ajouré (panier suspendu)
  • Type de substrat : Sphaigne

Description botanique de l’orchidée singe

Orchidée Dracula Simia

Orchidée Dracula Simia

L’orchidée Dracula simia est une plante épiphyte de petite taille dépourvue de pseudobulbe, mais pourvue de ramicaules, des tiges érigées et robustes, enveloppés à la base par 2 à 3 gaines tubulaires lâches, et qui peuvent atteindre jusqu’à 60 cm de hauteur.

La floraison peut intervenir en hiver, au printemps et à l’automne, et elle s’installe sur une tige trapue sous forme de bractée florale tubulaire. Dracula simia produit alors de grandes fleurs de 12 cm de diamètre, dont la colonne et les pétales forment une étonnante tête de singe couleur crème et brun-rouge. Les sépales s’étendent en longs filaments, eux aussi brun-rouge.

Culture et entretien de l’orchidée Dracula simia

L’orchidée singe fait partie du genre Dracula. Rares et fascinantes, celles-ci sont très délicates à cultiver en raison des conditions de culture spécifiques qu’elles requièrent, à savoir : des températures basses toute l’année et une atmosphère humide.

Contenant et substrat

Comme toutes les orchidées de ce genre, Dracula simia doit être cultivée dans un panier de culture ajouré et suspendu, et dans un substrat spécial orchidée épiphyte. Ce dernier est composé de Sphaignes qui peuvent être mélangées à part égale avec de l’écorce de pin de fine granulométrie. Ce type de substrat offre une circulation de l’air optimal et permet simultanément de retenir l’humidité, tout en étant suffisamment drainant pour éviter la pourriture.

Emplacement et exposition

Dracula simia est une orchidée de climat tempéré à froid. Elle demande notamment une amplitude de température importante entre le jour et la nuit, avec :

  • des nuits fraîches entre 10 et 14°C ;
  • et des journées tempérées à 20°C (jusqu’à 25°C maximum.)

Par ailleurs, il s’agit d’une plante qui préfère les expositions sombres. En effet, le genre Dracula pousse naturellement dans les sous-bois. Les orchidées de ce genre sont donc des plantes de l’ombre et de la mi-ombre.

Arrosage

cultiver orchidee Dracula simiaL’orchidée singe apprécie notamment une humidité élevée. Afin de lui offrir une hygrométrie adaptée, certains collectionneurs placent le pot de leur Dracula simia au-dessus d’un plateau peu profond et rempli d’eau. Ils suspendent ensuite le contenant lorsque l’orchidée est sur le point de fleurir.

Cette orchidée à tête de singe a notamment besoin d’arrosages réguliers et très assidus. On l’arrose à raison d’une fois par semaine par bassinage, et on la brumise régulièrement afin de maintenir une atmosphère humide autour d’elle.

Attention toutefois, même si elle apprécie l’humidité, Dracula simia ne supporte pas l’excès d’eau.

Fertilisation

Apporter des nutriments supplémentaires à l’orchidée singe permet de booster sa floraison. Mais encore une fois, tout est ici affaire de dosage. En effet, les orchidées n’ont pas besoin d’autant d’engrais que les autres plantes pour prospérer.

  • On fertilise Dracula simia à raison d’une fois par mois, et toujours à la suite d’un arrosage.
  • Entre les mois de mars et de novembre, une fertilisation légère peut être entreprise à raison de deux fois par mois.

Les engrais « spécial orchidées » sont parfaitement indiqués ici. Attention à ne jamais surdoser l’engrais.

Attention : si votre orchidée singe est cultivée dans du sphagnum pur, il est inutile de la fertiliser davantage.


Photo : Alexandre Laprise, Dick Culbert


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *